Google
  Web www.gpspassion.com


GpsPasSion LIVE!
www.flickr.com
This is a Flickr badge showing public photos from GpsPasSion Live !. Make your own badge here.

www.NaviBlog.com



Versions

Links/Liens




Portal/Portail
Rechercher

- -

Polls/Sondages
Sondage
Pour vous guider sur la Route :
GPS Mobile (SEM)
GPS Intégré
Smartphone
Autre
Voter  -  Résultat des votes
Votes : 2402




Club GpsPasSion
Soutenez le site!

USA: (US$)
EUROPE: (€)
Guide Paypal


GpsPasSion Forums
Home | Profile | Register/Enregist. | Active Topics | Search/Recherche | FAQ
Username:
Password:
Save Password
Forgot your Password?

 All Forums
 Forums "Autour du GPS"
 Cartes et Outils Cartographiques en Ligne
 [TOPIC] Mon GPS préfère les petites routes

Note: You must be registered in order to post a reply.
To register, click here. Registration is FREE!

Screensize:
UserName:
Password:
Format Mode:
Format: BoldItalicizedUnderlineStrikethrough Align LeftCenteredAlign Right Horizontal Rule Insert HyperlinkInsert EmailInsert Image Insert CodeInsert QuoteInsert List
   
Message:

* HTML is OFF
* Forum Code is ON
Smilies
Smile [:)] Big Smile [:D] Cool [8D] Blush [:I]
Tongue [:P] Evil [):] Wink [;)] Clown [:o)]
Black Eye [B)] Eight Ball [8] Frown [:(] Shy [8)]
Shocked [:0] Angry [:(!] Dead [xx(] Sleepy [|)]
Kisses [:X] Approve [^] Disapprove [V] Question [?]

  Check here to include your profile signature.
Check here to subscribe to this topic.
    

T O P I C    R E V I E W
Cret Posted - 07 nov. 2008 : 20:33:50

Sous-titre : Réflexions concernant les calculs d'itinéraires sur les GARMIN Nüvis, StreetPilot et autres GPS routiers ou mixte !



Update 01/2009 : comparatif Garmin nuvi 255 vs TomTom ONE réalisé par tezivcg sur 9 trajets, voir détails en page 7. Avec vérification sur ViaMichelin.com et analyse meilleur trajet pour camping-car.

Message d'origine 11/2008 : Qui s’est déjà perdu sur les petites routes bucoliques de nos campagnes et forêts en suivant les indication de son GPS ?



Il y a encore quelques mois, j’aurais cru que cela n’arrivaient qu’à certains malchanceux. Ou à la limite, à des néophytes ou des débutants mal conseillés. Que cela provient d’une mauvaise utilisation ou d’une compréhension des instructions du GPS !

Mais, force est de constater que de plus en plus de personnes se plaignent, à juste titre, d’une telle mésaventure !


Peut-être cela vous est-il déjà arrivé aussi ?
Peut-être cela vous arrive –t-il souvent ou trop souvent à votre goût ?


Deux amis (Nüvi 255T et 255WT) et mon père (Nüvi 250 depuis peu) m’ont reporté de tel incidents. Heureusement sans gravité. Sauf que de se retrouver coincé au milieu de chemins ruraux ou dans la cour privée d’une ferme, n’a rien de glorieux sans compter le temps perdu à des détours et des franchissements inutiles.

J’ai d’abord cru à une erreur de leur part. Mais non, leurs GPS étaient paramétrés de façon logique et la cartographie était correcte. Sauf que l’itinéraire proposait délibérément de passer par ces toutes petites routes et ces lieux isolés !

Et le comble, c’est que cela m’est aussi arrivé, il y a quelques semaines ! Moi qui croyait être un grand as du GPS !
Benhhh non ! Caquet rabattu ! Moquerie dans l’habitacle. Et oui, il y avait des témoins ! Quelle honte ! Mais que s’est-il passé ?

Ou plutôt : Pourquoi ?
Pourquoi cela ne m’est il pas arrivé plus souvent ? J’utilise mon GPS depuis maintenant plus de deux ans. Et c’est la première fois que cela se produit d’une façon aussi flagrante.
J’avais bien noté que de temps en temps mon C550 coupé entre deux nationale par des chemins routiers parfois un peu limites ! Mais ça passait ! Et c’était effectivement des raccourcis !

Y a t il des circonstances favorables à ce type de situation ; Est-ce une carence de l’algorithme de calcul, une lacune d’information de la cartographie embarquée ! Cela arrive-t-il sur certains modèles ou sur tous type de GPS de la marque ?

J’ai bien sûr pas mal d’idées à ce sujet et d’hypothèses que je souhaiterais valider !

Mais comme cela semble arrivé de plus en plus souvent, je préférerais en discuter ici avec vous.

Ensemble nous arriverons bien à y voir plus clair sur ces itinéraires spéciaux, c’est excursions buccoliques et touristique que nos GPS nous proposent de temps en temps.

Quelle heureuse façon de se perdre tout en connaissant sa position aux mètres près !

150   L A T E S T    R E P L I E S    (Newest First)
Tatof Posted - 28 mars 2012 : 00:41:06
Bonjour chers gpspassionnes, j'ai acheté en mars 2012 un Garmin nuvi 3790t avec carte Europe mise à jour en 2012.40 et carte Maroc citynavigator version 2012.40. Ces achats m'ont coûté une fortune. Le problème c'est que la carte du Maroc me fait passer par des sens interdits et des centres villes au lieu de les contourner puisque j'ai coche temps le plus court dans les préférences de calcul d'itinéraires. Pouvez-vous m'aider à comprendre? Le support de Garmin me demande de faire un reste. C'est chose faite avec le pouce maintenu sur la partie basse droite de l'écran au démarrage du nuvi 3790t. Le problème persiste quand même.
Cret Posted - 12 sept. 2011 : 11:03:00
Je viens d'arriver à la même explications pour l'itinéraire Cormenon - Rennes, tout se joue à quelque(s) minute(s) et donc, l'inconstance du comportement peut très bien s'expliquer à la position de départ. Il suffit de lancer le calcul à 300 ou 400 m plus loin pour que le résultat du calcul change.



En fait, si l'on regarde le réseau autour de Cormeron, on se rend compte que l'on est à plus d'une heure de toute grande agglomération et que de nombreuses entrées d'autoroute sont à vol d'oiseau à moins de 60 km (le cercle rouge sur la figure). Sur la figure suivante, le vert marque la zone atteignable en moins d’une heure. Les trois seules entrée/sortie de l'autoroute à une heure ou moins sont
  • Échangeur de la Ferté-Bernard (A11 - 32.2 km – env. 36min)
  • Échangeur de Luigny (A11 - 36.6 km, env. 44min)
  • Échangeur de Parigné-L'Évêque (A28 - 55.8 km – 1h05min)
  • Échangeur Du Mans-Z.I. Sud (A28 - 51.1 km – 56min)


Pour la direction de Rennes, l’échangeur du Mans –Z.I. Sud est celui qui parait le plus proche de la direction. Mais il pose problème, car il faut presque une heure pour l’atteindre. Le plus rapide est même parfois de prendre l’A11 à l’échangeur de la Ferté-Bernard. Le kilomètrage est plus grand, mais les temps sont identique (aux estimations près).

Voilà qui doit donc expliquer les variation du comportement du GPS en fonction de la position de départ prise en compte exactement. Sur mon GPS et sur MapSource, il suffit de bouger de quelques centaines de mètre le WayPoint marquant le péage d’entré/sortie pour que l’itinéraire emprunte soit l’A11, soit la longue nationale N157 !




Pour la direction de Tours, il doit se passer le même phénomène.

D’où l’importance que de préparer un peu sa stratégie et pour éviter ce genre de surprise, de repérer la sortie/entrée d’autoroute à utiliser. Je ne sais pas si cela est facile à faire sur le TomTom en question, mais sur un GARMIN c’est assez facile, il peut afficher à tout instant les entrées/sorties d’autoroute les plus proches. Ce qui permet de « forcer » l’itinéraire vers celle que l’on préfèrera.

Evidemment, cela va prendre quelques minutes, mais c’est peut-être mieux que d’en perdre bêtement plusieurs dizaines ou vingtaines (sans compter que l’on s’énervera moins – on s’en voudra peut-être de ne pas avoir choisi la bonne).


Il m’est arrivé le même type de mésaventure l’année dernière au sud de Langres (52). Alors que je prenais la route du retour vers METZ, pour éviter de « perdre » du temps, j’ai sélectionné comme point intermédiaire l’entré d’autoroute à l’ouest avant la bifurcation de l’A31 avec l’A5. Cette stratégie devait, selon moi m’éviter de lambiner sur les petites départementale pour contourner Langres et perdre du temps bien que cet itinéraire à travers la campagne soit significativement plus direct.
Malheur m’a pris ce jour là ; en effet j’avais à peine rejoint l’entré de l’autoroute qu’un accident à la bifurcation était annoncé. Je croyais gagner 1/2 heure et avoir un trajet plus cool. En fait, j’ai perdu 2h dans le bouchon en attendant que les secours, les dépanneuses et les autorités puissent rétablir la circulation vers le nord !


Et ne ne saurais qu'approuver l'excellente analyse et synthèse de youri89 concernant l'importance et la prise en compte de l'estimation statistique des vitesses moyennes. Et les fonctions IQ-Route et NüTrends sont une extension de cette stratégie qui en plus de chercher à déterminer des vitesses moyennes plus réalistes, tentent de tenir compte aussi de leur fluctuation au cours de la journée et en fonction des jour de la semaine.
Cela rend la statistique bien plus difficile car beaucoup plus de paramètres entrent en jeu.

youri89 Posted - 12 sept. 2011 : 10:36:13
Sur un TomTom V1 avec les dernières cartes mises à jour, sur un Nivi 650, sur Garmin Mobile PC et sur Twonav de CompeGPS, à chaque fois qu'on choisit le parcours le plus rapide, il choisit le plus rapide même si la différence est d'une minute sans tenir compte du confort de conduite que procure l'autoroute.

Après certains GPS ont des vitesses moyennes plus u moins réalistes :
Sur un trajet Paris ->Chambéry avec la même carte TéleAtlas, Tomtom fait prendre la rocade de Lyon alors que TwoNav va tour droit en passant par Fourrière.
Un considère que la vitesse moyenne dans Lyon est de 30 km/h, l'autre prend la vitesse "officielle" 50 km/h.
On a les mêmes aberrations entre le Nuvi et Garmin Mobile PC.

D'ou l'intéret de prévisualiser les itinéraires proposés avant de passer la 1ère ;-)
360modena22 Posted - 12 sept. 2011 : 09:41:02
Merci CRET pour ton expérience.

Cependant sur mon TomTom, j'active toujours "privilégier les autoroutes"...

Je pense qu'il doit y avoir des subtilités (plus ou moins "logiques") dans les algo qui là nous échappe, car comment expliquez que si la fonction "autoroute" est activée il nous la fait quand même éviter.
C'est même pire qu'un évitement, car dans le cas de l'itinéraire Tours-Cormenon, au départ de Tours on se trouve déjà sur l'autoroute, dans ce cas précis, il nous fait donc quitter l'autoroute volontairement, c'est très surprenant...
J'imagine qu'il estime peut-être que sur un trajet d'1h15 environ, prendre l'autoroute sur 25km (comme dans l'exemple) ne vaut pas le coup par rapport au temps gagner et à l'argent dépenser...
Ca tendrait bien à confirmer qu'en aucun cas un GPS ne tient compte du "confort routier"

Je viens de regarder sur Viamichelin, GoogleMap, Mappy et tout les 3 font aussi éviter l'autoroute

Le temps de trajet avec ou sans autoroute est le même à 1min prêt, idem sur le parcours Cormenon/Rennes

Je pense que nous avons donc notre explication
cedric67 Posted - 12 sept. 2011 : 09:36:26
Une chose est sûre, si tu obtiens les mêmes résultats sur ton Garmin, ce n'est pas la fonction "IQ Routes" sur les GPS TomTom qui provoque celà, car elle n'existe pas sur les GPS Garmin.
Cret Posted - 12 sept. 2011 : 08:34:55
Bonjour,


En essayant ces itinéraires sur mon GARMIN, je me suis rendu-compte que j'obtenais les mêmes résultats en activant et désactivant l'évitement des routes à péage. Typiquement depuis Cormenon en direction de Rennes, mon GPS me suggère de passer par Saint-Calais et la longue nationale lorsque je lui demande d’éviter les péages. Et de même en direction de Tours. En désactivant cette option, il me propose alors de rejoindre au plus court l’autoroute (à péage) pour me conduire à destination).

Est-ce que le comportement inconstant de ce TomTom ne pourrait pas s’expliquer par l’activation ou la désactivation d’un tel évitement, au moins sur une partie de l’itinéraire ?


360modena22 Posted - 11 sept. 2011 : 13:59:27
quote:
Originally posted by Cret

Cela faisait longtemps, mais ce matin, mon GPS m'a proposer un 'raccourci'. Ce fut un de ceux qui consiste à prendre une petite route qui coupe entre deux grandes départementales et ainsi éviter de faire le "détour" pour rejondre leur intersection

J'ai eut la faiblesse de le prendre, car la route était toute neuve et fort bien aménagée. Malheureusement, après environ 1500m, l'axe principale bifurquait à droite vers un village un peu plus haut sur une colline. Mon GPS n'indiquer rien et l'affichage montrait clairement que je devais continuer tout droit. Sur la carte, l'axe principal était bien marqué tout droit en face, mais sur le terrain, le tracé bien aménagé et tout neuf tourne et mène vers le village à droite.

Je me suis donc retrouvé, une nouvelle fois sur une "toute petite route" où il était impossible de se croiser. Heureusement il n'y avait personne et la visibilité était bonne. Je n'ai pas eut besoin de faire demi-tour et je suis arrivé sans encombre sur la grande départementale après avoir attendu qu'un camion de chantier manoeuvre pour délivrer son chargement.

Cela faisait quand même un bon bout de temps que ce n'était plus arrivé.

Et chez vous, vos GPS préfèrent-ils toujours les petites routes ?


Utilisant un TOMTOM XL LIVE EDITION2 je rencontre ce probleme chaque semaine lors de mes déplacements professionels !

Comme j'en témoigne ici http://www.gpspassion.com/forumsen/topic.asp?TOPIC_ID=142572& , je suis à bout et prêt à jeter mon gps par la fenêtre

quote:
Ce que je constate (je n'ai encore effectué que de courts trajets avec ce Gps), c'est que sur un petit trajet empruntant une nationale importante et quasi rectiligne, il voudrait me faire quitter cette nationale et emprunter de toute petites routes proches de la nationale pour me la faire rejoindre 3 km plus loin.


+1 je le constate chaque semaine


Edit:
Voici mes mésaventures:

Deux fois, je suis parti de Cormenon pour aller sur Rennes, via Le Mans donc, comme vous le voyez ci dessous.
La 1ere fois, il y a 1 mois, il m'a fait passer saint Calais, Bouloire etc..comme vous le voyez sur la carte.
Plus d'une heure de Nationale, à traverser les villages, et à se taper des poids lourds : c'est insupportable.





Et puis cette semaine, pour le même trajet, et bien il a découvert qu'en fait on pouvait remonter attraper l'autoroute via Montmirail, ce qui est 1000x plus agréable et simple !
Evidemment dans Cormenon, il n'a pas pu s'empecher d'essayer de me faire couper par des ruelles improbables !




Autre exemple vécu, au départ de Tours alors qu'il est bien paramétré sur "favoriser les autoroutes":
La 1ere fois, il me fait couper, alors autant dire que si vous êtes en mode "touriste" c'est plutôt agréable



La seconde fois, oh miracle, il découvre qu'on peut prendre l'autoroute



Pour info, j'ai fait les tracés sur Google Map, qui lui aussi m'a indiqué le 1er itinéraire, j'ai du forcer pour passer par l'autoroute


[ed - rassemblement de plusieurs messages postés à la volée]
Cret Posted - 27 août 2011 : 16:57:54
Bonjour,

De petites nouvelles du Nüvi 255 que j'avais réinisialisé. Effectivement, à force de le trainer partout (même posé sur le siège à coté de moi), il a fini par modulé les vitesses moyennes qu'il affiche, utilise pour estimer mes heurs d'arrivée et aussi pour calculer les itinéraires.

Par contre, il semble il avoir une limite dans l'implication de ces "vitesses modulées" et de leur importance dans le calcul automatique d'itinéraire. En effet, cela ne semble pas modifier toujours très logiquement les suggestion du GPS. Il y a donc encore un autre pramètre caché ailleurs. Un peu comme si l'estimation du temps d'arrivée ou les "vitesses moyennes modulées" n'intervenaient pas sur tous les itinéraires, mais uniquement dans certaines circonstances. Et plus exactement selon l'échelle des déplacements. Pour les trajets les plus longs, il semble que la "modulation" n'entre pas (ou très peu) dans les choix du GPS. Par contre, les diffèrences sont plus flagrandes pour des itinéraires courts ou très courts. Un peu comme si pour les longues distance, c'est un pré-calcul indépendant qui entre en compte et la "modulation" n'intervient que sur des zones restreintes et spécifiques.

EN y réflechissant, cela semble correspondre avec les 'tables de routage précalculées' qu'utilisent nos GARMIN (voir les explication plus tôt dans ce fil sur les calculs très rapides utilisant les réseau principaux d'autorutes ou de voie nationales). La modulation ne seble concerner que les "tronçon de liaison" entre les point indexé dans ces tables de routages.

Ce qui explique aussi le comportement diffèrent de mon GPS , de MapSource ou les variation selon les version cartographiques qui apparemment n'utilisent pas les même données cartograpiques.
Cela explique aussi pourquoi comme le fait observer tezivgc, les suggestion d'itinéraires sont incapablent d'aller chercher une sortie ou une grand route un peu plus loin ou dans une direction opposée pour tenter de gagner quelques minutes ou faciliter le déplacement.

Tout cela reste donc très isotérique et ne semble pas d'un fonctionnement optimal, surtout sur notre réseau routier "en étoile" qui est très diffèrent des "quadriallages routiers des USA. Sur un quadrialage, effectivement partir dans le sens opposé à notre destination est un peu idiot. Par contre, avec nos étoiles routière, revenir vers un centre urbain, même situé dans la direction opposé peut être très judicieux si cela nous fait prendre ensuite un axe majeur. Et de même à l'arrivée, dépasser un peu la cible peut être lus facile et surtout plus rapide.

Cret Posted - 06 août 2011 : 18:49:29
Bonjour,

Merci pour cette lecture attentive et pour relever cette erreur. En effet, les Nüvis 1300 et 1400 n'ont pas le MyTrends. Je corrige donc mon post précèdent.

En tout cas j'espère qu'ils fonctionnent comme les 255, 750, 800 etc en tenant compte des vitesses moyennes modulées par les habitudes de l'utilisateur.

En fait, dans les pages Internet et la documentation de GARMIN, les GPS avec NyTrends et TrafficTrends ne semble être que les tous derniers et haut de gamme; ceux qui en fait scruptent en permanence la proximité des Favoris et annonce parfois le temps pour les rejoindres.

Les Nüvis 13xx et 1490 ne semblent effectivement disposer que de l'analyse statistique et silencieuse du procéder de modulation des vitesses moyennes. Celui commun à tous les GPS pour l'estimation du temps d'arrivée et qui devrait en principe aussi comme sur le Nüvi 255 lors du calcul d'un itinéraire.

xcomm Posted - 06 août 2011 : 16:24:35
Bonjour Cret,

Je ne savais pas que les nüvi 13xx et 14xx disposaient de NüTrends. Je n'ai rien vu d’explicité dans la documentation, à moins peut-être que ce soit de base dans tous les GPS, ou au moins en partie, à partir d'une certaines date de sortie.
Dans la documentation commerciale, Garmin n'évoque que nüRoute, qui doit regrouper traficTrends, et myTrends sur les modèles 2xxx, 3790, et peut être 1695 si j'ai bien compris.

Bonne soirée.
Xavier
tezivcg Posted - 06 août 2011 : 10:37:32
Bonjour,

Merci pour ces explications détaillées, je comprends que les utilisateurs soient désorientés par le comportement de leur Garmin.

Si on veut éviter les petites routes, il faut paradoxalement les emprunter régulièrement de façon à modifier la vitesse qui leur est rattachée.

J'aimerai avoir la possibilité de désactiver ce système et de moduler moi même les vitesses.

Je vais essayer de jouer le jeu en utilisant le GPS en permanence et je vous tiendrai au courant des évolutions.
Cret Posted - 05 août 2011 : 22:09:00
Bonjour,

C'est bien ce que j'ai observé aussi sur les Nüvi 255 et Nüvi 750, l'itinéraire calculé tient compte des "habitudes" de l'utilisateur. C'est à dire qu'il module le choix des routes grandes (ici la N12) ou plus petites en évaluant le trajet le plus rapide.

Ici on voit 53'57" pour 53 km, soit environ 60 km/h de moyenne sur ces "petites routes", donc effectivement le gain de temps sur la N12 n'est pas jugé rentable surtout que cet itinéraire allonge considérablement le trajet sur la N12 qui est plus long et qui fait faire un détour.

L'anomalie est que la vitesse moyenne retenue est de 60 km/h, je suis sûr qu'en réalité elle est bien moindre. Le problème est qu'il faut que le GPS apprenne celle-ci. Donc il faut pratiquer un peu de départementale pour que celui-ci se rende compte de sa sur-évaluation. Mais aussi pratiquer de la nationale, car à coup sûr la vitesse estimée sur celle-ci est sous-évaluée.

Et encore, 60 km/h c'est raisonnable, le Nüvi 255, que j'ai sous la main, me propose le même itinéraire, mais en environ 43'23" soit à la vitesse folle de plus de 72 km/h !! Il faut dire que je viens de le réinitialiser.



Je pense que les progrès observés avec les nouvelles cartographies viennent en partie de vitesse moyenne par défaut plus réaliste. Ce qui explique que mon C550 s'en sort mieux. Quand aux Nüvi sorti depuis le 255 et les 750, ils utilisent les vitesses 'apprises' à force de rouler sur différentes routes.

Si j'oblige mon Nüvi 255 à prendre la N12 dès Pacé, alors il indique 60 km à réaliser en 49'33", soit à la vitesse moyenne relativement faible de 72.6 km/h




Voilà pourquoi l'algorithme se plante et le GPS préfère les petites routes, par défaut, il surestime la vitesse sur les petites départementales et ne considère pas que les nationales à grande circulation comme la NR12 permettent une vitesse moyenne plus élevée.

Pour info, le Nüvi 255 que j'essaye est contient la cartographie City Navigator NT 2008 et il vient d'être réinitialisé, il a donc perdu toutes données utilisateurs, y compris la table des vitesses moyennes modulées.

C'est en faisant ce genre de test et en comparant les itinéraire calculé par ce GPS et celui de ma soeur, que je me suis rendu compte que les Nüvi 255 proposaient des itinéraires différents en fonction des utilisateurs et des vitesses modulées déterminées par le GPS.

Je suis sûr que d'autres utilisateur trouveront que leur Nüvi 255 utilise des vitesses moyennes autres surtout s'ils l'utilisent souvent ou qu'ils y ont mis une cartographie plus récente.
En effet, le GPS utilise les vitesses moyennes fournies par la cartographie, soit d’office pour les plus ancien (comme le mien, les Nüvi 300 et 660, etc.), sans après une réinitialisation, la mise à jour du firmware ou de la cartographie. Il s'initialise alors avec les vitesses moyenne par défaut (qui sont - comme indiqué dans la documentation ancienne d eMapSource - des vitesses moyennes européennes).
Les Nûvi comme les 255 et 750 utilisent les vitesses moyennes modulées (celles qui servent aussi à prévoir l’heure d’arrivée) pour le calcul d’itinéraire. Les Nüvi actuel utilise NüTrends qui est en fait un prolongement de cette façon de faire, mais à la différence du Nüvi 255 (ou dans une certaine mesure le C550) qui ne fait que moduler la vitesse moyenne retenue par catégorie de route, les Nüvi avec NüTrends (comme le 3760, 1300, 1400 , 1695et 2000, etc) tiennent aussi comptent de l’heure de la journée et du jour de la semaine.
En effet, une même route peut être circulante le week-end et être un vrai calvaire aux heures de pointes en semaine. Pour aider, le GPS ‘apprend’ aussi les zones au trafic perturbé en effectuant comme pour les vitesse une observation statistique des événements qu’il reçois au cours de la journée.
C’est pour cela que les agent de GARMIN et les document indiquent qu’il faut utiliser son récepteur Info-Trafic sur ces GPS, car sinon, NüTrends n’apprend pas le sens et l’heure des perturbations récurrentes.



C'est pour cela, laisser son GPS allumé en cours de tous ses déplacements est une bonne idée, car il "apprend" statistiquement les habitudes de déplacement et donc adapte ses tables internes de vitesse et de délais (je pense ici aux délais des perturbation trafic; il y a de grandes chances que le GPS apprenne à moduler les délais théoriques en fonction des "habitudes de conduite". C'est une chose auquel Min H. Kao et Gary Burrell tenaient beaucoup, cela réapparait souvent dans les brevets de GARMIN.

Comme mon C550 me sert aussi de kit main libre et d'avertisseur de zones dangereuses (à cause des coups de frein inopiné des usagers devant les radars), celui-ci est à jour dans l'évaluation de mes habitudes.


tezivcg Posted - 05 août 2011 : 12:07:54
Bonjour,

Merci Cret de t'être penché sur le cas du trajet Mieuxcé (61) - Mayenne (53) qui pour moi est bien représentatif du travers Garmin qui préfère les trajets plus directs plutôt que d'aller chercher des voies plus roulantes et rapides quitte à faire quelques km dans le sens opposé pour les atteindre.

J'ai fait le test avec mon Nüvi 255. En évitant ou non le trafic, il propose le même itinéraire le plus "touristique" possible, bien moins bons que les tiens. La RN 12 voie principale entre les 2 localités n'est même pas empruntée.

Le voici :


PS : La traversée de Pré en Pail ne pose aucun problème, route droite sans feux rouges et circulation très, très fluide ... sauf lors de la transhumance Région Parisienne - Bretagne
ncolasfa Posted - 04 août 2011 : 22:18:35
Oui,pour moi aussi qui suit de chabanais je trouve qu'il ont fait des efforts sur les mises à jours des cartes sur les routes et le bon codage sur la vitesse empruntée sur celles-ci.
Car pour mon nouveau GPS 1490LMT,pour l'instant sur le calcul d'itinéraires sur ma région et LIMOUSIN cette fois-ci est bien meilleur qu'il a quelque année.

Note:pour comparaison j'ai fait une mise sur un GPS TOMTOM One deuxième Edition(pas de fonction IQRoute) et fait le Test d'itinéraire de référence CHABANAIS vers Ruffec,toujours un passage par les petites Routes.
Et la mise à jours de la déviation de la ROCHEFOUCAULD n'y est même pas tracée.
Donc pour moi la cartographie Navteq est en avance sur les mises à jours par rapport à la cartographie TéléAtlas dans ma région.

Mis en discution en tout début de POST sur mon bien vaillant GPS qui était le STREET-PILOT C510.Il me dirigeait surtout sur les petites départementales.

CRET,j'ai MapSource et j'ai fait le TEST sur la Déviation de CHABANAIS.J'ai trouvé le même résultat.
Cret Posted - 04 août 2011 : 21:13:54
Bonjour,

Bonne remarque, en fait il est fort probable que la date d'ouverture de ce tronçon soit déjà codé dans la carte. Un peu comme les dates d'ouverture des cols alpins et autres grands massifs montagneux.



Faites l'essai dans mapsource en cochant puis en décochant l'optin "Date et heure de fermeture". Et à votre grande surprise vous verez que MapSource propose ou non d'empreinter ce tronçon grisé.


En rouge sans l'option 'Essayer d'éviter Date et Heures de fermeture'
En bleu avec cette option


Tiens, tiens.
clache Posted - 04 août 2011 : 19:24:51
Bonsoir à tous
Pour être honnête, je dois dire qu'une route en 2x2 voies est en construction entre Etagnac et Chabannais. Ouverture prévue en 2013.
Elle est déjà positionnée sur la dernière carte 2012 20. Elle est grisée et donc inutilisable, mais lors de son ouverture elle devrait en toute logique être rapidement opérationnelle.
On se plaint tellement souvent des retards dans la mise à jour des nouvelles routes, ici c'est en avance.
youri89 Posted - 04 août 2011 : 19:16:15
quote:
Originally posted by GeoDag
Par contre, j'ai eu la grande surprise de constater que la cartographie OpenStreetMap était parfaitement à jour : plus de rond-point, toutes les bretelles parfaitement en place.

Que faut-il en conclure ? Je ne sais vraiment pas et je vous laisse libre d'en penser ce que vous voulez. Ce n'était qu'une anecdote.


Il suffit que tu es un membre d'OpenStreetMap qui l'ai rentré.

On a le cas d'une région complètement perdue ou toutes les petites routes communales, chemins, la moindre limitation à 30 km/h, tous les numéros sont saisis car il y a un contributeur fou d'OpenStreetMap qui a sa résidence secondaire dans ce coin. Par contre le chef lieu n'a que les rues principales.
Le problème d'OpenStreetMap est l'uniformité de l'information. Il y a des régions qui vont très bien renseignés et d'autres vides.

quote:
Originally posted by GeoDag
PS : S'il vous plait ! Concernant les problèmes routiers, cessez de mettre perpétuellement en cause les DDE et ses agents. Il y a bien longtemps que les DDE n'existent plus (sacrifiées par nos dirigeants sur l'hôtel des réformes des politiques publiques. Entendez : suppression des fonctionnaires et de leur missions pour faire économiser des sous à l'Etat). Les ex-missions des DDE concernant les routes ont été transférées progressivement et successivement : aux communes, au départements, aux régions et à des directions inter-régionales ayant vocation à être rapidement privatisées. Je ne cite que pour mémoire les sections de routes (ou ouvrages) concédées à des sociétés privées.
Donc ne rendez pas à César ce qui ne peux plus lui appartenir car il a disparu depuis belle lurette.
Merci à vous.



Ce que je raconte dans des années 90 ou on n'avait pas de GPS et ou les DDE étaient encore toute puissante (enfin surtout les subdivisionnaires).
Maintenant la DDE (ou ce qui en reste) est devenue la DDT.
GeoDag Posted - 04 août 2011 : 14:22:46
Bonjour à tous.

Juste une petite remarque sur la fraîcheur des cartographies.

Le 1er juillet dernier, le nouvel échangeur entre l'A63 et l'A64, au niveau de Bayonne, a été mis en service. Bien entendu, ma cartographie Navteq n'est pas à jour et je n'ai pas tenté de chercher si une mise à jour avait été publiée pour intégrer cet échangeur car connaissant bien le coin (j'habite sur la Côte Basque) je ne suis pas troublé par les incohérences de guidage qui en résultent (du genre : "prenez la première sortie du rond-point" alors que l'on se trouve sur une bretelle de l'échangeur).

Cependant, et par pure curiosité, j'avais envie de savoir si nos deux ténors de la cartographie avaient fait leur travail. J'ai donc, avec le logiciel ITN Converter, survolé le secteur et tous les fonds de cartes proposés.

Résultat : néant pour nos deux fournisseurs !

Par contre, j'ai eu la grande surprise de constater que la cartographie OpenStreetMap était parfaitement à jour : plus de rond-point, toutes les bretelles parfaitement en place.

Que faut-il en conclure ? Je ne sais vraiment pas et je vous laisse libre d'en penser ce que vous voulez. Ce n'était qu'une anecdote.

PS : S'il vous plait ! Concernant les problèmes routiers, cessez de mettre perpétuellement en cause les DDE et ses agents. Il y a bien longtemps que les DDE n'existent plus (sacrifiées par nos dirigeants sur l'hôtel des réformes des politiques publiques. Entendez : suppression des fonctionnaires et de leur missions pour faire économiser des sous à l'Etat). Les ex-missions des DDE concernant les routes ont été transférées progressivement et successivement : aux communes, au départements, aux régions et à des directions inter-régionales ayant vocation à être rapidement privatisées. Je ne cite que pour mémoire les sections de routes (ou ouvrages) concédées à des sociétés privées.
Donc ne rendez pas à César ce qui ne peux plus lui appartenir car il a disparu depuis belle lurette.
Merci à vous.
youri89 Posted - 03 août 2011 : 23:41:33
Le GPS est à l'origine un système de positionnement (qui a aussi ses failles : perturbations atmosphériques, effet d'entonnoir en montagne...) d'où la régle d'or, ne jamais partir sans son BAC (Boussole Altimètre Cartes) pour être capable de continuer si le GPS défaille.

Mais ce qu'on appelle un GPS routier est la combinaison de 3 (voir 4) éléments :
- un GPS qui donne la position en temps réel ainsi que la vitesse
- une cartographie vectorielle qui contient de nombreuses informations dont le type de voie, la vitesse estimée d'utilisation, la vitesse limitée, le sens...
- un programme qui à partir d'un point de départ et d'un un point d'arrivée va établir une route et va vous guider sur cette route et va recalculer cette route si vous quittez l'initiale
et aussi le matériel informatique qui va permettre à tout ça de fonctionner.

Si un de ces 4 éléments n'est pas au point, c'est l'ensemble du système qui déraille.

Après j'ai l'impression que TomTom a un meilleur algorythme de calcul que Garmin. Même TwoNav propose des itinéraires plus cohérant que Garmin.
Les cartes TéléAtlas semblent plus précise en milieu rural que celle de NavTeq mais moins complète en ville.

Mais pour pouvoir vraiment juger si c'est l'algorythme de Garmin qui est en cause ou la qualité des cartes NavTeq utilisées par Garmin, il faudrait pour mettre des cartes TéléAtlas dans les Nuvi et utiliséer un TomTom avec des cartes NavTeq.
Là, on verrait si c'est l'algorythme de Garmin qui est à la rue ou si le cartes de NavTeq sont fausses.

De toute façon, un GPS routier est une aide à la navigation et non un système embarquée autonome.
Il faut 6 mois minimum entre le moment ou on transmet une erreur à TéléAtlas et le moment ou il est dispo dans les MAJ de carto pour les GPS. Entre temps les limitations de vitesse ont changé, des sens interdits se sont créés, des déviations, des ronds points.

Mais le GPS routier malgré toutes ses lacunes est une sacré aide quand on doit aller à un endroit complétement paumée ou la DDE a oublié de mettre des panneaux (ca evite d'aller jusqu'au prochain village pour savoir ou on est sur la carte). Et quand on s'arrêtait en ville avec les warning pour voir sur la carte ou on était et qu'on se faisait klaxonner.
Cret Posted - 03 août 2011 : 21:54:04
Bonsoir,

C'est malheureusement le cas avec presque tous les systèmes GPS routiers; Entre les erreurs de la cartographie (route manquante, route mal catégorisée, etc..), mais aussi les manques innés du système. Par exemple, l'impossibilité sur certains systèmes de faire la différence entre un pont ou une intersection. Je trouve cette anomalie assez grave.

Ce qui est affligeant, c'est que c'est ainsi depuis des années et personne n'a jamais songé à changer cela. Au contraire, le marketing vante certains modèles capables de représenter la carte en 3D ;
« AH! Qu’il est beau mon GPS » avec son affichage 3D qui ne sait pas dessiner un pont, sur lequel (en 3D rappelons-le ) les passages à niveau, inférieurs ou supérieurs sont exactement présenté de la même façon !

Alors il nous faut enclencher le guidage, mais le calcul est loin d'être au point, même lorsqu'il n'est pas trompé par les erreurs. Ensuite, si nous ne le suivons pas, le re-calcul peut devenir catastrophique, soit parce qu'il est fait trop vite ou trop lentement, soit parce l'on s'est déplacé dans une autre direction ou simplement parce que l'itinéraire initial n'est plus visible à l'écran. On est alors infoutu de voir si l'on est revenu sur le bon itinéraire ou non !

Alors, je comprends pourquoi autant de gens se 'paument' avec leur GPS sur la route. En fait, et malgré les publicités qui tentent de faire croire le contraire, un GPS n'est pas un dispositif de guidage.

Non, je le répète encore et toujours, un GPS n'est qu'un instrument de positionnement (d'où son nom d'ailleurs ; système de positionnent global) capable de dire où nous sommes partout sur le globe, de nuit comme de jour, sous la neige, la pluie ou dans le brouillard, en plaine, en montagne, dans les désert ou sur la mer, au sol ou dans les airs. Avec ou sans repère visuel !

C'est ça qui est génial. En bateau, le matin dans les brumes on distingue mal la forme de la côte, en un coup d'oeil sur la carte du sondeur/radar/GPS, le skippeur est conforté dans son analyse; nous sommes bien en train de doubler le dernier cap avant le large. C'est un outil génial en mer et un gage de sécurité.

Il en est de même en avion (surtout en petit avion de "tourisme" et en ULM); le contrôle aérien nous demande de nous déporter de 2 mils au sud. Si on n’a pas préparé son radio guidage, ou si aucune radiobalise répertorié n'est convenablement placée, difficile d'évaluer notre écart et donc de respecter la consigne. Avec le GPS, hop hop on fait un petit crochet bien mesuré par le GPS est on s'aligne à nouveau avec le goniomètre et on est tout bon à tous les coups. Ouf.

A pied ou à vélo, sur les sentiers et les chemins, nous progressons à notre rythme naturel et le GPS sert essentiellement à noter notre position pour évaluer notre progression et le reste à faire. C’est donc un élément important de la sécurité car il permet de ménager ses efforts ou d’être conscient des obstacles à venir. Il sert aussi parfois un peut au guidage. Mais en général, notre expérience et notre connaissance du terrain l’emporte sur ses indications. Le GPS de randonnée est plus souvent là pour enregistrer notre trace (laisser les petits cailloux derrière nous) que de guide.

Pour le biologiste, le GPS est une invention extraordinaire, il permet de noter en une seule opération le lieu et la date d’un prélèvement avec une précision fabuleuse tout en garantissant que l’année prochaine, l’équipe fera le prélèvement au même endroit même si l’environnement évolue et se transforme. Ce qui est naturel, mais qui était parfois une difficulté supplémentaire et était la source d’erreur. Surtout quand d’une mission à l’autre l’équipe n’est pas composée des même agents.

Je passerais le chapitre de l’utilisation du GPS en balistique et de tous les avantages qu’un système de positionnement de ce type offre à l’artillerie ou au commandement dans la gestion tactique et stratégique de ses troupes, le pointage convenable des pièces, la localisation des objectifs et les frapes chirurgicales.


Par contre, sur la route, l'aide que peut apportée un GPS est bien différente. Car avant tout, il nous faut suivre la route, prévoir les événements routiers, tenir compte des autres usagés, suivre les indications de vitesse et de circulation, repérer son itinéraire à partir de panneaux routiers.
Il y a tant de choses à faire que de savoir sa positon n'a plus finalement d'intérêt. Se qui compte de de savoir ce que l'on va doit faire à chaque instant. Or, contrairement à ce qu’affirment les publicités, je trouve que nos GPS routiers sont encore bien loin d’offrir les fonctions et l’ergonomie adaptées à cette mission. Comme s’il suffisait de toucher le bouton vert ALLER pour que le GPS s’occupe de tout, fasse à chaque instant l’analyse de la situation, prenne les décision, etc...

De toutes les situations où l’on utilise un GPS, l’environnement routier est le plus contraignant, à cause de la vitesse, de la complexité des événements, mais surtout de la nécessité qu’a le GPS d’anticiper les choses. Il faut réaliser que celui-ci n’obtient une position qu’à chaque seconde, qu’en voiture, en une seule seconde beaucoup de choses peuvent se passer et que contrairement au bateau ou à l’avion notre vitesse n’est ni rectiligne, ni constante, mais toujours en courbe, en accélération ou décélération.

C'est très diffèrent d'une navigation, c'est du guidage dans un labyrinthe. Mais le GPS n'est qu'un outil de positionnement, pas d'observation de l'environnement, ni d’analyse de celui-ci.
Donc chercher à être guidé sur les routes par son GPS c'est un peu comme si un chien essayait d'être guidé par son maitre aveugle. C'est faire les choses à l'envers.

Voilà certainement pourquoi je tiens particulièrement à ce que mon GPS ai Info-Trafic, cela fait partie de son rôle d’analyse, tout au moins d’information ainsi qu’une voix qui donne le nom des routes et les directions à suivre.
Avoir une voix, même un peu synthétique qui dit « prenez la bretelle vers la départementale D1 en direction de THIONVILLE » au moment où j’atteins la position géographique où je doit changer de route me sert bien plus qu’une représentation pseudo-3D , obtenue à partir d’une carte vectorielle partiellement fausse ou incomplète, qui par la topographie utilisée ne sait pas représenter un pont ou une rampe montante ou descendante !

Et c’est pour cela que lorsque je m’éloigne des autoroutes et de leur bretelles, des centres urbains et de leur pléthore de panneaux indicateurs, le guidage du GPS révèle ses faibles et ses lacunes et que je réalise amèrement que le GPS n’est qu’un système de positionnement, pas un système de guidage autonome. Qu’il n’est, et ne sera pour encore longtemps, qu’un assistant numérique, qui a certainement de nombreux atouts et avantages, mais malheureusement pas ceux mi en avant par un marketing et une mode un peu débile.
Le GPS n’est pas un système de Guidage Par Satellites.

clache Posted - 03 août 2011 : 19:24:02
Bonsoir
Ce n'est malheureusement une spécificité Garmin. Le 14 Juillet dernier un TOMTOM a fait passer mon fils par des chemins empierrés dans la région de Thiers. Chemin juste bons à prendre en 4X4.
Un détour de 500 mètres et la route était goudronnée.
bigouden62 Posted - 03 août 2011 : 15:32:03
Bonjour. J'ai un Nuvï 760 et qq fois il nous fais passer par la cambrousses. Pour aller à Evreux des Andelys, mon épouse l'a utilisé et bien il lui à fait faire le tour de la ville alors qu'il aurait du utiliser les voies de contournement. Il y a deux ans du coté de Mayenne (décidemment), il nous à envoyé sur des routes ou, pour rentrer aux Andelys nous avons visité la campagne. Je ne suis pas certain de pouvoir croiser un tracteur dans ces cas la. Il y a certainement un problème de parametrage, mais il n'empêche qu'il n'en fait qu'a sa tête. J'ai aussi pris une route qui n'existe plus et terminé dans un champ, avec le grillage de l'autoroute à 5 m. Je ne sais pas si cela va faire avancer le débat mais le prochain GPS ne sera pas un Garmin. Désolé pour eux.

@@++
Cret Posted - 15 juin 2011 : 13:13:43
Bonjour,

Désolé pour cette réponse tardive.

Je fais comme ncolasfa et je teste une partie des 'zones à risque' à chaque nouvelle version de la cartographie. Il y a effectivement de petits progrès, mais il reste encore des zones où les 'petites routes sont préfèrées'.
malgré cela, la qualité de la cartographie ne cesse de s'amélioré. J'ai déposé plus de 87 rapports sur 'map repporter' et les trois-quart ont été traités et je retrouve avec plaisir que les modifications sont maintenant sur la cartographie de mon GPS.

Mais, attention, pour certaines remaruqes, il a fallu attendre plus de 20 mois. Il est clair que NavTech travaille par région de la carte, car pendant un temps inoui, rien ne change, pusi d'un seul coup, toutes les remarques d'une zone sont prises en compte et la nouvelle version les fait apparaitre.

Seules exceptions, les remarques concernant la vitesse limite des axes routiers; apparemment la prise en compte de ces remarques ne suit pas le même cheminement et sont 'mises en ligne' beaucoup plus vite.

Sinon, malgré quelques changements, le calcul d'itinéraire sous MapSource est toujours aussi défaillant; l'option préfèrer petite-route ou autoroute conduit rapidment à des résultats surprenant.
Par contre, certains aspect se sont améliorés; par exemple de METZ à BREST, l'itinéraire sans péage était aberrant; il évitait l'A4 (payante) puis proposait l'A10 (à péage) après PARIS.
Avec les deux dernière version de cartes, l'itinéraire est proposé d'un bout à l'autre par les nationales (N3 jusqu'à PARIS) puis la N12.


Pour répondre à tezivcg, voici les captures d'écran de mon 'C550' bien éduqué (j'adore cette expression qui laisserait sous-entendre que mon C550, comme les Nüvi 255 et suivants serait capable d'apprentissage !).

La seule diffèrence entre ces deux captures et l'option 'Eviter Trafic' qui est activée pour l'itinéraire le plus direct.


Fig : Itinéraire suggéré entre Mieuxcé (61) et Mayenne (53) toutes option identiques, sauf 'Eviter Trafic' qui est actif sur la capture de gauche.

En fait, tout ce passe comme si 'Eviter trafic' faisait éviter la zone urbaine de Pré-en-Pail (53).
ncolasfa Posted - 11 juin 2011 : 23:30:57
Bonsoir,
ca faisait lomptemps que je n'était pas passé sur ce Topic que j'avais lancé pour ce problème de passer par les petites routes.
Suite à une mise à jour de la carte du GPS GARMIN 360T de mon collègue de travail,j'ai testé ma simulation Test de ma ville de départ/CHABANAIS vers Ruffec et là c'est tout bon comme j'avais lu un peu plus loin dans le Topic.
Il passe cette fois par les grands axes en allant bien sur ST-CLAUD et CHAMPAGNE-MOUTON.
La mise à jour est la version 2012.10.
Il y a plus qu'a tester pour confirmer l'amélioration de prendre les axes roulables à 90KM/H dans ma Région le POITOU-CHARENTES.

Info pour une mise à jour actuel de la Carte pour un TOMTOM One 3Editions,celà n'a pas corrigé le problème,il passe toujours par les petites départementales,voir parcours plus haut dans la Topic.
A+
tezivcg Posted - 24 mars 2011 : 11:39:59
Bonjour,

Donc, la réponse à la dernière question serait;
"Quand le Nüvi se rendra compte que l'on ne roule pas vite sur les "petites routes" " !


Bien que j'emprunte régulièrement les petites routes puisque j'habite à la campagne, mon Nüvi m'envoie toujours sur ces routes par exemple entre Mieuxcé (61) et Mayenne (53) alors que le trajet le plus rapide est bien sur d'emprunter la RN 12.

Cret, peux-tu faire l'essai avec ton GPS bien éduqué ? Merci.
Cret Posted - 20 mars 2011 : 20:57:25
Bonjour


En réalité, depuis maintenant presque un an, la préférence pour les petites routes de mon GPS ne c'est plus manifestée qu'en une ou deux fois, mais dans des circonstances d'utilisation un peu particulières.

Les deux remarques sont très pertinantes et correspondent bien à ce que j'avais observé au début du phénomène. Mais cela a disparu.

Je pense que la raison est qu'un plus grand nombre de route ont maintenant une limite de vitesse renseignée. Mais cela n'explique pas totalement la disparition de 'sa préférence pour les petites routes'.

En effet, d'après les tests que je fais depuis un an, le comportement décrit précédemment a disparu. La préférence provenait effectivement de la surestimation très forte des chemins à la limite de la viabilité. Sur mon GPS (un StreetPilot C550), cette sur-estimation a disparue, il ne me propose de telles routes que lorsque cela est logique et constitue le seul moyen de changer de route principale.

J'en déduit qu'il y avait un "bug" ou une erreur de codage dans les cartes (car il n'y a pas eut de mise à jour du firmware pour mon modèle qui pourrait expliquer ce changement de comportement) qui l'empéchait de tenir compte d'une vitesse réaliste sur ces "petites routes".

Et donc, il les proposer facilement, car comme très bien expliqué, il estimer que cela faisait gagner du temps.

Mais, depuis, j'ai parcours quelques dizaines de kilomètre sur ces "petites routes" et il semble maintenant qu'il tienne compte d'une vitesse moyenne réaliste (au alentour de 25-35 km/h). D'ailleurs l'estimation du temps de parcours et de l'heure d'arrivé son maintenant cohérente avec mes performance sur ce type de chemin à peine viable.

J'observe donc depuis presque un an une quasi disparition de la "préférence de mon GPS pour les petites routes".


Mais cela n'explique pas pouquoi le Nüvi 1490TV, qui est un modèle plusrécent, fait la même erreur que mon StreetPilot dans sa "jeunesse".
Il doit tout de même y avoir une explication et peut-être une faille dans le système qui perpétue ce type de "sur-estimation" et donc de préférence pour les petites routes.

Si je ne me trompte pas, le 1490 utilise le nouveau système de calcul d'itinéraires nüTrends (dont est dépourvu mon SP C550). Cela est peut-être une piste à explorer.

Depuis toujours, les GPS routiers GARMIN mesure statistiquement les vitesse de déplacement en fonction des catégories de routes. Il est clair que depuis les modèles 255 et 765, ces vitesses ajustées aux habitude de l'utilisateur entrent en jeu dans le calcul d'itinéraire. Mais dans ce système ancien, seule la catégorie de route entre en jeu dans l'estimation des vitesses statistiques.

Le système actuel nüTrend procède de la même façon, mais en tenant compte en plus de la date et de l'heure, ce qui permet de moduler l'estimation du temps de parcours en fonction du jour (semaine / weille de WE / samedi et dimanche) ou de l'heure (heure creuse, nuit et heurs de 'pointes'). Et certainement, les vitesse moyennes mesurées par le GPS servent autant à l'estimation du temps d'arrivée qu'à l'optimisation de l'itinéraire calculé.

Comme la mesure des habitudes de l'utilisateur est plus complexe car prenant en compte plus de paramètre, il faut peut-être aussi plus de mesures et donc parcourir plus de kilomètre sur ces petites routes avant que cela n'est un impact significatif. La statistique est donc certainement plus longue à sétablir.

Il peut être interessant de voir si les suggestions du Nüvi évoluent dans le bon sens après avoir parcouru quelques dizaines de kilomètre sur ces "petites routes" dont la difficulté est mal appréiées par le GPS.

Evidement, il faut aussi n'abstenir de faire un RESET, car je soupçonne celui-ci de 'remettre à zéro' les compteur et donc de recommencer à zéro l'estimation statistique des habitudes de l'utilisateur.

C'est peut-être aussi une des raisons qui font que mon StreetPilot se comporte bien; je n'est pas eut à faire un RESET et il ne s'est pas bloqué depuis maintenant plus de 25 mois (2 ans !!)


Donc, la réponse à la dernière question serait;
"Quand le Nüvi se rendra compte que l'on ne roule pas vite sur les "petites routes" " !
Migé Posted - 13 mars 2011 : 20:09:10
@ Cret

"Et chez vous, vos GPS préfèrent-ils toujours les petites routes ?"

Il me semble que c'est toujours le cas mais ce n'est heureusement pas trop fréquent.

Nouveau possesseur d'un 1490TV, acheté principalement pour sa capacité d'importation de signal vidéo et donc de connexion d'une caméra de recul (je tracte une caravane), je ne me suis que moyennement intéressé à la problématique des petites routes.

Ce que je constate (je n'ai encore effectué que de courts trajets avec ce Gps), c'est que sur un petit trajet empruntant une nationale importante et quasi rectiligne, il voudrait me faire quitter cette nationale et emprunter de toute petites routes proches de la nationale pour me la faire rejoindre 3 km plus loin.

Deux remarques:

- il ne s'agit nullement d'un raccourci (au contraire, c'est plus long)
- tous les paramètres sont réglés correctement notamment "temps le plus court"

J'ai cherché à comprendre la "logique" de la manoeuvre: il apparaît que la nationale est limitée à 70 km/h alors que les petits chemins proches n'ont pas de limite connue du Gps et que la vitesse y est donc de 90 km/h.

Le calcul, et le choix de l'itinéraire, se fait donc sur cette base et pour peu que la distance, plus grande, via les petites routes soient plus que compensée par la vitesse théoriquement plus élevée, Garmin vous y envoie!

Ma conclusion: chaque fois que l'on circule sur une route importante à laquelle est associée une limitation de vitesse et que dans les environs proches se trouvent des petits chemins à la limite de la viabilité mais sans limite de vitesse spécifique connue, Garmin va probablement vous y envoyer.

Quand donc ces aberrations disparaîtront-elles?
tezivcg Posted - 21 janv. 2011 : 22:59:48
Bonjour,

quote:
Et chez vous, vos GPS préfèrent-ils toujours les petites routes ?



D'après le comparatif habituel, c'est plutôt OUI malheureusement.

A partir de mes itinéraires de comparaison entre Garmin et TomTom, j'ai ajouté au tableau 2 colonnes en vert, une pour le lien qui permet de visualiser l'itinéraire à l'aide de Google Maps, et l'autre qui commente les améliorations ou dégradations éventuelles.

Voici le tableau : Cliquez ICI

Bilan : sur 9 exemples d'itinéraires,
2 mauvais sont devenus bons,
1 bon est devenu mauvais,
1 mauvais est encore plus mauvais,
1 mauvais s'est légèrement amélioré,
les 4 autres restent mauvais.

A signaler tout de même des trajets plus judicieux en ville.

Conclusion : TomTom peux encore dormir tranquille.
Cret Posted - 20 janv. 2011 : 20:09:37
Cela faisait longtemps, mais ce matin, mon GPS m'a proposer un 'raccourci'. Ce fut un de ceux qui consiste à prendre une petite route qui coupe entre deux grandes départementales et ainsi éviter de faire le "détour" pour rejondre leur intersection

J'ai eut la faiblesse de le prendre, car la route était toute neuve et fort bien aménagée. Malheureusement, après environ 1500m, l'axe principale bifurquait à droite vers un village un peu plus haut sur une colline. Mon GPS n'indiquer rien et l'affichage montrait clairement que je devais continuer tout droit. Sur la carte, l'axe principal était bien marqué tout droit en face, mais sur le terrain, le tracé bien aménagé et tout neuf tourne et mène vers le village à droite.

Je me suis donc retrouvé, une nouvelle fois sur une "toute petite route" où il était impossible de se croiser. Heureusement il n'y avait personne et la visibilité était bonne. Je n'ai pas eut besoin de faire demi-tour et je suis arrivé sans encombre sur la grande départementale après avoir attendu qu'un camion de chantier manoeuvre pour délivrer son chargement.

Cela faisait quand même un bon bout de temps que ce n'était plus arrivé.



Et chez vous, vos GPS préfèrent-ils toujours les petites routes ?



Darkside 2 Posted - 02 oct. 2010 : 17:03:16
Merci Cret pour cette réponse très détaillée.
Cret Posted - 02 oct. 2010 : 16:05:22
Bonjour,

Non, en fait mon GPS ne garde pas en mémoire les parcours empruntés pour faire évoluer ses futures suggestions d'itinéraire. Cela est spécifique aux Nüvis proposant le MyTrends (comme le Nüvi 3790 par exemple).

Par contre, depuis très longtemps (déjà en 2000), les GPS routiers GARMIN affinent l'estimation des temps d'arrivée en faisant évoluer les vitesses moyennes pour chaque catégorie de route (ou rue en ville) à partir des habitudes de l'utilisateur.
C'est donc une étude statistique des vitesses par catégorie de route qui sert à donner l'estimation du temps d'arrivée, les délais dans les perturbations trafic (quand le TMC ne communique pas explicitement de délai), etc.

Certains, Nüvis comme les 2x5 utilisent aussi ces vitesses moyennes statistiquement ajustées pour le calcul d'itinéraire. Ce qui explique que plusieurs fois, j'ai observé des suggestions d'itinéraire différentes sur deux Nüvis 255T identiquement configurés (même paramètres, même cartographie) mais n'ayant pas en mémoire les même "vitesses moyennes utilisateurs".

Concernant les StreetPilots, je n'ai jamais pu faire cette expérience et je ne suis pas sûr à 100% que les GPS GARMIN antérieurs aux Nüvis 2x5 et 7x5 fonctionnent sur le même principe. Ce qui fait que certains nouveaux utilisateurs de ces Nüvis ont trouvé parfois que certains itinéraires suggérés étaient assez curieux. Puis le défaut s'estompe rapidement après quelques utilisations (et certaines mise à jour). L'amélioration provenant à mon sens, du temps nécessaire au GPS d'apprendre les "vitesses moyennes utilisateurs" et que les coefficients internes s'ajustent (peut-être aidé par certaines mise à jour).

En tout cas, ce qui est sûr c'est que mon StreetPilot C550 utilise pour les calculs d'itinéraire les vitesses moyennes par défaut importées à partir de la cartographie. Ce qui explique l'amélioration très nette des itinéraires dans les zones "à risque de petites routes" depuis la dernière version City Navigator 2011.20.

Pour résumer, les GPS GARMIN routier anciens n'effectuaient pas de calcul automatique d'itinéraire mais affinaient déjà l'estimation de l'heure d'arrivée à partir de l'étude statistique des "vitesses moyennes utilisateur" par catégorie de route.

Ensuite, les GPS suivants ont inclus le calcul d'itinéraire qui était "optimisé" à partir des "vitesses moyennes cartographiques" renseignées dans les cartes, mais les temps de parcours sont toujours affichés à partir des "vitesses moyennes utilisateur".

La technologie cartographique NT permet plus de catégories et surtout de donner des "vitesses moyennes cartographiques" régionales (les vitesses ne sont pas les mêmes en France qu'en Allemagne ou qu'en Italie,...). Ce qui, en théorie devait être un progrès, sauf que la multiplication des paramètres a créé, comme sur les petites routes de certaines régions de France un lapsus et que par conséquent, "nos GPS préfèrent les petites routes". Il a fallu du temps mais cela commence à être en cours de correction (en fait, il semble qu'il y ait encore quelque rares zones où la correction n'a pas portée ses fruits).

Ces cartes NT plus détaillées sont aussi un progrès pour l'estimation du temps d'arrivée car il y a plus de catégorie, mais il faut un peu plus de temps pour que la "statistique" se fasse.
Après les GPS StreetPilot C5xx et Nüvi 6xxx, un pas a été franchit, en introduisant (tout au moins en partie), ces "vitesses moyennes utilisateur" dans le calcul d'itinéraire. Ce qui doit être le cas des Nüvis produits à partir des 2x5, 7xxx, etc. Et donc, en toute logique pour les Nüvi 1xxx.

Si la modulation statistique des vitesses à partir des habitudes de l'utilisateur est d'un grand secours pour ajuster les temps d'arrivée et éventuellement choisir entre deux itinéraires équivalents en fonction des habitudes de l'utilisateur. Cette technologie n'est d'aucun secours pour éviter les perturbations extérieures ou les "heures de pointes":
Par exemple, il suffit qu’un utilisateur ne roule que les dimanches, pour que dès le premier lundi où il utilisera son GPS, il se retrouve systématiquement sur les axes les moins fluides !

D'où l'idée, finalement assez logique de MyTrends qui consiste à tenir compte de d'avantage de paramètres. Et donc à ne pas se limiter aux simples vitesses en fonction des catégories de routes. Le principe est étendu en enregistrant plus de paramètres, comme l'heure du jour, le jour de la semaine (semaine/week end), la destination, le sens de circulation (aux les heures de pointe, le sens inverse est à privilégier), etc. L'itinéraire suggéré, ou l'estimation de l'heure d'arrivée, tiendra ainsi compte ainsi du jour de la semaine, de l'heure pour moduler statistiquement les choses selon les circonstances.

C'est en théorie du moins, un grand progrès. Malheureusement, il se pose le problème des "valeurs par défauts". En effet, la modulation statistique de toutes ces données demande un certains temps d'utilisation à cause du temps nécessaire à échantillonner tout cela de façon satisfaisante. Pour les "vitesses moyennes utilisateur", il suffisait de prendre par défaut les "vitesses moyennes cartographiques". Mais pour le système MyTrends, quelles données utiliser par défaut ?

D'où en fait l'apparition logique et simultanée de l'option Trafic Trends qui consiste à communiquer au GPS une base de données avec les "valeurs par défauts" convenables. Cette base sera donc constituée à partir des observations routières, des statistiques de trafic et de la collecte d'information datées et paramètres transmis depuis les GPS MyTrends.

Mais il semble que tous les GPS GARMIN qui en sont capables sont mis à contribution:
Car qu’elle n'a pas été ma surprise hier soir en connectant mon vieil SP C550 à "Dashboard" de "MyGarmin" de devoir accepter ou refuser une nouvelle License d'Utilisateur à laquelle je devais indiquer si j'acceptais ou refusais que des données et paramètres statistiques concernant mes déplacements soient communiquée à GARMIN depuis mon GPS !

p.s.: ce n'est pas marqué dans la notice des GPS actuels, mais cela était clairement expliqué dans la notice de mon StreetPilot Atlantic GPS I, au paragraphe expliquant comment celui-ci estimait l'heure d'arrivée.

C'est aussi expliqué (sommairement) dans les FAQ sur le site Internet.

ed.: corrigé (trop) nombreuses fautes et typos
Darkside 2 Posted - 01 oct. 2010 : 19:36:16
@tezivcg, sur l'itinéraire de Limoges qui fait que le Garmin prends le centre ville au lieu de faire le contournement , honnêtement avec mon esprit humain et une carte papier ne connaissant pas la région j'aurai fait exactement la même chose ou pris la variante Via Michelin et je n'aurai pas fait un détour supplémentaire de 10 kms.
@ Cret j'ai pas bien compris la dernière intervention , le GPS garde en mémoire les parcours de son utilisateur pour faire des moyennes kilométriques après? Je suis un peu étonné car ce n'est pas marqué dans la notice (ou j'ai peut être mal lu).
tezivcg Posted - 01 oct. 2010 : 09:32:50
Bonjour,

quote:
Car lors du dernier itinéraire urbain, davenull ne tractait pas de caravane et comme il était minuit, il circulait à 110 km/h dans les rues endormies de la ville.


Tu plaisantes ?
Cret Posted - 30 sept. 2010 : 19:19:58
C'est parce que vos GARMIN sont jeunes !

Mon SP C550 s'est calmé avec les années et il est de plus en plus rare qu'il me fasse des blagues de ce genre.
Plus sérieusement, j'en suis à me demandé, si une partie des "bizarreries" ne viendrait pas également de la façon dont les GARMIN évaluent statistiquement les vitesses moyennes de certaines catégories.

Par exemple, dans le cas rencontré par davenull, son Nüvi à peut-être en toute bonne fois évalué que le temps de la traversée de Limoges était plus rapide que le contournement. Car lors du dernier itinéraire urbain, davenull ne tractait pas de caravane et comme il était minuit, il circulait à 110 km/h dans les rues endormies de la ville.
Son GPS a donc simplement pensé (à tort) que cela se reproduirait et que donc 110 km/h en traversant Limoges était mieux que les détours de la voie express ou la route nationales dont les vitesses avaient été évaluées statistiquement depuis le début de son trajet à 35 km/h à cause du surpoids engendré par la remorque de sa caravane.
Si c'est le cas, la pertinence des itinéraires actuels de mon GPS pourrait s'expliquer en partie par le fait que cela fait quelques mois que j'utilise toujours le même véhicule (peu puissant) et que je roule de façon bien calme et lente car mon emploi du temps est bien moins chargé cette année.

Autre hypothèse, et on y pense pas toujours, concerne l'éventuel bouchon ou accident signalé par le TMC sur l'A20 au nord de Limoge, qui peut expliquer la suggestion du GPS (si l'option Trafic était activée).

En tout cas, mon SP C550 me suggère de passer par le sud de Limoges et de rejoindre l'A20 par le Boulevard de la Valoine comme le fait ViaMichelin indiqué par tezivcg.



C'est donc bien comme je le disais ci-dessus, c'est parceque vos GPS sont jeunes.
tezivcg Posted - 29 sept. 2010 : 21:50:50
Bonjour,

Garmin se distingue en faisant passer par le centre ville alors que Google Maps et Bing Maps conseillent de contourner par le Nord-Ouest, et via Michelin par le Sud-Ouest.

Apparemment, d'après la signalisation, l'itinéraire conseillé sur place pour Toulouse passe par le Sud-Ouest. Il faut souvent suivre les panneaux d'indication plutôt que le Garmin.

Itinéraire Garmin

Itinéraire Google Maps et Bing Maps

Itinéraire Via Michelin






davenull Posted - 29 sept. 2010 : 02:10:43
Dans le genre "mon GPS préfère les petites routes", mon dernier 3760 Garmin, avec le dernier firmware et la dernière carto m'en a fait une bonne la semaine dernière...
J'arrivais par la N141 à l'ouest de Limoges et je voulais poursuivre par l'A20 sur Toulouse. Le tout avec une caravane. Au lieu de d'aller me faire chercher l'A20 à l'entrée nord de Limoges, il a préféré me faire traverser TOUTE la ville d'ouest en est (ce qui n'est pas très roulant, surtout avec une caravane) pour me faire rejoindre enfin l'A20 au sud de Limoges.

Sur le papier, j'ai gagné 20 Km... en temps et en sueur, je suis moins sûr :)
youri89 Posted - 22 sept. 2010 : 14:09:33
Et pis quand tu te fais arrêter par les gendarmes, ça les intrigue et ils posent pleins de question (surtout que c'est un Toughbook) et ils te disent "Circulez" car ils savent plus pourquoi ils t'ont arrêté.

Pas testé sur les policiers
Cret Posted - 22 sept. 2010 : 14:02:20
Je suis d'accord, le LapTop a de bien nombreux avantages par rapport à un simple GPS, même par rapport à un GPS connecté type le Nüvi 1690. Et ne présente comme inconvénient que son relatif encombrement.

Et il n'y a aps que l'âge qui soit une gène pour la lecture des information d'un GPS, il y a aussi souvent le fait qu'au volant, on a d'autre chose à surveiller que l'affichage de ses instruments.

youri89 Posted - 22 sept. 2010 : 10:31:35
quote:
Originally posted by Cret

Sur les Nüvis et StreetPilot, on peut très facilement, et à tout moment avoir une vue d'ensemble de l'itinéraire en court.

Ca c'est une bonne nouvelle, merci

quote:
Originally posted by CretCe qui est très simple et moins emcombrant qu'un LapTop.


Bon, le PC ne sert pas que pour le GPS dans la voiture et surtout arrivé à un certain age, sans lunettes, on a du mal à lire sur les écrans de GPS.



Cret Posted - 21 sept. 2010 : 23:21:43
Sur les Nüvis et StreetPilot, on peut très facilement, et à tout moment avoir une vue d'ensemble de l'itinéraire en court.

Il suffit de toucher le bandeau vert en haut de l'écran, puis sur le bouton en bas "Afficher carte". L'affichage est immédiat. Pour revenir à l'affichage normal, il suffit de toucher RETOUR (ou PRèC selon modèle) deux fois.


En plus sur les Nüvis récents, la distance restant à parcourir et l'heure d'arrivée sont affichés sous la carte

Il y a donc un moyen simple (deux touches d'écran) pour avoir la totalité de l'itinéraire dessinée sur la carte. Ce qui est très simple et moins emcombrant qu'un LapTop.

Evidemment, on peut aussi parcourrir la carte (en touchant l'écran et en dézoomant ou par le menu "Où trouver ? / Explorer Carte /") mais c'est bien moins pratique et simple que de toucher le bandeau vert et le bouton "Afficher Carto".

youri89 Posted - 18 sept. 2010 : 13:41:30
Sur le TomTom One, effectivement l'ensemble de l'itinéraire s'affiche après le calcul mais j'ai pas trouvé la méthode pour afficher l'ensemble de l'itinéraire après un recalcul ou en cours de route.

Sur le Nuvi, même chose, il affichait l'itinéraire après le calcul mais il n'y avait pas de bouton pour accéder à l'affichage de l'ensemble de l'itinéraire en cours de route.

Sur le Garmin PC, il y a une touche "parcourir la carte" qui permet de passer de la navigation à l'affichage de l'itinéraire. Un bouton "Terminé" permet de revenir à la navigation. Ca me permet lorsque j'ai un doute de vérifier où veut me faire passer le GPS comme après un recalcul ou à l'entrée d'une ville. Et avec juste une action sur l'écran tactile.
tezivcg Posted - 18 sept. 2010 : 10:23:23
Bonjour,
quote:
Même sur les TomTom, cette touche n'existe pas. Il faut dézoomer jusqu'à ce que l'ensemble du parcours s'affiche sur l'écran puis rezoomer jusqu'à ce que on retrouve une échelle utilisable en navigation.


Le TomTom One affiche l'ensemble de l'itinéraire sur l'écran après le calcul et éventuellement un itinéraire bis si le premier ne convient pas.

On peut également afficher facilement l'itinéraire complet sur le Garmin.

L'avantage du TomTom c'est que les itinéraires sont souvent corrects, l'avantage du Garmin, c'est qu'il est plus agréable de créer des points de passage pour corriger l'itinéraire. (avis personnel).
youri89 Posted - 18 sept. 2010 : 09:34:43
quote:
Originally posted by Cret

Et évidemment, on ne tombe dans ce piège que le jour, où mis en confiance par les bons fonctionnements précédents de notre GPS, nous n'avons pas vérifié et pas fait suffisamment attention.





C'est pour cela que je préfère utiliser, quand je peux, un GPS sur ordinateur portable. (un Tablet PC 10,4 #)

Sur Garmin PC, la version PC, il y a une touche qui a tout moment permet de voir la totalité de l'itinéraire et une autre touche qui permet de revenir à la navigation.
En 15 secondes maxi, on peut vérifier que le GPS ne vous envoie pas cueillir les marguerites.

Ca permet de vérifier que l'hiver, il ne fait pas passer par des cols fermés (Avec un Nuvi, 15 h au lieu de 8 h car le GPS voulait absolument me faire passer par les cols et sur un 3,5#, je pouvais pas vérifier).

Même sur les TomTom, cette touche n'existe pas. Il faut dézoomer jusqu'à ce que l'ensemble du parcours s'affiche sur l'écran puis rezoomer jusqu'à ce que on retrouve une échelle utilisable en navigation.

Problème de Garmin PC, il faut racheter le logiciel pour avoir une MAJ. On peut pas mettre juste à jour la carto comme sur un Nuvi.
Et les MAJ sont beaucoup moins fréquentes que sur les Nuvi.
M@kro Posted - 18 sept. 2010 : 01:34:38
Ceci dit, j'aimerais pas qu'il me guide sur des chemins qui traversent un champ.
Surtout quand l'option de contournement est justement activée et cochée.
Disons que rester sur la route principale me parait être le minimum ...
Après, la voirie étant dépendante de plusieurs organismes en France, cela peut se révéler un peu ardu à mettre réellement à jour (entre la gestion des autoroutes, celle des RN/RD -et leur changement de nom d'ailleurs-, celles des villes ... ca peut faire bcp d'intervenants sur des secteurs assez vastes ou ponctuellement en travaux ou fermé pour d'autres raisons)
Cret Posted - 17 sept. 2010 : 17:58:48

Oui, c'est vrai qu'en ce moment, quelque soit le domaine, il faut payer pour tout, cela devient agaçant.
Et je comprends parfaitement qu'il n'y ait pas grand intérêt à "se payer" la dernière version de la cartographie.

Car en fait les mises à jour ne modifient que des détails et nos GPS fonctionnent déjà très bien (ou très mal en fait) avec la cartographie originale. Peu importe qu'un giratoire manque ou qu'une intersection ait été modifiée. Cela ne gène pas fondamentalement à l'utilisation de nos GPS, uniquement par de petits détails. Et la résolution de ceux-ci fera apparaitre d'autres écueils jusque là masqués.

En peu comme les cartes incomplètes et simplifiées des versions Europe v3 ou v4; avoir complété les cartes avec autant de détails, fait que l'on "se perd" d'autant plus facilement (voir à ce sujet la discussion au début de ce fil).


L'idée d'acheter un GPS incluant une cartographie et ensuite de ne pas dépenser pour cela le moindre euro pendant quelques années, le temps de changer de GPS (et donc de cartographie), est une méthode tout à fait justifiée et de bon sens. Surtout que le prix d'achat des GPS d'entrée de gamme est maintenant si bas, qu'il est du même ordre de grandeur que l'achat des cartes ou des mises à jour. Sans compter que pour ~270 € on peut avoir un GPS Europe avec mise à jour incluse à vie !


Sinon, il faut faire attention aux effets des paramètres de contournements : ils sont parfois un peu inattendus.
Il ne faut pas confondre "Autoroute" et "Route à péage":
Les GPS GARMIN considèrent comme "autoroute" tout axe à grande circulation à chaussées séparées. Ainsi cette option de contournement interdit au GPS de suggérer d'emprunter les autoroutes, mais aussi les voies rapides, routes par automobiles et rocades. Il arrive même que cela interdise certain boulevard urbain ou suburbain à 2x2 voies et terre-plein.

Par "route à péage", le GPS ne considère tout point payant du réseau, qu’il s’agisse du péage des autoroutes concédées, pont ou tunnel payant, etc.... L'utilisation de cette option correspond donc assez bien à l'intuition et ne pose pas de problème particulier.

Le piège de l'option Trafic
Cette option est interessante dans les zones bien couverte par l'Info Trafic, car cela revient à demander au GPS d'éviter automatiquement toute perturbation s'il existe un itinéraire alternatif rentable. Dans le sens ù si le détour calculé occasionne un délai plus long que celui occasionné par la perturbation, celui-ci n'est pas proposé spontanément.

Si cela paraît logique et adapté en cours de route, le soucis est que lors du calcul initial, les perturbations déjà captée par le récepteur sont systèmatiquement (et automatiquement) évitées; mais aucun message ne prévient l'utilisateur que l'itinéraire suggéré fait un détour. Cela conduit parfois à des surprises.


L'option éviter les "demi-tours"
Cette option a été ajoutée pour éviter que certains ne fasse demi-tour sur l'autoroute !
En fait l'idée est effectivement bonne, car elle interdit au GPS de demander à l'utilisateur de "faire demi-tour", au lieu de cela, le GPS calcule rapidement un nouvel itinéraire qui fait un crochet et utilise les rues ou le prochain rond-point pour changer de direction.

Le souci majeur et que parfois, en ville ou dans un réseau dense, cela conduit à des itinéraire inutilement compliqués en rajoutant de façon récurrente des détours et des crochets lorsque l'on suit pas les indication. En rase campagne, ces "crochets" peuvent parfois être de plusieurs kilomètres.

Je crois, que les options d'évitement "autoroutes" et "demi-tour" sont à l'origine d'une majeure partie des déconvenues et de nos itinérances.

L'autre est que certains "re-calculs" conduisent, comme cela a été décrit ci-dessus lors de la sortie prématurée de l'autoroute, à des suggestions assez étranges favorisant "les petites routes". Comme si les défauts de la méthode de calcul, les erreurs de codage de la carte et la structure en étoile du réseau routier étaient comme "aimantés" par ces zones "à risque".

Et évidemment, on ne tombe dans ce piège que le jour, où mis en confiance par les bons fonctionnements précédents de notre GPS, nous n'avons pas vérifié et pas fait suffisamment attention.

M@kro Posted - 16 sept. 2010 : 00:26:18
@Cret
J'avoue que passer par la case "portemonnaie" pour avoir le v10 m'intéresse moyennement.
Et dès qu'on veut upgrader quoique ce soit sur nos GPS, faut tjs payer, c'est énervant !

Sinon dans Navigation / Contournements (activé) j'ai coché "Demi-tours" et tous les autres entrées.
Cret Posted - 15 sept. 2010 : 20:43:11
Oui, oui, merci Makro.

Et cela concorde avec mes observations sur mon C550; ce type d'tinéraire "baclé" était typiquement le type obtenu avec les v8, v9.



@tezivq



Bonne idée ce tableau.
Je viens de me rendre compte que les (quelques) itinéraires améliorés par la nouvelle cartograhie 2011.20 sur mon StreetPilot C550, ne le sont pas sous MapSource !

Cela confirme donc les observations réalisées ici l'année dernière, les GPS et MapSurce n'utilisent pas les mêmes données de la cartographie. A cela s'ajoute certainement des diffèrences dans l'exécusson du calcul d'itinéraires.

Je vais donc vérifier si je retrouve des itinéraires identiques au Nüvi sur mon C550.

M@kro Posted - 15 sept. 2010 : 18:52:59
quote:
Originally posted by Cret
Pour info, quelle est la version de la cartographie et l'option éviter demi-tour est-elle activée ?


WorldMap v4
City Navigator Europe NT v9
Ca te suffit comme information ?
tezivcg Posted - 15 sept. 2010 : 14:40:38
Bonjour,

Puisque ça bouge dans La Charente entre Chabanais et Ruffec, j'ai voulu me rendre compte s'il y avait également d'autres améliorations à partir de mes itinéraires de comparaison entre Garmin et TomTom.

J'ai ajouté au tableau 2 colonnes en vert, une pour le lien qui permet de visualiser l'itinéraire à l'aide de Google Maps, et l'autre qui commente les améliorations ou dégradations éventuelles.

Voici le tableau : Cliquez ICI

Bilan : sur 9 exemples d'itinéraires,
2 mauvais sont devenus bons,
1 bon est devenu mauvais,
1 mauvais est encore plus mauvais,
1 mauvais s'est légèrement amélioré,
les 4 autres restent mauvais.

Conclusion : TomTom n'a pas à se faire de soucis.
Cret Posted - 14 sept. 2010 : 10:16:16
Bonjour,
@léon91

Je suis d'accord avec l'ensemble des remarques faites. Il est très clair que l'algorithme de calcul d'itinéraire actuel et très loin de conduire à l'itinéraire "idéal".

Je trouve en effet que les itinéraires suggérés par nos GPS sont parfois très loin des itinéraires idéaux, ou tout au moins de ceux que l'on considère comme tels.

Il y a de nombreuses raisons à cela et ce n'est pas spécifique à une marque ou une autre de GPS. Je ne crois pas trop me tromper en affirmant que la plupart des utilisateurs de GPS seront de mon avis.

Les quelques paramètres et choix que nous laissent nos GPS pour composer les itinéraires sont limités en nombre; itinéraire le plus rapide, temps le plus court. S'en est presque caricatural.

Mon premier GPS routier ne permettait pas de calcul d'itinéraire automatique, il fallait obligatoirement créer chaque itinéraire manuellement sur le GPS ou dans MapSource (à partir de la version v4, MapSource a permis la calcul automatique). J'ai donc toujours considéré le calcul automatique comme un gros progrès et un gain de temps.

Mais il faut toujours rester maître de son itinéraire et refusant tout simplement de s'engager sur des voie ou des traversée d'agglomération qui ne nos conviennent pas. Le déclanchement instantané du "recalcul d'itinéraire" est un progrés dans le sens qu'il n'est plus nécessaire de s'arrêter pour réajuster son guidage ou "naviguer à vue" afin de rejoindre l'itinéraire iniital.

Mais l'itinéraire tel qu'il est calculé actuellement par nos GPS n'est qu'une suggestion. A nous conducteur responsable de rester mettre de nos choix. Un peu comme lors des premier StreetPilot, oùl'utilisateur devait créer chacun des itinéraires qu'il souhaitait suivre.

Mais les options et choix du panneau de configuration du calculateur d'itinéraire ne sont qu'une partie de l'équation. L'autre composant est la cartographie dont les informations doivent être pertinantes et correspondrent à la réalité du terrain, mais surtout qui doit contenir les informations utiles.



Avoir classé les route en "catégories" n'est pas toujours suffisant; il y a des départementales très roulantes et à privilégier et à d'autres endroits, des départementales de même catégorie sont de vrais "pièges" où l'on perd son temps.

Il en résulte qu'un algorithme de calcul d'itinéraie "efficace" (c'est à dire qui se rapproche de l'itinéraire "idéal") pour une région, peut très bien conduire à des suggessions catastrophiques dans une autre région de France.
Et je ne parle pas du problème des paramètrages d'itinéraires internationaux auquel je suis confronté quotidiennement. Car circulant très souvent entre France, Belgique, Luxembourg et Allemagne, je me rends bien compte du phénomène; en France, le réseau routier est plus étendus et plus complexe que celui de nos voisins dont un plus faible nombre de type d'axe routier sont ouvert à la circulation. Les "petites routes rurales", libres d'accès en France, sont tout simplement interdite aux usagés (dauf riverain) et réservés aux cyclistes et promeneur au Luxembourg et Allemagne.

Il manque dans les cartes actuelles aussi certains paramètres primordiaux. Par exemple, les itinéraires suggérés sont capables de nous faire grimper inutilement les pentes de cols en petite et moyenne montagne pour redescendre sans franchir le col dans la même vallée. Il aurait été bien plus logique de rester au fond de celle-ci, quitte à perdre quelques minutes !

En ville, certains itinéraires suggérés ne seront plus efficaces ( = plus proche de l'itinéraire "idéal") qu'à condition de tenir compte feux de circulation. Que se soit pour les éviter ou au contraire les privilégier afin d'éviter les zones délicates dont parle bien à propos Léon91.

Inclure les notions d'axe prioritaire, d'onde verte dans les cartes donnerait des suggétions d'itinéraire plus pertinantes.



Encore faut-il bien-sûr que de telles cartes soient à jour. Hors, la difficulté de maintenir la justesse des cartes augmente de façon exponentielle avec le volume d'informations qu'eles contiennent. Plus on met de chose dans la cartographie, plus elle est fausse ou non à jour !


En conclusion:
Les titnéraires de ne GPS ne sont que des suggestions et l'obtention d'itinéraires efficaces qui se rapprocheraient de l'itinéraire "idéal" demande des algorithmes bien plus sophistiqués et techniques que les calculs actuels qui se limitent encore (sauf exception) à des paramètres et des méthodes rudimentaires.

Mais quelque soit la sophistication du calcul, celui-ci de sera valable que si les cartes reflétent par leur contenus et la justesse de celui-ci la réalité du terrain et la spécificités régionales (ou nationale) des zones traversées.

Pour l'instant, les cartes utilisées ne sont pas homogènes et toutes les régions ne sont pas représentées de la même façon, ou avec la même qualité. En fait, les cartes actuelles n'intégrent pas encore les données de base comme les limites de vitesse (les alertes de vitesse 3à km/h , par exemple sont signalée par certains GPS mais non intégrées dans le calcul automatique d'itinéraires), les pentes, les gabarits, les axes prioritaires, la régulation des intersections, ...

Enfin, il y aussi à prendre ne compte l'utilisateur et sa capacité à déterminer les critères importants qui constitue l'itinéraire "idéal". Nous seriont surpris de voir que nous avons tous des critères personnels, spécifiques à nos déplacement et aux usages varié de nos GPS. C'est là une difficulté supplémentaire au développement et à la mise au point du calculateur d'itinéraire efficace ( = le calculateur idéel ne pouvant pas, selon moi, exister). Par exemple nous serions surpris, losrque ceux-ci seront inclus dans la cartographie, faut-il les éviter ou les privilégier ?

Tout en se rappellant que le calcul doit être rapide et facile à exécuter sur le GPS, ergonomique, etc...


... comme tout cela devient fort compliqué, je préfère que mon GPS fase un calcul simple et rapide qui ne sera pas idéal, mais se rapprochera suffisement de l'itinéraire "idéal" pour que je puissse maitriser mes déplacements.




@Makro


Mon StreetPilot C550, qui sur le sujet du calcul d'itinéraire est fort proche de son cousin le Zumo 550 (les deux GPS sont sortis à la même époque) avait le mêm travers.

En cas de sortie prépmaturée, ou de non respect de l'itinéraire suggéré à certains moment clef (et avec l'option "éviter demi-tour), il conduisait à un guidega par un itinéraire "catastrophique" qui s'évertuait à me faire perdre pas mal de temps.

Les choses ont radicalement changées à partir des cartes 2010.3, mais surtout depuis que j'utilise la nouvelle cartographie City Navigator 2011.20

Il semblerait que jusqu'à une époque très rescente (depuis fin 2009 en fait) les cartes surestimées très fortement les vitesses moyennes sur les "petites routes", ce qui conduisait à fortement sous-estimer le temps nécessaire à les parcourir et donc conduisait à des itinéraires "où mon GPS préfère les petites routes".

Depuis fin 2009, les vitesses de réfèrences ont été corrigées au fur et à mesure des "mise à jour". Avec la version 2011.20, il me semble que l'ensemble du territoire français a été corrigé.

Il en résulta que les itinéraires suggérés par mon GPS n'ont plus rien à voir avec ceux que j'obtenais avec les carte NT v8 ou v9. Et il ne s'agit pas du firmware, car celui-ci est restait identique. Il s'agit bien de paramètres interne des cartes. (voir mon post un peu plus haut)


A gauche : itinéraire suggéré avec City NAvigator 2010.3 et à droite avec City Navigaor 2011.20 (tous autres paramètres identiques)

Pour info, quelle est la version de la cartographie et l'option éviter demi-tour est-elle activée ?

M@kro Posted - 14 sept. 2010 : 00:52:21
J'ai déjà eu le cas où mon Garmin Zumo 550 voulait me faire passer par des chemins ... à travers champ (en Ardèche)
Je m'étais trompé de sortie d'autoroute (A7) je voulais aller aux Vans en sortant à Bollène, je vous raconte pas le ******que m'a fait suivre le GPS.
J'ai d'ailleurs mis un temps fou à rejoindre ma destination, en passant dans des coins paumés, alors qu'il y avait des routes un peu moins direct, mais surement plus rapide que la rase campagne.
leon91 Posted - 14 sept. 2010 : 00:03:37
remarque :

et les erreurs dans les cartes font que les gps envoient dans des routes secondaires genre zones 30 et font subir les chocs aux amortisseurs des conducteurs alors que des bonnes routes sont considérées comme secondaires et servent de déviation. ou alors les gps qui font sortir de déviations tranquilles pour faire traverser des villages bloqués par les stationnements, voire devant des écoles. ou font emprunter des carrefours d'une dangerosité énorme.

ça donne l'impression d'un programme qui ne gère aucune différence dans les routes... on peut passer d'une 4 voies sans probleme à des routes où l'on n'arrive pas à se croiser. direct passer de 110 à l'heure à 20 à l'heure. y a pas plus dangereux et incitatif à l’excès de vitesse. en fait on refuse très souvent les indications du gps et on voit la "pile" de corrections et planter le gps. parce que des déviations sont indiquées comme rues locales et des rues centre ville indiquées comme axes principaux.

et sur les cartes des rues locales "larges" et grisées qui aboutissent toutes au centre ville. ou qui font déboucher sur un carrefour normalement peu usité et pas protégé alors qu'un autre a un feu rouge... donc très sécurisé.


et combien de fois on a l'information de vitesse "limité à 30" avec signalement si on dépasse,et avec bonne précision. et le gps fait quand même passer par cette limitation à 30 en connaissant la position, et la distance. et on ne tient pas compte de cette information importante. là c'est pas une erreur dans la carte mais dans le programme du gps. je peux citer bien des endroits qui signalent bien les limitations de vitesse, à quelques mètres du panneau de limitation.



moi je pense que ce sont des erreurs de programmes... et de cartes... on a des déviations qui sont considérées comme des petites routes et des centres villes considérés comme des routes prioritaires à faire passer en priorités. ce qui fait passer les voitures dans les places du marché. à se demander si c'etait pas voulu par les commerçants des villes de faire passer par là.

pourtant c'est facile de faire. Les calculs sont faits comme l'esprit humain le demande. on prends les routes à partir du point de départ. ensuite on prends les routes en mettant des notes... si direction de l'autre extrémité de la route vers la destination alors note de 100 si la route fait un angle par rapport à la bonne direction et bien je mets une note inférieure.

là dedans on peut mettre un coefficient pour éviter de prendre des petites routes selon les modes. si rapide on sait que des chemins c'est pas rapide du tout, alors on divise la note par 100 comme ca pas trop de soucis que l'on passe par là.


ensuite on prends des criteres des routes individuelles "eviter les centres villes " = telle correction, ou alors "autoroute payante" = telle correction, "bouchons fréquents" = une autre correction en fonction de l'heure de depart".

et là on a un itinéraire... donc logiquement c'est le programme qui plante son calcul. mais ceci dit il a des cartes qui indiquent la qualité de la route, petit chemin, jusque autoroute 6 voies.






Cret Posted - 02 sept. 2010 : 15:21:20
Merci DarkSide pour ce petit compte-rendu.

Je viens juste de mettre à jour ma cartographie et je n'avais encore fait aucun test.

Effectivement, la nouvelle carte City Navigator Europe NT 2011.20 corige bon nombre des incohérences constatées et signalée au fil de ce sujet.

Et sur mon StreetPilot C550, qui a toujours le même firmware que l'année passée, la nouvelle cartographie corrige effectivement en grande partie la prempansion de mon GPS à préférer les petites route.

Et comme on peut le voir sur ces capture d'écran, l'itinéraire suggérer entre Chabanais et Ruffec est bien (sur mon GPS comme sut le 3790T de DarkSide) celui passant par Saint-Claud et Champagne.




Avec rigoureusemetn le même firmware, celui-proposé avec la carte 2011.10 "coupait" par de petites routes, et surtout le temps estimé était bien optimiste par rapport à la réalité du terrain.




Je ne pense pas que cela provienne d'un changement radical du mode de calcul, mais bel et bien d'une meilleure catégorisation des route dans la carte et certainement aussi de la prise en considération de vitesses moyennes plus réalistes lors du calcul d'itinéraire.

En effet, une grande partie de la "préférence" à suggérer de petite route provenait d'une forte sur-estimation de la vitesse de déplacement sur lesdites petites-routes. Il semble que la version 2011.20 des carte corrige enfin de biais, notamment en utilisantune vitesse moyenne bien plkus faible pour les petites routes de campagne.


Concernant les autres erreurs, leur disparition provient de la correction des erreu de codage et les liens logiques manquant dans les cartes. Qui se fait lentement , au fur et à mesure des correction et des relecture de la cartographie.


Comme quoi, rien ne sert de deséspérer, mais les changment prennent du temps.


Darkside 2 Posted - 01 sept. 2010 : 22:33:58
Bonsoir,
Après avoir lu ce topic très intéressant, je me permets d'intervenir. Je viens d'Acheter un Garmin 1340T avec numaps lifetime qui est mon second GPS , le premier est un Nuvi 360T (toujours en parfait état de marche) dont sa cartographie n'est plus à jour. Durant ces années de déplacement avec ce GPS (360T), j'ai pu remarquer effectivement qu'il avait tendance parfois à vouloir me faire passer de temps en temps par les routes secondaires. Pour certains itinéraires que je connais bien pas de soucis je force et il recalcule, pour d'autres parfois ca m'a fait des sacrés détours (le dernier étant un déplacement pour aller à L'ile d'Oléron ou 150 kms avant il m'a fait sortir de l'axe principal. Parfois ce n'est pas désagréable car le paysage est pittoresque et on arrive toujours à bon port ce qui est le principal, cependant on aimerait pouvoir avoir le choix.
Pour revenir au sujet qui nous intéresse, j'ai comparé 2 itinéraires types qui posent problèmes:
Itinéraire Ruffec - Chabanais (paramètres: le plus rapide, contournements activé péages, chemin de terre, voies de covoiturage)
360T il ne nous fait pas passer par les 2 villes que sont Champagne-Mouton et St Claud et on a l'erreur type qui avait été noté par les forumeurs.
1340T (soft 4,50 - carte , dernières cartes (même configuration) il prends exactement le même itinéraire que le Tomtom et passent par les villes citées. (voir graphique)

Itinéraire La Colle sur loup- Seyne:
360T: il fait l'erreur citée , il va jusqu'à Digne et coupe par la montagne
1340T : Même itinéraire que l e tomtom après Digne il nous fait prendre la d900.(voir graphiques)




Donc que se passe t'il , garmin a corrigé son programme? Les mises à jour des cartes y sont pour quelques chose ( moins sur car ces routes n'ont pas forcément changées)?
J'ai essayé quelques autre itinéraires (pas tous) de la comparaison de Tezivcg il en corrigent certains d'autres restent en l'état ou sont corrigés pour le retour. (Ceux qui ont un Nuvi dernière génération peuvent aussi faire un retour)
En tout cas une nette amélioration des itinéraires. Je ne manquerai pas d'analyser cela sur un itinéraire que je connais bien et je pourrai comparer. Pour le reste le 1340T est un excellent GPS mais c'est un autre sujet.

Blackflame Posted - 15 févr. 2010 : 00:34:34
Une bonne nouvelle: les cartes 2010.30c incluent enfin la Grèce entière, et non plus seulement Athènes et sa banlieue, îles voisines *non* comprises - il faut quand même savoir que l'île de Salamine, c'est encore Athènes...

J'ai même examiné la cartographie de détail de l'île de Kalymnos, que je connais bien; tout semble y être, y compris une route récente très utile. On progresse.
Cret Posted - 13 févr. 2010 : 16:13:15
Merci BlackFlame pour ce compte-rendu des impressions et avis concernant ce GPS.

Un ami a aussi un Nüvi 255WT et, comparé à par eemple un StreetPilot C550, pourtant plus ancien, bien des observations faites ici m'ont également été rapportée. Ayant prêté mon C550, mon ami à lui aussi constater certains des points évoqués.

Point 1)
Concernant le syndrome n°1 des petites routes, ce syndrome apparait bien plus fréquemment dans certaines régions alors qu'il est généralement absent (ou jamais constaté) dans les zone urbaine ou à proximité des grands axes.
Mais ce n'est effectivement plus un problème de cartographie qui s'améliore au fur et à mesure des mise à jour (puisque depuis trois ans il n'y a plus d'augmentation du niveau de détail en France), mais bien un souci avec le calcul en lui-même.

Effectivement, le syndrome peut ne pas être rencontré un certain temps ou apparaitre après une mise à jour cartographique: le niveau maintenant très détaillé des cartes a donc à un moment donné engendré ce syndrome. En étudiant le comportement de la nouvelle cartographie 2010.30, j'ai constaté quelque chose _ mais ce sera l'objet d'un futur post, le temps de je vérifie sur le terrain mes hypothèses. Si celles-ci s'avèrent exacte, il sera facile à GARMIN de corriger le "bug" et faire disparaitre ce syndrome.
Point 2)

Concernant le TMC premium, la raison est que le prix d’achat en France inclus la souscription à ViaMichelin (et/ou) V-Trafic . En principe d’ailleurs, les GPS acheté en G.B. inclus d’ailleurs le prix de la souscription à Traffic Master (U.K.).
Mon C550, bien qu’acheté en France, incluait lors de l’achat la souscription à vie au service U.K. et une souscription de trois mois à V-Trafic. Il m’a donc fallu activer l’abonnement à vie à V-Trafic, puis à ViaMichelin par la suite.
Les abonnement premium ne sont pas inclus dans certains pack afin de permettre aux distributeurs de vendre au meilleur coût (d’optimiser leur marge).
La souscription au service TMC premium français (ViaMichelin) est toujours possible via le site internet de GARMIN, ce qui pourra activer ce service sur vos deux GPS.

Point 3)
Heureux utilisateurs des StreetPilot dont le volume se régle par une molette habilement disposée sur en haut à droite sur le coté du GPS ! On prend vite l’habitude de couper le son (ou de le remettre) d’un simple geste des doit en caressant son GPS. C’est fort pratique aussi lors des appels main libre de pouvoir ajuster le volume sans naviger dans les menus.

Point 4)
Il faut veiller à convenablement activer/désactiver les contournements dans la page de paramétrage de la navigation, sinon effectivement il propose de suivre les sentiers et pistes cyclables.
Maintenant, il y a eut aussi certains FirmWares qui étaient moins bon pour le calcul d’itinéraire que d’autres. Ces Nüvis sont-ils à jour ?

Point 5)
C’est toute la différence entre un produit d’entrée de gamme et le haut de gamme avec voix TTS « qui prononce le noms des rues ». Sans compter que la voix très synthétique n’est pas très réussie, il y a surtout à force les répétitions. Le TTS module plus souvent les messages ce qui rend l’utilisation du GPS plus confortable ; meilleur prononciation – même s’il y a parfois encore des quiurcks – et surtout instruction plus détaillée et variées.
Ce qui est malheureux est que les 255/255W avaient été annoncé à leur lancement comme proposant le TTS et que les modèles vendus en Europe en sont dépourvus (alors que les modèle U.S. ont du TTS, qui n’est pas fameux parait-il – je ne sais pas jamais vérifié - ).

Point 6)
C’est surtout la cartographie routière qui n’est pas adaptée, le mode piéton fonctionne mieux en utilisant des cartes « Topo ».

Point 7)
Je dois avouer que je n’ai activé mon abonnement à vite [i]LifeTime[/u] que l’été dernier et qu’il est vrais que de nombreuses modifications ont été prises en compte dans les deux dernières cartographie (2010.20 et 2010.30) et que la cartographie datant de juin2009 comprend beaucoup plus d’incongruités ; c’est d’ailleurs sur cette dernière carte que remonte mes mésaventures dans les petites routes forestières de La Meuse.


En conclusion : il faut effectivement faire très attention les différences de prix entre les modèles correspondent à des différences significatives de fonctionnalités et donc effectivement, certains détails et manques d’un modèle particulier peuvent à l’usage fort déplaire à l’utilisateur qui, ayant utilisé par ailleurs d’autres modèle ou d’autre marque, s’attend à retrouver le même niveau de prestations .
Mais les Nüvis 255/225W sont malgré tout des GPS fort efficaces et qui peuvent rendre de bon et loyaux services pour un prix d’achat et d’utilisation fort intéressant.

Maintenant, quelque soit le modèle, le syndrome des petites routes concerne tout autant les 255 que les autres GARMIN et dans une certaine mesure d’autres marques… comme en témoigne ce topique.


Blackflame Posted - 13 févr. 2010 : 12:18:26
quote:
Originally posted by etiennerando

Je serai moins formel pour les prises en compte effectives dans les cartes. Oui pour les ronds-points. Parfois pour des sections de routes manquantes. Quasi jamais pour des routes mal catégoriées ou mal ortographiées (ils doivent avoir une base de données inviolable).

il y a aussi ce site pour les erreurs : http://www8.garmin.com/cartography/mapSource/errorForm.jsp



Je possède deux Garmin Nüvi 255WT achetés à quelques semaines d'intervalle, l'un à Londres et l'autre en France, tous deux mis à jour il y a moins de six mois, et dont je suis très mécontent. L'achat du premier a été rendu nécessaire par le vol d'un Mio 269 Europe dont j'étais enchanté; le second était un cadeau à mon épouse.

Voici quelques faits en vrac concernant cet achat, que je déconseillerais maintenant de façon formelle à quiconque:

1) Nous sommes tous deux victimes du syndrome des "petites routes" détaillé dans ce fil de discussion. Curieusement, ce problème n'était pas, dans mes souvenirs, présent au moment de l'achat, et serait apparu lors d'une mise à jour - ou bien, nous ne l'aurions pas rencontré.

2) Seul l'appareil acheté en France dispose des informations de trafic françaises. C'est discutable d'un point de vue commercial : un GPS Europe, c'est un GPS Europe, et je vois mal pourquoi ces fonctions là seraient limitées au seul territoire de l'achat.

3) Il n'y a pas de contrôle de volume simple, soit par potentiomètre, soit sur l'écran tactile, ni même de possibilité de faire taire la bête. Ce sont pourtant des fonctions indispensables du point de vue de l'ergonomie. Le Mio 269 disposait d'une sorte de potentiomètre "plus/moins" et d'une touche "muet", le tout extrêmement pratique.

4) L'algorithme de navigation a des bugs, sans doute apparentés au problème des "petites routes". Au jour de l'an, au Guildo, je me suis retrouvé en cul de sac sur la plage; après analyse du problème, le GPS avait décidé de me faire passer par le sentier littoral, piétonnier bien sûr, qui rejoignait un peu plus loin une autre allée aboutissant au rivage!

5) Les voix sont désagréables, et la synthèse vocale par assemblage de phonèmes est très mal faite : l'impression générale est d'un parler haché et très peu naturel. Sur le Mio, cette synthèse était à peu près parfaite, et comme la locutrice grecque avait une voix de rêve, nous utilisions cette langue même en France.

6) Cet appareil ne serait même pas utile à des randonneurs: j'ai pu vérifier que configuré pour des piétons, l'appareil refuse de prendre les sens uniques, ce qui est idiot!

7) Malgré des MAJ somme toute récentes (juin 2009), on rencontre de très nombreuses erreurs de cartographie (p.ex. giratoires non pris en compte alors qu'ils sont déjà anciens, zones réputées "inaccessibles", etc.)

Pourquoi ai-je acheté cet appareil, plutôt qu'un autre? Pour une raison simple, parce que contrairement à la plupart des autres marques, à l'exception de Mio, la Grèce y figure. Il faut savoir que dans bien des GPS Europe, ce pays est considéré comme ne faisant pas partie de l'Europe - même si le terme même "Europe" est une création des Grecs! Or il se trouve que mon épouse est de sang grec, que la plus grande partie de sa famille se trouve là-bas, dans les îles, le Péloponèse et bien sûr à Athènes, Volos et Salonique, et qu'il est à peu près impossible de se déplacer en voiture à Athènes si l'on ne dispose pas d'un GPS: c'est une ville énorme constituée de faubourgs séparés par des collines, des montagnes et des vallons, où il vaut mieux ne pas se perdre si on ne parle pas la langue locale.

J'aurais pu - et j'ai bien failli le faire - acheter un Mio, mais les nouveaux modèles ne fournissaient plus qu'une carte SD "Europe de l'Ouest", il fallait acheter en plus la carte "Europe de l'Est". Pour ce qui est du second appareil, j'ai acheté le même par souci d'unité, ce qui était une erreur.

Donc une marque à éviter absolument, tant du moins que le constructeur n'aura pas corrigé ces errements, et autorisé en conséquence la mise à jour gratuite d'appareils qu'il faut bien considérer comme défectueux.
Afterburner Posted - 18 nov. 2009 : 18:29:58
Merci Cret pour la mise au point, c'est toujours appréciable de se faire guider quand on est nouveaux dans les lieux ;)

Cordialement.
Cret Posted - 18 nov. 2009 : 16:41:52
Bonjour,
… et bienvenue sur GpsPasSion !


Très bonne questions. Je vais m'empresser d'y répondre. Mais comme ce n'est pas le bon Topic pour ce genre de sujet, je le ferais dès que ces excellentes questions auront été posée dans le Topic Cartes GARMIN - nüMaps Lifetime qui est de loin plus adapté.

Ceci pour qu'un maximum de lecteurs puisse la voir, peu en fait chercheront ce type de question ici.
Afterburner Posted - 17 nov. 2009 : 23:44:07
Bonjour à tous et merci pour ce précieux topic.
J'ai une question très simple en tant que débutant GPS:
La mise à jour des cartes est-elle payante chez Garmin?

Autre question un peu plus compliquée:
Mettons que j'achete un Garmin 255T dans 15 jours, les MAJ carto déja existantes sont elles payantes ou puis-je les télécharger sans rien débourser?

Merci d'avance
etiennerando Posted - 16 nov. 2009 : 18:28:04
Je contribue régulièrement chez Map-reporter et les réponses à l'auteur de la contribution se font dans des délais généralement raisonnables.
Je serai moins formel pour les prises en compte effectives dans les cartes. Oui pour les ronds-points. Parfois pour des sections de routes manquantes. Quasi jamais pour des routes mal catégoriées ou mal ortographiées (ils doivent avoir une base de données inviolable).

il y a aussi ce site pour les erreurs : http://www8.garmin.com/cartography/mapSource/errorForm.jsp
Cret Posted - 16 nov. 2009 : 15:45:20
Pour NavTech, le site en question est Map-Reporter.

Cela fait des années que j'y poste régulièrement mes observations d'"erreur cartographiques". Malheuresement, pour l'instant, les cartes grandissent plus vite qu'elles ne sont corrigées. Le soucis avec ce média, c'est que quelques routes et détails en plus dans la carte, ce n'est que quelques Ko et quelques kilomètres de plus, mais c'est des heures et des heures de maintenance et de vérification.

En fait, l'accroissement de la zone de couverture de quelques km2 fait plus que des heures à la puissance 4 de travail supplèmentaire.


youri89 Posted - 16 nov. 2009 : 15:10:17
Je sais pas comment fait NavTecq qui fournit les cartes à Garmin mais TeleAtlas (qui fournit TomTom, Google, Mappy, Myo...) a mis en place un site qui permet aux utilisateurs de remonter les erreurs rencontrés sur le terrain.

En plus, TeleAtlas passe des partenariats avec des organismes territoriaux (SDR, ADT-CDT, SDIS, DDEA...) pour avoir les remontés des infos depuis la base (voir même avant que la modification soit faite pour les aménagements d'infrastructure routière).

Ce qui fait qu'entre mon premier TomTom (One V1) et le dernier qu'on nous a fourni, il y a une sérieuse amélioration des cartes sur notre département (et des POI).

Ensuite, il y a la méthode de calcul et la pour des essais avec le TomTom OneV1, un TomTom Go 950 Live, Garmin Mobile Pc et un Nuvi de 2007, on voit la différence dans la pertinence de l'itinéraire proposée (en faveur des TomTom).
Cret Posted - 16 nov. 2009 : 14:55:34
Bonjour,

Etant donné l'étendue des cartes en question, je ne suis pas surpris qu'il y ait encore (et se n'est pas que le début) des (milliers) incohérences.

Très clairement, 2010.20 en corrige un bon nombre des incohérences que j'avais remarquées, mais à mon avis, il en a encore plein que nous n'avons pas (encore) constaté.

La seule issue est que les corrections signalées soient effectivement prises en compte et qu'"ils" trouvent un moyen de contrôler la qualité de leur produit.

On pourrait par exemple définir un "label e-qualité", faire quelques audits et ensuite exiger que les cartes vendues soient conformes...

Heuh ! A la réflexion, je trouve ces cartes déjà assez chères, je ne voudrais pas que notre démarche qualité ne soit le prétexte à de nouvelles augmentations...

Je vais donc me contenter de celles-ci, dans leur état, je n'ai pas les moyens d'exgiger plus... :-(
Si je vois une erreur, je la signale bénévolement (en espérant que ce sacrifice servira à amélioré le produit pour la satisfaction de tous...)

Edit:Le temps de retrouver l'adresse exacte et le message suivant parle justement du Site Internet où signaler les "erreurs de cartographie":

Pour NavTech c'est Map Reporter (tr)

http://mapreporter.navteq.com/dur-web-external/
etiennerando Posted - 16 nov. 2009 : 11:36:54
Bonjour,

Mon GPS aussi m'a déjà joué des tours (Mapsource fait la même erreur).

Pour me rendre de Colmar au Lac Blanc dans les Vosges, il me fait passer systématiquement par un vrai chemin de terre entre "Blancrupt" et "le Creux d'Argent". En voulant en avoir le coeur net, je me suis trouvé face à une Vosgienne, pas une blonde mais celle qui a des tâches noires et la raie blanche au milieu du dos, et j'ai dû rebrousser chemin.

La version 2010.20 n'a rien changé.

Vous pouvez partir de Hachimette (plus proche), le résultat est le même.
ncolasfa Posted - 11 nov. 2009 : 11:11:21
Bon alors c'est pas encore résolu,pas ou peu de correction sur les trajets proposés.
Dommage pour nous.
Merci pour la vérification.
Possésseur Garmin veillé continuer à Poster,les abérrations de trajets si vous en constatés.
A+
Cret Posted - 09 nov. 2009 : 17:43:59
Oui, justement, c'est la première chose que j'ai vérifié. Et il n'y a aps de changement par rapport à la version 2010.10, sur MapSource comme sur le GPS.
ncolasfa Posted - 08 nov. 2009 : 09:02:03
Salut Cret,
peut-tu me faire un retour de test sur une simulation que j'avais donné sur les première page du Post pour un itinéraire Chabanais(16) vers Ruffec(16)avec ta nouvelle version carte?
Pour une comparaison avec les mêmes réglages sans la fonction ECO-ROUTE?que ton modèle Steet-Pilot C550 n'a pas aussi cette fonction,comme mon C510.
Cret Posted - 07 nov. 2009 : 15:20:21
J'oubliais de signaler une chose importante; le nombre de POI cartographiques a plus que doublé !

Chose que j'oublie facilement, mais tous ces POI c'est bien pratique et cela fait le diffèrence avec d'aute produit similaire. En plus d'avoir la positions de pas mal de points de vente des grandes enseignes, on a aussi maintenant (dans MapSource) les logos.

ncolasfa Posted - 06 nov. 2009 : 23:23:56
Merci,donc attendont de voir d'autres retours sur le sujet.
Cret Posted - 06 nov. 2009 : 22:18:02
Bonsoir,

C'est effectivement une bonne question.

Je n'ais pas eut le temps de faire beaucoup d'essais avec cette nouvelle version, mais depuis 10 jours que je l'utilise en déplacments, je n'ais pas eut d'incident notable. Il est vrai que pour le moment, je ne me suis pas déplacé dans "les zones à risques" comme en campagne.

Par rapport à la 2010.10, cette nouvelle version comporte beaucoup de petits détails différents, mis à jour ou modifiés. Il semblerait que les anomalies ponctuelles constatées par les utilisateus aient été effectivement l'objet de nombreuses corrections.

Par exemple, là où je m'étais "paumé" dans la Meuse, cette nouvelle version a plus de chemins notés comme "non revêtus" et donc, avec cette nouvelle version, en simulant l'incident, le GPS propose maintenant un itinéraire diffèrent qui n'abouti plus dans la cours de la ferme. Je n'ai pas eu l'occasion de faire un essai sur le terrain. Ce nouvel itinéraire est peut-être également semé d'embuches ?!

De même, l'endroit où mon ami c'était "perdu" dans les ornières est maintenant convenablement reporté sur la carte (là aussi avec un chemin non carrossable et un sentier au lieu d'une "route").

Il y a comme cela des dizaines et des dizaines de corrections dans ce sens.

Par contre, j'ai essayé, dans MapSource et sur mon C550, les exemples indiquées ci-dessus. Je n'ai pas eut le temps de tout faire. Mais une bonne partie des "erreurs" de liaison ont été corrigées. Les itinéraires par contre ne sont pas fondamentalement différents; en fait l'algorithme n'a pas changé ni les critère. Seuls les "erreurs" de catégorie ont été corrigée. rien sur le principe de calcul.
ncolasfa Posted - 06 nov. 2009 : 18:15:52
Bonsoir à tous,
pouvez-vous ma dire si cette nouvelle carte 2010.20 donne de bonne prestation sur l'itinéraires proposés.
Donnez des retours d'expériences.
Surtout en raz campagne ou le réseau routier est pauvre en grand axe.
Régions CHARENTE/CORREZE/CENTRE....
Bonnes routes et bon Week-End pour les tests.
jr011 Posted - 14 sept. 2009 : 12:11:14
Avec mon tomtom one IQ parfois les itineraires passent aussi par les chemins de terre avec une patte d'oie, c'est l'erreur assurée. Si je quitte la route preconisée, il lui faut 700 à 800 m avant de trouver un itinéraire correct.Je n'ai pas de pare brise athermique.
Merci de remplacer les fabricants.
Jacques
Christian17300 Posted - 30 août 2009 : 14:48:05
Bonjour,

Bien vu pour ce forum très intéressant... J'ai été confronté à des déboires grandissants avec mon GPS Garmin NUVI200W.
Cette année, j'ai souscrit la cartographie à vie de mon nuvi200w.
J'ai donc procédé à la mise à jour de la cartographie !
Je suis partit en Corrèze, Souillac, et là, quelle horreur, les itinéraires proposés pour me rendre dans différents sites passaient pratiquement par des petites routes, coupaient les routes principales, donnait des indications farfelues. J'ai été surpris également par l'absence d'indication des carrefours sur le GPS (du genre, prendre en face, ou à gauche, etc...) alors que manifestement j'arrivais sur un carrefour comportant un STOP.
Il me faisait même passer bien sûr au plus court, mais l'attente au STOP ?? alors que je coupais la même route quittée quelques minutes avant...
Mon GPS est paramétré avec les contournement qui me semblent les mieux, c'est à dire que j'ai gardé les routes à péage et les autoroutes, car sinon, c'est une vrai galère..
Le calcul est fait avec le temps le plus court et non la distance.
Il manque quelques finesses ici ...
J'ai eu la surprise de passer sur des routes ayant tout juste la largeur de ma voiture (306D), je plaint les conducteurs de camping car....
Il manque la finesse de sélectionner des largeurs de route à contourner, la finesse des vitesses moyennes sur les routes sinueuses qui ne font pas gagner de temps, au contraire.
Les stops sur les intersections devraient également êtres pris en compte, surtout pour prendre un raccourci qui fait perdre 10 minutes d'attente au stop alors que cette même route, suivie sur quelques centaines de mètres de plus permettait de tourner à droite sans attendre à ce stop !
Bref, cette année, je ne conseillerais à personne de prendre un GPS GARMIN, car c'est vraiment galère.
Je me suis même retrouvé sur une route en pleine nature, sans aucun panneaux, devant un choix du GPS qu'il m'a été presque impossible à déterminer car les indications n'étaient pas évidentes et du coup, j'ai été contraint de tester chaque route avec "Calcul en cours" !!!
Bref, je regrette vraiment d'avoir mis à jour ma cartographie et l'abonnement à vie du GPS alors que pour le même prix, j'avais certainement un autre GPS plus performant et évitant de prendre les petites routes au lieux des axes plus sécurisées...
Heureusement, je n'ai rencontré aucun camping car ni tracteur sur ces routes, car pour se ranger ou faire marche arrière, c'était impossible....

Cret Posted - 29 août 2009 : 22:24:13
Bonjour,

Les trajets de vacances se sont fait sans surprises, notamment sur les itinéraires typiques ; quartier résidentiel -> rocade -> autoroute -> autoroute à péage -> sortie -> centre ville. Efficacité et fiabilité ont été au rendez-vous avec en plus (et pour une fois) une Info trafic réaliste et des temps d'arrivée convenablement estimés.

Avec l'expérience, je vois venir les situations à problème et les itinéraires empruntant des "petites routes". Mon intuition a été bonne lorsque j'ai demandé au niveau de Pignans (83) à mon C550 d'éviter une perturbation sur l'A57 (causée par un incendie). Très vite je me suis retrouvé sur la D78. Route étroite, sinueuse avec en prime le soleil en pleine face. Cette ravissante départementale empreinte cependant un magnifique vallon ombragé au pied Du Fedon.
Il semblerait que je fus la seul à apprécier la ballade, mes passagers gardent un mauvais souvenir de ce détour, stressés qu’ils étaient par ma conduite vive sur cette route étroite et sinueuse.

Concernant l’arrivée de la version 1010.20, que GARMIN prenne tout son temps pour bien mettre à jour celle-ci et corriger les trop nombreuses bizarreries qui viennent perturber le calcul d’itinéraire de nos GPS.

Par hasard, je viens de trouver cette sympathique vidéo sur You Tube au cours de laquelle ces utilisateur d’un GPS vivent une aventure sur des petites routes par lesquelles nous sommes peut-être aussi déjà passé.
youri89 Posted - 28 août 2009 : 13:02:27
Bonjour,

Avec le Garmin MobilePC (le logiciel de Garmin pour PC), ça serait plustôt l'inverse.
Lorsque on sélectionne l'option "Meilleur temps", il a tendance à favoriser les grands axes quitte à vous faire faire un grand détour pour rester sur une nationale plustot que de prendre une départementale qui coupe entre les 2 nationales.

Par contre avant de rejoindre les grands axes, il a effectivement des propositions parfois surprenantes comme des chemins blancs avec un camion.

De manière général, le TomTom One me propose des trajets plus réalistes.

Mais avec MobilePc sur un écran de 10,8 #, lorsque on affiche la totalité du trajet, on peut voir par ou il nous fait passer et donc corriger. Sur le TomTom One, c'est moins évident.

Cet été, j'avais à faire deux aller-retour Troyes-Pau et TomTom et Garmin m'ont fait passer par Clermont-Ferrand-Bordeaux alors que le plus rapide (et le moins cher) était Vierzon-Toulouse
ncolasfa Posted - 28 août 2009 : 10:45:17
Bonjour,
j'ai une réponce peut-être pourquoi il y a du retard sur la disponibilité de la nouvelle carto 2010.20.
C'est moi qui le pense.On peut rêver non.
Je pence que cette nouvelle version pose problème sur la crédibilité des itinéraire proposé par nos chers GPS.
Car on voit que plus les détailles cartographique sont bien fournis,plus il ya des incohérence sur le parcoure proposé.
Je suppose qu'il on peut-être pris conscience de la gravité des erreurs sur le guidage pour l'europe.
Car au USA,elle déjà sortie depuis bien lomptemps.
Je vous dit ça,on peut toujours y croire.
Bizzare,quand même ce retard.
A+
gpspassion Posted - 23 août 2009 : 12:23:58
Vu, merci, pas d'escaliers comme chez TeleAtlas donc, bon point pour Navteq, en revanche, même si cette subdivision "lège cap ferret" s'impose sûrement sur un plan administratif, elle doit empêcher la plupart des utilisateurs de GPS Navteq de trouver cette adresse sauf s'ils ont été avertis spécifiquement...

Pour revenir plus directement sur le sujet, j'ai fait un sympathique trajet Clermont-Ferrand -> Baugy (dans le Cher) hier en interdisant les autoroutes vue la circulation chargée te j'ai roulé sur nombre de "petites routes" et c'est le GO 940 qui s'en est sorti le mieux, avec l'aide d'IQ Routes d'ailleurs car le 630 sans IQ Routes proposait des routes plus "petites". Difficile à juger "à la volée", mais les itinéraires du Navigon 8310 et du nuvi 1490 paraissaient moins cohérents. Je vais essayer d'analyser ça ici : http://www.gpspassion.com/forumsen/topic.asp?TOPIC_ID=129285
tezivcg Posted - 23 août 2009 : 09:38:08
Bonjour,
quote:
C'est quelle version exactement ta "carte avec MapSource" ?


C'est la version 2008

Voir ici
gpspassion Posted - 22 août 2009 : 10:31:32
C'est quelle version exactement ta "carte avec MapSource" ?

Pour le reste j'y étais donc inutile de te perdre en conjectures, comme indiqué avec mon lien précedent le problème se situe entre le Blvd de la Plage et l'Avenue Bernet car ce n'est pas une route mais un escalier.

Enfin bon, ce n'était pas pour débattre de la topographie du Cap Ferret mais pour donner un éclairage sur la notion "petite route" qui n'en sont parfois même pas !
tezivcg Posted - 22 août 2009 : 08:12:43
Bonjour,

J'ai vu l'avenue de Bernet en visualisant la carte avec MapSource. En fait il faut entrer "Lège-cap-ferret" comme ville et pas Cap-Ferret.


gpspassion Posted - 22 août 2009 : 02:23:59
TeleAtlas, oui, mais ici http://beta.poilive.com/index.php?index=672&lat=44.69124&lon=-1.23291&zoom=18&map=3 c'est un escalier, pas une rue !

Navteq pas vu sur mon GPS Garmin avec NT2010.10, tu l'as vue où ?

Globalement j'ai trouvé les cartes TeleAtlas très approximatices à Arachon/La Teste, géométrie approximative, nombreuses erreurs de sens, de quoi dégouter un nouvel arrivant dans le monde du GPS...cela dit dans le cas de l'Avenue Bernet, je ne serais pas arrivé à destination sans mon iPhone avec TomTom alors...
tezivcg Posted - 21 août 2009 : 21:34:08
Bonjour,

quote:
l'Avenue Bernet au Cap Ferret n'est pas présente sur les cartes Navteq


Cette adresse est bien présente dans les dernières carto NAVTEQ et Tele Atlas ( voir Avenue Bernet) , ainsi que sur les dernières cartes de Garmin et TomTom.
gpspassion Posted - 21 août 2009 : 14:17:07
Intéressant, mais ça mérite un sujet séparé car cette fonction n'est pas disponible sur son GPS quand on est sur la route.

J'ai oublié de préciser que dans mon exemple précédent, la rue que je cherchais, l'Avenue Bernet au Cap Ferret n'est pas présente sur les cartes Navteq, ce qui m'a fait craindre de ne pas avoir noté la bonne adresse quand j'ai essayé de la rentrer sur mon Oregon avec CN NT2010. Au moins ça lui a évité d'essayer de me faire prendre des escaliers ;-)
gpspassion Posted - 21 août 2009 : 09:41:29
Il y a "petites routes" et "petites routes" ! Hier je cherchais une maison au Cap Ferret au bord du bassin d'Arcachon avec la version iPhone de TomTom et j'ai perdu du temps car je me suis retrouvé à un endroit où la route qu'il voulait me faire prendre était un...escalier de 61 marches ! Cela dit, trois ou quatre détours plus tard je suis arrivé à destination, ce qui n'aurait pas été le cas sans mon GPS ;-)
tomtomtomy Posted - 04 août 2009 : 16:29:43
Bonjour,

Pour une utilisation parfaite en voiture en ne prenant que des grands axes routiers et non des petites route ou chemin de terre, comment dois-je paramétrer mon GPS.

J’en ai plus qu’assez de passer par des petites routes !

Préférences d’itinéraire :

Temps le plus court
Distance la plus courte

Contournement : coché ou décoché

Demi-tour
Autoroute
Route a péage
Trafic
Ferry
Voie réservée aux autobus
Routes sans revêtement.

Merci pour votre aide car je pars en Espagne jeudi.

Merci et bonnes vacances
tezivcg Posted - 23 juil. 2009 : 10:33:25
Bonjour,

Avec les GPS Garmin, il faut particulièrement se méfier du début et de la fin des itinéraires. Il faut donc avant de partir visualiser le trajet et, au besoin, créer des points de passage. Les cartes routières restent indispensables.

Pour le trajet Aix - Saint Seurin, il me semble que 2 points de passage sont à créer : au sud de Castillon La Bataille et un autre au sud de Saint Medard de Guizières.


Le TomTom One V3, à l'instar du site Via Michelin, préconise de ne pas sortir à La Réole et de continuer sur l'autoroute jusqu'à Bordeaux.

Pour le trajet Saint Seurin-La Rochefoucauld (de centre ville à centre ville), je n'ai pas pu recréer la différence d'itinéraire à l'aller et au retour, ça dépend peut-être de la situation des points de départ et d'arrivée.
annapiou Posted - 22 juil. 2009 : 22:42:22
Bonjour tout le monde.
Nouvellement inscrit sur ce forum, je découvre avec stupeur les déboires des GPS Garmin et je me dis : "si tu avais su..."
Commercial, donc étant régulièrement sur les routes, je possédais un GPS via michelin (que l'on m'a volé) qui gérait parfaitement les itinéraires grâce a une hiérarchie dans le type de route. D'ailleurs, visuellement on repérait rapidement les abérations à l'aide du code couleur que l'on retrouve sur les carte papier.
Pour remplacer mon Via-Michelin, j'ai donc opter pour le Garmin 255WTdont on m'avait venter un peu les mérites (du moins ceux de la marque).
Allumage : Prise en main rapide, pas besoin d'un Bac+4 pour comprendre son fonctionnement.
Première utilisation sur un trajet que je connais bien: Aix en Pvce - Saint Seurin sur l'isle (33) : la voix pas terrible, des indications un peu (beaucoup) mécaniques, passons.
Contrairementau VM l me fait bien prendre la sortie de la Réole pour couper par Sauvetterre et Castillon : cool. Et là, c'est le drame, je comprend pourquoi toutes les routes sont oranges : c'est parce qu'une nationale a la même importance qu'un rang de vigne pour Garmin il me fait passer dans tout les trous à rats de la région et , comme vous l'avez remarqué, pour revenir sur l'axe principal 3km plus tard.
J'ai donc utiliser ce GPS sur le même trajet plusieurs fois et, bizarrement, il ne m'a pas fait ce problème à chaque fois.
Autre exemple : de St Seurin à La Rochefoucault (16), le trajet aller et retour n'est pas le même......
Je m'arrete là, mais moi qui croyais que ce n'était qu'un problème de réglage, je découvre que je ne suis pas le seul a être choquer par ces soucis. J'hésitais entre un Garmin neuf et un VM d'occas (tant pis pour les MaJ de carte), et ben si j'avais su...
Cret Posted - 06 juil. 2009 : 15:25:07
@peufeu et tezivcq

Oui, plus ça va et plus le calcul d'itinéraire fonctionne mal. Autant je comprends qu'il puisse y avoir des "disfonctionnements" sur le calculateur des GPS à cause des limitations du hardware et du software. Autant les incohérences de plus en plus nombreuses et le comportement bizare du calcul sur MapSource me surprend.

Je reste perplexe; les "disfonctionnements" devraient (théoriquement) diminuer avec les hardwares de plus en plus puissants et l'expérience grandissante des développers des GPS.
Sur MapSource, ces limitations n'existent pas (le PC sont devenus très très puissants) et le développement de logiciel devrait être quelque chose de facile ?

Il y a peut-être quelqu'un chez GARMIN qui essaye de couler la boîte en sabotant le travail du départemetn développement logiciel ! C'est peut-être quelqu'un payé par un autre fabriquant de GPS.

Je croyais les américains très fort en informatique. En fait, ils sont uniquemetn fort pour vendre très cher du logiciel, mais je mets en doute leur capaciter à produire du logiciel de qualité.

Il y a quelque chose qui m'échappe. Comment peuvent-ils négliger à ce point une des fonctions primordiales de leurs produits; un GPS ça sert à naviguer.

Sur un bateau, le "vol d'oiseau" proposé par GARMN qui suit les "grands cercles" est efficace et sensé.

Mais sur la route, comment comptent-il s'en sortir si:
  1. le calcul d'itinéraire n'est ni adapté (pas les bonnes options - comme discuté plus tôt dans ce fils, ni le calcul de la route la plus courte ou du meilleur temps ne correspond vraiment aux attentes de l'utilisateur qui aimerait quelque chose comme "itinéraire le plus roulant", "routes à caractères prioritaires" ou "le plus sûr", etc.
  2. le calcul automatique n'est pas fiable car trop dépendant des "imperfections" de la cartographie et ne répondant pas à 100% aux paramètres sélectionnées. Historiquement, beaucoup de GPS permettent de choisir Poids-Lourds ou Bus sans que cela n'ait l'effet escompté lors du calcul. Les routes sans nom (marqué Road ou Route dans MapSource) trahissant une zone mal cartographiée ne sont pas prises en compte, les vitesses moyennes saisies par l'utilisateur dans MapSource ne sont prise en compte que pour l'affichage des temps et n'interveinnent en aucun cas dans la détermination de l'itinéraire), certaines liaisons pourtant affichées dans la carte ne semblent pas être prises en compte lors du calcul d'itinéraire, etc..


Je ne compreds pas pourquoi cela met autant de temps à évoluer et pourquoi cela fait tant de mises à jour que le menu des paramètres de cacul est figé et d'un effet si peu convainquant !


Les temps sont durs, peut-être se concentrent-ils sur quelque chose de révolutionaire et ils ne perdent pas de temps ni d'argent à modifier quelque chose qu'ils comptent bientôt changer de fond en combles ?

Je me trompes peut-êtreet me berce de douces illusions; le développement logiciel n'est peut-être plus possible de nos jour et le constat actuel n'est peut-être que le fruit de l'incompétence générale dans ce domaine précis.

tezivcg Posted - 06 juil. 2009 : 07:52:25
Bonjour,

Le paramétrage de la navigation avec MapSource fonctionne mal, pour avoir un résultat correct il faut placer le curseur de la sélection de route en position médiane entre routes mineures et autoroutes (en fait routes importantes).

Mais pour le mode Piéton ou le mode Vélo, il faut choisir "distance plus courte" en Style de calcul.

Donc Vélo / Routes moyenne / Distance plus courte. Dans ce cas, ton deuxième exemple est correct.

On se demande pourquoi Garmin continue à proposer ces nombreux paramètres de navigation alors que ça donne des résultats incohérents.

peufeu Posted - 06 juil. 2009 : 00:48:54
Je fais pas mal de vélo, sur le guidon du vélo il y a un Garmin GPSmap 60csx. Dans la bagnole, il y a un TomTom, et sur le PC, il y a MapSource.

Je n'ai jamais eu de problèmes avec le Tomtom en bagnole, les itinéraires sont généralement bons, le calcul très rapide, et l'utilisation très pratique (Ce n'est pas vraiment un Tomtom, c'est un PDA avec tomtom dessus, mais c'est le même truc).

Bien sûr le tomtom est inutilisable en vélo, mais ce n'est pas la question.

Donc, Garmin.

Là, je viens de préparer un itinéraire de 3500 kms de vélo pour cet été, un tour de France des plus beaux villages par les petites routes.

J'ai donc passé pas mal de temps à optimiser tout ça pour éviter un maximum de routes à forte circulation tout en restant sur de l'asphalte.

Donc, j'ai beaucoup jonglé entre les photos satellites Google Earth, et Garmin City Navigator 10 + les topos IGN dans MapSource.

J'ai aussi pas mal utilisé la fonction routage, qui ne marche ni pour le vélo ni pour la voiture d'ailleurs.

Souvent il arrive que :

- des chemins de gravier, de caillasse, voire des machins à grosses ornières de tracteurs soient classés comme routes (Garmin t'y envoie que ce soit en mode vélo ou voiture)

- et inversement certaines petites routes ne sont pas répertoriées, Garmin te fait donc faire un détour de 2 km (de gravier) à cause d'une section manquante de 100 m (de route)

- Les cartes topos IGN sont à jour, elles, malheureusement elles ne comportent pas d'info sur les sens de circulation, on peut donc se retrouver tranquille sur le périph à contresens.

- L'algorithme ne tient pas compte du temps passé aux intersections, des priorités, du dénivelé, des virages, etc.

C'est important en vélo, mais autant en voiture : quand il t'envoie à travers la montagne sur une route viroleuse de 2m50 de large, il considère inocemment que tu vas rouler à 90... quel que soit le mode choisi (voiture, vélo, etc) il a cette tendance "bucolique", lol.

A de nombreuses reprises j'ai utilisé l'outil Itinéraire pour préparer mon trajet...

(mode vélo)... OK, il m'envoie sur la N7... non... ok je passe en mode voiture... ah tiens, il passe par ailleurs c'est bizarre, il y a pourtant une grosse artère pas loin, ben dis donc heureusement que j'y vais pas en bagnole...

Le même itinéraire (mode voiture, tout par défaut) dans un sens et dans l'autre. Non, il n'y a pas de sens interdit :



Ici, le même itinéraire, en mode voiture (plus rapide, préférer les autoroutes) et en mode vélo (plus rapide, préférer les routes mineures). Devinez lequel est le mode vélo ?...



Ben oui le vélo c'est celui qui fait un détour de 3 km pour passer par la route en jaune ou t'es mort.

Et l'itinéraire voiture passe dans le petit chemin qui est en caillasse.

Bref, ce GPS est excellent pour le vélo (20h d'autonomie, écran lisible en plein soleil, étanche, capte même dans mes chiottes (véridique), etc) mais le routage est NUL, NUL, NUL.

Et c'est pareil dans mapsource, ce n'est pas le code embarqué qui est en cause, la version PC fait les mêmes erreurs, c'est l'algorithme de Garmin qui est pourri.

Quand on lui dit de trouver la route la plus rapide, et qu'il ne la trouve pas, et qu'on met un waypoint au milieu, et que là c'est bon, et que le temps de trajet est divisé par 2, c'est bien que les informations cartographiques sont là, elles sont bonnes, elles permettent de valider le nouvel itinéraire et de calculer son temps, elles AURAIENT PU permettre de trouver cette route, seulement l'algo est désespérément mauvais.
Cret Posted - 27 juin 2009 : 09:15:38
Bonjour,

Merci pour ce retour d'expérience qui ressemble beaucoup aux mésaventures également rencontrées avec nos équipements respectifs. Il semble effectivement que le problème des itinéraires peu convainquant ne soit pas spécifique à un modèle de GPS mais que tous les GPS soient concernés et surtout ceux de cette marque.

Notons que la fonction première d'un GPS (Global Positioning System) est de donner une position. Sur ce point les GARMIN fonctionnent très bien, on sait toujours où l'on est et avec une très grande précision (moins de 15 m en général). C'est là la fonction la "plus chère" des GPS et elle doit correspondre aux 3/4 du prix.

L’avancée des Fonctions secondaires ?

Avec une fonction principale qui fonctionne aussi bien, on est en droit de s'attendre à la même qualité pour les autres fonctions. Et à priori, ces dernières semblent être bien avancées:
  • Les cartographies n'ont jamais étaient aussi détaillées et complètes. Cela ne fait que 18 mois que la couverture de la France est complète (il y a encore deux ans, notre territoire national était dessiné en gris clair pour indiquer que seul 80% des routes y figuraient et la recherche d’adresses n’était possible que dans les plus grandes villes). Mais les progrès sont indéniables ; le détail des carrefours (sur les anciennes cartographies toutes les intersections étaient simplement un point d’intersection unique où convergeait toutes les routes), les petite routes sont maintenant toutes représentées et même certain chemins non carrossables (d’où d’ailleurs parfois certains désagréments).
  • le calcul d’itinéraire est détaillé et rapide : à priori de grands progrès ont été réalisé, les Nüvis calculent en quelques secondes alors que les StreetPilots SP2xxx ont besoin de 3 à 6 fois plus de temps et sans parler des GPS III ou V plus de 10x le temps et les Color ou Atlantique sont incapables de calculer un itinéraires automatiquement. Mais il se fait piégé par une représentation de plus en plus détaillée et l’absence de prise en compte des bons paramètres. En fait les itinéraires attendus ne sont pas les plus cours ou les plus rapides, mais ceux qui évite les centres urbains, privilégie les axes prioritaires, les carrefours aménagés et sécurisé, les routes larges et bien matérialisées, évite les ascensions inutiles , etc


Les choses évoluent. Mais malgré l’amélioration et le développement indéniable de la cartographie embarquée et de la puissance de calcul, les fonctions "secondaires" (au sens où elles ne découlent pas de la détermination de la position GPS !) ne sont malheureusement pas au niveau attendu par les utilisateurs. En effet, aujourd’hui plus personne n’achète de GPS (et surtout des GPS routiers) pour connaitre sa position sur le globe mais pour être guidé efficacement lors de ses déplacements et ce passer de cartes.

Le constat actuel

Et là, il faut bien constater que tout n’est pas parfait et qu’il reste encore pas mal de chemin à faire avant de produire des GPS routiers répondant correctement à l’attente des acheteurs. Le plus démoralisant est que dans le discours marketing de GARMIN (et d’autre fabricants), rien ne laisse présager qu’il s’agit là des préoccupations des fabricants, vendeurs ou développeurs.
Il y a quelques temps encore, les fonctions de recherche de sa destination étaient assez fastidieuses. En particulier la recherche par adresse demandé pas mal de patience et d’astuce, certains modèles ne permettaient pas de désigner sa destination par les coordonnées GPS, les POIs (restaurant, station essences, etc…) n’étaient recherchés que dans la dalle cartographique en cours (ce qui fait que l’on était dirigé vers le point "le plus proche" à 35 km alors, que de l’autre coté de la limite (frontière, département, … selon les cartographie) un point identique était présent à moins de 5 km (habitant à proximité du Luxembourg, Allemagne et Belgique ce détail était fort pénible et rendait la recherche des POI cartographique assez peu efficace), la recherche d’intersection reste sans utilité pratique.
Alors que les Nüvis avaient été développé pour une utilisation plus simple, moins de menus et paramètre que les GPS précédents (StreetPIlot, GPSMAP, eTrex,…) afin de faciliter une utilisation routière grand publique, l’importance des fonctions de recherche avait été négligée (alors que les arguments marketing insistait sur la facilité de l’utilisation et l’interface tactile se veux ‘simple et efficace’). Avec les premiers Nüvis, les utilisateurs se sont plaint d’être loin de l’utilisation ‘pressez une touche et arrivez à destination’.
Aujourd’hui les fonctions de recherche fonctionnent bien mieux, les cartes sont très détaillée, les calculs n’ont jamais été aussi rapides (les Nüvis actuel commencent même à calculer l’itinéraire avant que l’on appuie sur le bouton ALLER).
C’est plutôt l’ensemble qui malheureusement ne fonctionne pas comme attendu. Chacune des fonctions spécifiques et secondaires ont été améliorées, mais l’ergonomie générale, les approximations dans le codage des carte (et l’absence d’une catégorie ‘petite route’), le calcul rapide et par tronçon en cas de non respect du guidage conduit bien souvent à la situation où l’utilisateur n’obtient pas le résultat qu’il escompté.
D’autant plus qu’aucun vendeur de GPS n’averti les acheteurs que le GPS n’est pas un calculateur d’itinéraire mais uniquement un afficheur de position sur le globe.
Bon, d’accord j’exagère un (tout petit) peu. Mais c’est pour illustrer mon propos. Le calcul d’itinéraire est encore qu’une fonction ‘secondaire’ des GPS actuels. Par chance, sur les grand s itinéraire, la hiérarchie des routes et autoroutes, le soin apporté aux cartes dans ces zones, la vitesse de calcul, … sont des avantages énorme qui font de nos GPS d’excellents outils dont les fonctions, même secondaire, fournissent les résultats attendus.
Malheureusement, il existe encore trop de zone où les différents (petits) détails font que le système et surtout les fonctions secondaires ne sont pas à la hauteur des attentes. L’inconvénient et que l’on passe d’une zone efficace à une zone d’utilisation difficile sans en être avertit.

Invention géniale contre marketing consumériste !

Pour illustrer cela, le génie de Michelin avait été de faire figurer sur ses cartes les éléments qui permettaient justement aux utilisateurs de créer leur itinéraire avec les informations importantes. AU début, les atlas Michelin récapitulaient les absence de revêtement, pavé, goudrons, etc.. puis ensuite avec l’amélioration du réseau, la largeur des routes, la présence d’accotement, etc… puis enfin l’état prioritaire ou non prioritaire des axes routiers,…
Ce sont justement ces informations qui manquent sur les cartes actuelles,… ainsi que la volonté de fournir ce type d’information, NavTech et TeleAtlas en sont encore à chercher le moyen d’être juste, détaillé et exhaustif, aucun n’est encore prêt à fournit plus d’information (poids, largeur, priorité, …).

Où est la phrase qui nous remercie de faire confiance dans la marque, que nos remarques sont les bienvenues et qu’elles permettront d’améliorer les produits et services ?
Le souci de donner le maximum d’information concernant l’état des routes était l’argument n°1 de Michelin et c’est ce qui en a fait son succès. On rachetait son atlas régulièrement afin d’avoir cette information.

Les arguments marketing de GARMIN et TOMTOM (comme d’autres d’ailleurs) restent malheureusement concentrés sur des illusions, sur le "form-factor" et les aspects très superficiels du GPS. Pourquoi l’objectif des points de vente est de vendre à tout prix, de se débarrasser au plus vite du stock avant qu’il ne soit dépassé par le modèle suivant ; l’objectif ne devrait pas être de ventre plus mais de satisfaire les clients et donc vendre du mieux.
Nos achats sont des investissements et nous aimerions être rassuré, que nous avons misé sur le bon cheval…

clache Posted - 26 juin 2009 : 21:52:31
Bonsoir à tous
Comme dit sur un autre topic, je rentre de 15 jours de vacances, 3000 Km à la clef avec mon nuvi 765T flambant neuf (Echange GARMIN début Juin). Si tout c'est bien passé quant à l'utilisation il n'en est pas de meme pour les itinéraires. Etant en vacances et donc pas pressé j'ai certaines fois suivi à la lettre les itinéraires proposés par Virginie. Certaines propositions sont véritablement abérantes, elle fait passer par de petites routes (blanches et étroites sur la carte Michelin), alors qu'à proximité existent des routes importantes (Rouge voir jaune sur la carte); Le temps le plus court devient énorme quand on est en montagnes ce qui était mon cas, et heureusement que je n'étais pas en camping car. Plusieurs fois il était impossible de se croiser en voitures ==> manoeuvres. Ce qui fait que j'ai souvent utilisé la carte, le GPS ne servant que d'affichage des vitesses autorisées (pas toujours exactes), d'annonce des radars et de visionnement du profil futur.C'est quand meme une utilisation fortement restrictive étant donné le prix de l'appareil.
ncolasfa Posted - 17 juin 2009 : 22:30:18
Salut à vous deux.
Je suis d'accord,pour tout de ce que vous dites.
Pourquoi s'obstiner à continuer de faire croire qu'il n'y pas de problèmes pour les clients fidèle GARMIN sur les itinéraires calculés.
Je compare à TOMTOM qui à sortie IQRoutes,un aplis ou correctif qui améliore grandement le calcul d'itinéraire et GARMIN qui croit faire pareil pour ECORoutes.
En faite,le micro-programme fait l'inverse de ce que dit la marque GARMIN.Celà donne une incohérence sur le trajet,pire en jouant sur cette fonction.
Garmin,à encore du pain sur la planche...
tezivcg Posted - 17 juin 2009 : 08:41:52
Merci C.Ret pour ces explications.

J'en retiens que les améliorations se feront petit à petit dans la durée en fonction des moyens que voudra y mettre Garmin.
Pour bénéficier de ces améliorations il nous faudra donc acheter toutes les mises à jour. C'est vrai, que ça et là on peut constater du mieux sur certains itinéraires mais d'ici à ce que les itinéraires soient tous pertinents ...

Pour ce qui concerne les gabarits de hauteur et de largeur, selon mon expérience de Camping Cariste, je pense que :

- pour le transit (rejoindre un point le plus confortablement possible, et sans faire de tourisme), je souhaite que le GPS me propose des itinéraires de type "Itinéraires conseillés de Viamichelin". Sur ces itinéraires j'ai peu de chance de rencontrer des problèmes de gabarit.

- pour le tourisme, au contraire, je prends plutôt volontairement les petites routes de campagne et de montagne, j'ai du temps pour visualiser l'itinéraire et le modifier, la signalisation routière avancée me permet de prendre un détour à temps.

Je préfère donc que Garmin dans un premier temps améliore rapidement ses itinéraires avant de se consacrer aux problèmes de gabarit.
Cret Posted - 16 juin 2009 : 22:13:35
En fait, quand on lit le brevet, on comprend les motivations initiale et le principe qui était justifié à l'époque car pour faire un GPS capable de calculer des itinéraires à travers tous les Etats Unis, il fallait un système qui sache s'adapter à des cartes de niveau de détail très diffèrent entre les Inter-State, HighWay et Junction Road, etc...

Ceux qui ont voyagé aux USA ou qui sont fans des Road-Movies ont immédiatement les images de ces grande routes traversant les Rocheuses.

Le système des liaisons pré-calculé permet de traverser de grandes étendues peu détaillées ou alors faire un itinéraire urbain parmi la cartographie très dense d'une zone urbain, sub-urbs ou city-down-town... Le tout en économisant des Ko qui font vite des Mo (voir actuellement plus de 1.7 Go avec les dernières version de City Navigator).

Le souci vient que cette philosophie n'a pas été comprise (ou indiquée convenablement) aux personnes chargées de construire les cartes européennes et que visiblement, le découpage des zone de détail souffre visiblement de plusieurs défauts lorsqu’il est appliqué en Europe.

Aux States, c’est simple entre deux zone urbaine il y a bien souvent des centaines de miles d’étendue quasi-désertiques, sauvage, forestières ou agricole avec un réseau simplissime qui de vient plus complexe à proximité d’une vallée habité, une zone d’activité et devient finalement très dense autour des mégalopoles, voir extrêmement dense. Le découpage est donc très naturel et les « points de laison » sont logiques facile à déterminé, naturel en quelque sorte.
Les premières carte METROGUIDE (v.3) que j’ai utilisé avaient encore cette structure ; seul les trois principales vile de chaque pays avait un niveau de détail suffisant pour faire figurer toutes les rues résidentielle, les restaurants, hotels, etc… Dès la banlieu, le niveau de détail chuté fortement et seuls les principaux axes des agglomérations étaient présent, quelques rares POIs cartographique et encore pas partout. Une fois à la campagne, seuls les grands axes étaient détaillé, les autres routes étaient présentes, mais avec un niveau bien moindre. On s’en rendait bien compte, la trace affichée sur l’écran suivait de loin le tracé des routes départementales.
Et il n’y avait pas les « petites routes ». On ne risquait donc pas de s’y perdre !

Avec de telles cartes, le système breveté fonctionnait très bien et permettait d’exploiter (tous les GPS de l’époque n’avaient pas la possibilité du calcul automatique) ces cartes chargées dans le GPS conjointement avec la carte de fond. C’était bien pratique, comme la mémoire de la cartouche était limité, je chargeais les dalles détaillées autour de mes destinations (déplacements professionnelle ou familiaux) et laisser les « inter-zone » libre, me contentant de la carte de fond car en général je traversais par les autoroutes ou grand axes ces zones lors des trajets aller ou retour. S’il restait de la place, je mettais la dalle autour de chez moi.

Ce système a son avantage, on peut panacher les produits cartographiques à loisir, le moteur de calcul d’itinéraire passe d’une dalle à l’autre par l’intermédiaire des « tables de laisions » qui sont construite lors de la compilation des cartes avant le transfert vers le GPS. Ce système est toujours d’actualité, même s’il profite de calculs plus rapides et d’un taux de transfert plus important, l’ensemble des carte est transmis au GPS dans un seul « fichier logique ».

Pendant des années, j’ai utilisé mon GPS sans m’apercevoir des faibles de ce système ; dans un premier temps parce que les premières cartes étaient incomplètes et non homogène et ne comprenaient pas les « petites routes » ou les « chemins ». Puis, parce que ce système de découpage et pré-calcul à l’aide de table est bien adapté à la majorité des itinéraires que je demandais qui avaient en fait le plus souvent la structure Lieu de départ urbain, rejoindre réseau principal, autoroute, sortie, réseau principal et destination.
Pendant plusieurs mis, j’ai utilisé se système qui c’est révélé être très efficace pour mes déplacements. J’ai donc très naturellement pris confiance dans le système et de moins en moins préparé mes itinéraires.

Pendant ce temps, le niveau de complétude des cartes a crût de façon exponentiel, les cartes sont infiniment plus détaillées depuis deux ans. Il n’y a plus de zone ‘peu détaillée’ et de ‘zone renseignée’ comme avant. Du coup, jour après jours, ma façon d’utiliser le GPS a changée. Au volant, je ne crains plus de m’engager sur une route inconnue ou de rouler sans trop faire attention à ma destination. Je ne peux plus me perdre, mon GPS sait à tout moment où je suis et il suffit de toucher / Où aller / Renter domicile / pour que Virginie ou Jérôme m’indique la route à suivre pour revenir chez moi.
Se faisant, je découvre les limites de la structure interne du principe de calcul. La plupart de temps, l’itinéraire rejoindre point de liaison – suivre réseau principal – rejoindre destination fonctionne bien. Il s’agit des nombreux cas où la structure même du réseau routier et ma position de départ sont adaptés et produisent donc un itinéraire logique ou de bon sens.

Mais voilà, parfois je me trouve dans une zone ou la hiérarchie d’encodage par tables de liaison emboitée n’est pas adaptée à la situation. En général il s’agit de zone de campagne ou de petite montagne (Je me souviens des détours dans le Mont du Lyonnais). C’est apparemment à l’origine des erreurs ou oubli de liaison, un découpage interne des liaisons mal adapté à la réalité du terrain. Un peu comme si on avait les dernières données cartographiques avaient étaient ajoutée au hasard, à la va-vite comme je te pousse, en ayant oublié les principes de base de la construction de ce système. C’est à mon avis la conséquence malheureuse d’un développement réalisé à moindre coût et surtout mal sous-traité.

Comme la puissance de calcul embarque dans le GPS augmente, malgré le systèe de liaisons tabulée, le GPS fait quelques vérifications et recherche d’itinéraire alternatif. C’est pour cela qu’il proposera de couper entre deux nationales par une petite route s’il calcule un itinéraire suffisamment court. Pour les itinéraires plus long, la profondeur de recherche est volontairement limitée afin de ne pas prendre trop de temps. Dans ce cas, l’itinéraire proposera de passer par l’intersection des nationales comme le suggère les tables de liaisons. Le temps de recherche étant mis à profit pour le recherche d’itinéraire alternatif sur le réseau principal et non les axes secondaires.

Et voilà comment un système qui a l’origine permettait d’utiliser des cartes très différentes tant en niveau de détail, complétion, importance et complexité se retourne contre le créateur du système qui dans la précipitation et pour répondre aux contraires de la concurrence alors qu’il croyait au contraire apporter un plus en proposant des cartes plus complètes et plus détaillées.

Reste à espérer que tout cela remontera suffisamment haut et que les futures mises à jour des cartes actuelles corrige se travers et réinstaure une hiérarchie logique et efficace de la structure interne des carte.
Je pense que cela ne sera possible que si une nouvelle catégorie de route est définie afin de différencier les routes de campagnes atroces de celle roulante et bien équipée. Cela fait maintenant plusieurs années, que l’on en parle ici et sur d’autres forums d’utilisateur. Je suis inquiet, et comme Sœur Anne, je ne vois rien venir.

Autre raison de me faire du souci, c’est l’apparition de la fonction Eco-Route et du mode de calcul ‘économique’ qui donne des itinéraires très curieux. Au point que je suis à me demander si je n’ai pas fais, au cours de mes essais des étourderies en paramétrant le système Eco-Route et notamment les consommations. Les itinéraires calculés me semblent tout simplement aberrant.

Autre soucis, l’absence de carte compatible avec le mode ‘poids-lourd’ pourtant présent sur les StreetPilot depuis fort fort longtemps. Les cartes renseignées PL ne concernant pour le moment que les USA et la Grande Bretagne. J’attends avec impatience l’arrivée de ces nouvelles carte et je vais vérifier quelques hypothèses quand à l’évolution prochaine de ce système.
Le manque de dynamisme de GARMIN à modifier le calcul d’itinéraire peut s’expliquer par la volonté de conserver ce système capable d’exploiter des cartes d’origines et de contenu très différents à la source. Car en fait, le grand mérite de ce système est d’être universel à tous les GARMIN cartographiques. Ce standard est un point fort qui, à mon avis est viable à long terme, car il réduit considérablement les coups de développement et de maintenance des produits cartographique. En effet l’effort consenti profite à tous les utilisateurs de ces carte quelque soit leur GPS Garmin. D’autre constructeur de GPS se casse les dents à devoir produire et maintenir des standards et des produits cartographiques très différents et complètement indépendants les uns des autres.
Je pense que GARMIN veux garder ce système (brevet) et ce standard (des milliers de GPS compatible à chaque carte) et que l’amélioration prend du temps, car il faut que le développent des équipements soit cohérent avec l’amélioration des produits cartographiques. Que les bases ont été posées, mais qu’il faut le temps de définir, développer et intégrer les nouveaux concepts. Apparemment, le codage de nouvelles informations (comme les infos PL – hauteur limite, tonnage des ponts, etc…) prend du temps (la carto Europe continental n’est pas prête). Il faut développer cela en respectant les coûts, plus que les délais.

A mon avis, les nouvelles cartes vont arrivées dans les années à venir. De la même façon que les carte Michelin ont révolutionner le monde des carte routière avec ses codes de couleur, la classification des routes en itinéraire d’intérêt national, départemental ou local, l’indication de l’état des revêtement, de la largeur des routes, de l’état des bas-côtés, etc.. De la même façon, une révolution de ce type se prépare. Mais il ne faut pas sortir la « super » cartographie sans que l’arsenal des GPS ne soit prêt à l’exploiter ? ni d’ailleurs vanter les mérite du « super calculateur d’itinéraire » si l’on a pas la cartographie adaptée, et surtout juste.
Car au final, c’est la pertinence des informations vis-à-vis de la réalité du terrain qui compte, plus que les Mo de donnée de la base cartographie. D’ailleurs Metroguide v3 était jugé très bien et sans équivalent l’année de sa sortie. Il y a longtemps que je l’ai retire de mon PC, je vais peut-être réinstaller tout cela pour vous montrer come cela nous paraît simpliste et schématique par rapport aux cartographies actuelles.
tezivcg Posted - 16 juin 2009 : 09:23:02
Bonjour,

Avec les explications de Cret, je pense comprendre pourquoi par exemple mon GPS ne sait pas aller plus loin sur une route importante et revenir en arrière afin de réduire la distance à parcourir sur les petites routes.

En fait le système de calcul décompose l'itinéraire en 3 sections :

- 1-rejoindre le réseau des points tabulés
- 2-parcours sur le réseau de routes importantes selon fichier des liaisons
- 3-sortir du réseau pour rejoindre la destination.

Mise à part le problème de surestimation des vitesses réelles sur les petites routes, le problème me semble être la détermination des points d'entrée et de sortie du réseau tabulé qui n'est pas judicieuse.

C'est pourquoi il est souvent nécessaire d'aider le GPS à faire le bon choix en prévoyant des points d'étapes en début et en fin de parcours de façon rejoindre rapidement les routes importantes quitte à revenir en arrière et à sortir le plus tardivement de façon à limiter le parcours sur les petites routes.

Ce mode de calcul me rend pessimiste sur les possibilités d'amélioration de la pertinence des itinéraires chez Garmin.

Je ne comprend toujours pas pourquoi sur la section centrale de l'itinéraire qui emprunte les routes importantes, il en sort pour prendre des raccourcis fumeux.



Cret Posted - 19 mai 2009 : 09:31:13
Bonjour,

J'observe cela moi aussi sur mon C550 quand la petite route qui coupe et évite l'intersection part sur la droite, jamais observé sur la gauche. Il doit y avoir une raison provenant d'un paramètre caché du style éviter de tourner à gauche c'est parfois dangereux.

Aussi, la remarque concernant la longueur de l'itinéraire total qui influe sur les détails du tracé calculé, cela se rapproche de la remarque que faisait tezicq à propos de l’itinéraire Les Eyzie vers Sarlat était correcte calculé au point de départ , mais qu’il était faux et quitter la D47 si on l’effectué à mi-parcours lors de l’arrêt à Les Eysies-de-Tayac-Sireuil.
Il se passe la même chose ; c’est un problème de profondeur de calcul en quelque sorte.
Pour obtenir un calcul rapide, la recherche d’itinéraire se limite volontairement aux principaux axes couvrant la zone. Je viens de trouver l’explication de cela dans le brevet de GARMIN expliquant les spécificités de son calcul d’itinéraire.

Lors du calcul d’itinéraire complet, les petites routes ne sont pas prises en compte et donc l’itinéraire emprunte l’axe le plus direct qu’il trouve dans une carte peu détaillée. En réalité, la recherche n’est pas graphique, mais se base sur des tables de liaisons entre les principales villes et intersection des cartes.

C’est pour cela que le calcul d’itinéraire entre deux points aux antipodes de l’Europe se fait en quelques secondes ; le GPS , contrairement à MapSource, utilise d’abord une table indiquant les liaisons autoroutières et néglige complètement le détail des autres liaisons empruntant des routes moins importantes.

Sur une distance plus courte, où dans les sections pour rejoindre les points tabulés, l’algorithme augmente la profondeur de recherche en tenant compte des petites routes. Et là, s’il atteint le niveau zéro, celui qui est mal renseigné à cause de mise à jour de la carte mal faite, l’itinéraire obtenu « plante ».

C’est pour cela que je n’ai jamais eut de problème de calcul d’itinéraire les deux premières années ; habitant une grande ville je suis souvent à proximité immédiate d’un point tabulé et mes itinéraires utilisent les « résaux cartographiques supérieurs » à jour et corrects. Ce qui n’a pas était le cas dans la Meuse, loin du « réseau tabulé supérieur », l’algorithme est descendu au « niveau zéro » qui sur ma carte est mal ficelé et il m’a proposé de prendre une route forestière non carrossable.

On en revient à la case départ ; la qualité de la cartographie et son codage correct dans le GPS.

On comprend mieux maintenant les différences ente MapSource et le GPS qui visiblement n’utilisent pas les même ‘table de liaisons’, ce qui explique pourquoi avec le même produit cartographique, le bug ‘à travers champ alsaciens’ n’est pas reproduit par MapSource. C’est en quelque sorte un problème de profondeur de recherche.

Mais, il manque toujours un choix alternatif aux trop limitatifs ‘ligne directe’, ‘meilleurs temps’ ou ‘trajet le plus court’. J’espérais que l’EcoRoute allait apporter une solution élégante ou astucieuse. Mais non, c’est une catastrophe. ; le choix ‘itinéraire économique’ conduit à n’importe quoi.

ncolasfa Posted - 12 mai 2009 : 17:12:06
Salut tezivcg,merci d'approfondir le sujet.
Mais aussi avec le petit trajet en enversant de passage,on reste sur la RN141.
J'ai souvent eu celà avec d'autres routes,à la campagne au lieu de continuer la route,il décroche celle-ci pour passer dans une autre portion moins roulante,attenante à la principale,par exemple rentre dans un petit hameau et pour ressortir sur la principale.C'est pas logique.
Quel perte de temps.
Autre remarque,que j'ai entendue sur les routes non revêtues,sur ce forum.
Même parfois avec le contournement routes non pavées(routes de terres)cochées,signifiant ne pas la prendre et apres un récalcule ou détours,il peut parfois nous surprendre de prendre ces chemins.La s'est galère,même pire.
J'est eu ça pendant des vacances et le chemin,on le trouve long et pas possible de faire demis-tours.Il n'avait pas plut heureusement,car attention au risque de glisser dans le fossé.
DANGER alors,et pour les camping cars c'est pas réalisable.
Bon c'est pas le TOP....
tezivcg Posted - 12 mai 2009 : 16:34:24
Rebonjour ncolasfa,

J’ai réussi à recréer le défaut en réduisant le parcours. Je pense qu’il s’agit d’un effet du calcul qui doit limiter à un certain seuil le pourcentage d’augmentation de la longueur du trajet.
Si le trajet en empruntant les routes principales est supérieur de x % au trajet qui emprunte les raccourcis, le calcul propose alors le trajet le plus court.
Autrement dit le calcul propose les routes importantes seulement si le parcours ne dépasse pas x % du parcours le plus court.

Ce n'est qu'une hypothèse déjà évoquée ici.

Trajet court : (raccourci)





Trajet long : (route normale)

ncolasfa Posted - 10 mai 2009 : 15:14:48
Merci,pour l'info tezivcg.
tezivcg Posted - 10 mai 2009 : 12:21:09
Bonjour Ncolafsa,

Je n'ai pas réussi à reproduire ce défaut avec la carte NT2009.
L'itinéraire est correct avec cette version NT2009.

Je parviens à reproduire ce défaut avec MapSource à condition de régler le curseur sur "Préférer les routes mineures".
ncolasfa Posted - 29 avr. 2009 : 16:33:18
Bonjour,de retour sur ce topic.
Je vous signale que pour signaler ce type de désagrément par un contact téléphonique à GARMIN,leurs réponce c'est du n'importe quoi.
Je vous donne l'exemple que j'ai signalé.Il a déjà été traité dans une discution.
Voici un petit parcours:
Pour un point(A)CHABANAIS(16) position voiture sur RN141 point centre ville et aller apres le virage à droite sur la même route vers N141/D29.
MODE NAVIGATION:meilleur temps/voiture/motos avec contournements
Demi-tours:coché
Autoroutes:décoché
Routes a péage:cochée/décoché ça ne corrige rien du tout
Trafic:coché
Ferries:décoché
Voie covoiturage:coché
Routes non pavées:coché

Le parcours est bon,il reste sur N141.
Mais enversont les points:A(N141/D29) vers B(chabanais),on coupe le virage par la petite Rue de Palant Lamirante(étroite et en cuvette,donc difficile pour circuler.
Bien sur rien toucher sur les contournements.
On voit bien que selon la position du véhicule dans l'espace, l'itinéraire est différent.

Donc j'ai relaté celà au SAV.
Et il mon dit qu'avez-vous en contournement.La question répétitive.
Bon il faut pour supprimer cette erreur,il faut décocher la case Routes à péage.Et m'a suggéré,s'il y a problème de le renvoyer chez-eux.
Voici leurs solution,qui parait facile pour corriger celà.
Tout les modèles le font tous actuellement.
Donc payé pour un retour en atelier pour rien.
Il se paye de notre gueule en plus.
Donc il ne veulent pas l'admettre et faire un doute sur une mauvaise utilisation de nos GPS.
Et je pence que tout le monde a eu cette réponce.
Donc pour moi GARMIN fait le sourd avec ces clients pour ce problème car il n'ont pas de solution fiable.
Donc je suis déçus par le non vouloir de comprendre nos désagréments.
Si vous avez les mêmes faits,poster.
Encore une fois, vont-ils nous écouter....
tezivcg Posted - 20 avr. 2009 : 00:05:55
Bonjour Rackam,

De ma propre expérience de Camping Cariste et d'utilisateur de Garmin, je dois reconnaître que mon GPS Garmin me fait découvrir des routes sur lesquelles je n'aurais jamais oser aventurer les roues de mon camping car.

Si ton beau père aime l'aventure et l'imprévu, tu peux garder le Garmin.

Pour prendre moins de risques, il devra ,avant de partir, visualiser systématiquement l'itinéraire et le corriger au besoin.

Mis à part les itinéraires bucoliques, c'est un bon GPS. Il existe d'ailleurs des camping caristes qui sont globalement satisfaits de leur Garmin (c'est mon cas).
Cret Posted - 19 avr. 2009 : 22:07:13
@xania

Une coquille que je retrouve bien sur mon C550 qui a le même comportement aberrant que le Zumo de Phill et qu'effectivement on ne retrouve pas sur les autres produits utilisant NAVTEQ, y compris MapSource avec exactement la même carte que celle sur mon GPS (elle a été installée sur le PC lors du processus de mise à jour du GPS !).



@rackam

Bonjour et merci de ce petit compte-rendu.
Il m'est arrivé une histoire similaire une fois avec un Nüvi 255 tout neuf. Les calculs d'itinéraires été assez surprennant à la première utilisation. Un peu comme si le GPS était en "rodage" ou comme si au démarrage l'algorithme de calcul des temps était un peu faux et les re-calculs catastrophiques.

Chose curieuse, je n'ai jamais pu reproduire les aberrations de cette première utilisation. Et depuis, il a été utilisé aux mêmes endroits et de la même façon sans jamais se comporté mal.

Est_il possible de reproduire ces 'incidents' de calcul, ou cela a-t-il été la conséquence d'une première utilisation, une erreur d'initiation de l'algorithme ou une maladresse d'utilisation ?

En particulier, l'option d'évitement des péages ou des autoroutes n'est-elle pas activée ? Cela expliquerait son obsession à vouloir quitter.

rackam Posted - 19 avr. 2009 : 21:31:00
Bonjour à tous,


je viens d'acheter un Garmin 765T pour mon beau père
pour une utilisation camping car et l'ai testé entre
Grenoble (38) et Annecy (74).

Je n'ai pas été déçu du voyage! Il m'a fait trois fois le coup
de vouloir tourner à droite alors qu'il fallait aller
tout droit. Je m'explique, le GPS était en mode
temps le + rapide, je suis parti de Grenoble en rentrant
l'adresse de destination Annecy (première deception
le touch screen réagit pas terrible a l'entree de l'adresse
et la precision du touché laisse vraiment a désirer)
passage péage de Crolles, tout va bien, l'écran est
pas mal bien eclairé. Les annonces vocales et les alertes
sont pas trop mals.

Passage du péage donc et entrée sur l'A43, 15mn + tard
arrivé a proximité de Pontcharra, le GPS veut me faire
prendre la sortie de pontcharra à droite !!! alors que je devrais
continuer sur l'autoroute A43 vers chambery puis annecy qui est le
plus rapide. Incomréhensible.

Bon je continue sur l'autoroute puis arrivé sur sortie A43 péage Chambéry j'ai un ralentissement de 3 km (on était en journée orange)
départ de vacances. L'info traffic m'annonce trafic fluide!!!
Je branche l'autoradio sur autoroute FM qui a bien
pris en compte ce ralentissement et des difficultés sur l'entrée de
chambery. Ce qui prouve que l'info traffic n'est vraiment
pas au top... Aucune des difficultés rencontrés ce jour là n'a
été pris en compte par le GPS.

Le reste de l'aller s'est passé sans encombre, test de recalcul
etc...arrivé à destination.

Le retour il m'a fait deux fois le coup de vouloir tourner a droite
dans deux situations:

La première je sortais d'Annecy et au lieu d'aller tout droit sur une
rue pour prendre 300m plus loin a droite l'autoroute le GPS m'indique
de tourner la premiere rue a droite rejoindre une parralle et
continuer tout droit pour rejoindre la rue sur laquelle j'etais!!!

Un peu dans le meme genre de situation que décrit phil !!!


A Chambery j'ai eu le même problème, j'etais sur la rue
de la gare et le GPS m'a indique de prendre a droite (serrer
a droite) vers une voie parallele a la rue qui n'etait autre
que le depose minute de la gare qui ne fait que rejoindre
un peu plus loin la rue sur laquelle j'etais!

C'est hallucinant ce genre de problème et je doute que ca vienne
de problème de carte.
J'etais a fond pour Garmin vu que c'est apparement une bonne
marque et qu'il arrive en tete du guide d'achat de gpspassion
(bien que pas vraiment dans les favoris du test de que choisir)
Je suis pas sur de continuer avec cette marque et je
me tate a le rendre a la fnac pour un autre modèle.

Trois problèmes stupides en un simple Aller Retour Grenoble
Annecy, alors que mon beau pere veut se rendre en Hollande
et un peu partout en Europe, ca me refroidit.

Je n'ai pas encore mis à jour en version 3.4. Je vais faire plus
de test mais je pars avec un avis négatif. Dommage
xania Posted - 19 avr. 2009 : 10:33:03
@Phill

une coquille dans la cartographie peut-être mais on ne la retrouve pas chez les autres éditeurs utilisant NAVTEQ comme GoPal (2008/Q2)
tezivcg Posted - 19 avr. 2009 : 08:44:58
Bonjour Cret,

Je pense que pour reproduire le défaut dans MapSource, il faut, comme le fait Phill, charger la route suivie par le Zumo dans MapSource qui indique alors logiquement la même mauvaise route.

Pour savoir si l'orientation du véhicule a une importance, Phill pourrait faire l'expérience suivante :

Allumer son zumo sans programmer d'itinéraire,
S'arreter devant chez lui en venant par la D605 et en direction du rond point,
Stationner devant chez lui(ne pas rentrer dans la cour)
Programmer l'itinéraire

Suivre la même procédure en venant de la direction opposée c'est à dire du rond point

Ensuite faire la même expérience en autorisant les demis tours.

Comparer les itinéraires et nous dire ce qu'il en est.

Cret Posted - 17 avr. 2009 : 22:01:55
Oui, c'est bien ça le problème.

Pendant plus de 18 mois, mon StreetPilot C550 ne m'avait jamais fait de telle blague. J'étais donc de moins en moins méfiant, quand tout à coup, il me conduit sans aucun scrupule droit vers un chemin forestier en plein milieu du département de La Meuse.

Je comprends la stupéfaction de Phill en voyant l'itinéraire proposé alors que la logique et la plus simple des intuitions commande de partir de l'autre côté et de prendre directement la D205 (au lieu de couper à travers champ !).

Par contre, je ne suis pas d'accord avec le fait que seul les coordonnées de départ et d'arrivée sont à considérer. C'est peut-être le cas pour certains GPS comme les Tomtom, ou pour les sites Internet de calcul d'itinéraire où très certainement ces coordonnées sont les seuls à avoir une influence sur le calcul.

Sur les GPS GARMIN, ce n'est pas le cas. Surtout si l'on a activé l'option Eviter demi-tour. Car dans ce cas, l'orientation initiale du véhicule lors du calcul entre très clairement en jeu.
Dans le même ordre d'idée, il y a toutes les chances pour que l'algorithme de calcul ne soit pas symétrique; on obtient pas nécessairement le même itinéraire en inversant arrivée et départ. D'une part à cause des éventuelle voie à sens unique, mais aussi car le GPS cherche parfois un itinéraire qui évite dans certains cas de tourner à gauche, manœuvre plus risquée que de tourner à droite; Tout au moins pour les partie de l'Europe où l'on roule à droite.

En effet, souvent avant l'intersection de deux nationales, mon C550 me propose de prendre une petite route à droite qui coupe et me fait rejoindre l'autre nationale un peu plus loin, m'évitant l'intersection quelques kilomètres de nationale. Rarement, voir même jamais, il ne me propose un tel raccourci qui passerait par une petite route à gauche !

Tout cela pour dire que tezivcg pourrait bien être sur la bonne voie, avec son idée d'orientation du véhicule.



Sinon, qu'il se rassure, mon C550 (qui est de conception fort proche du Zumo) fait exactement comme le Zumo et me propose la traversée à travers champ quelque soit l'orientation du véhicule.

Sur un Nüvi 255, l'itinéraire calculé est correct. Il semble donc de ce soit dû à une erreur de laison logique sur la cartographie du C550 (City Navigator NT v9) qui est corrigée sur la cartogrpahie du Nüvi 255 (City Navigator 2008). Curieusement, je n'ai pas réussit à reproduire le défaut dans MapSource, même avec la carte v9.

La question les Zumo 550 et les StreetPilot C550 calculeraient-ils le bon itinéraire avec la nouvelle carte City Navigator 2010 ?

franceluxembourg Posted - 15 avr. 2009 : 18:21:28
J'ai réalisé le test avec les outils en ligne

Map24 et routes.tomtom.com

Les 2 sites donnent ta route directe !

Je comprends qu'un "bug" pareil énerve et surtout ne donne pas confiance dans les calculs d'itinéraires du GPS concerné.
tezivcg Posted - 13 avr. 2009 : 19:46:09
Pour moi, c'est toujours bon avec Garmin ou avec MapSource.

Le chemin emprunté est reconnu comme une route. Erreur à signaler à NavteQ ?
Phill Posted - 13 avr. 2009 : 18:22:01
Bonjour tezivcg,

Il n'y a pas de direction à connaitre mais un point de position, ce qu'il fait.

A partir de là il doit indiquer dans quel sens il faut partir, ce que fait correctement le Tomtom.

Tu peux faire l'essai toi-même en créant la route (itinéraire):
Point de départ: N48.20788 E7.55085
Point d'arrivé: N48.25779 E7.45234

Je créé une route à partir de la rue principale tout de suite après le rond-point avec Sélestat comme point d'arrivée.

Le Zumo me fait partir dans la mauvaise direction (au lieu d'aller vers le rond-point).

J'ai chargé la route en question dans Mapsource et ça me donne bien cela: http://web.oxpol.com/D605.jpg [ED - Ecode édité car image trop large]

Si je demande à Mapsource de me recalculer la route cela me donne ça (itinéraire correct):

http://web.oxpol.com/D605b.jpg [ED - Ecode édité car image trop large]

De plus cela il n'y a pas d'explication pourquoi le Garmin veut me faire passer par des chemins de terre
tezivcg Posted - 13 avr. 2009 : 15:25:30
Bonjour Phill,

Mon Garmin Nüvi 255T donne le bon itinéraire.

Il semble que les coordonnées que tu indiques soient incomplètes.

Si tu n'as pas roulé suffisamment, le GPS ne connait pas ta direction (qu'il estime entre 2 points successifs) et peut très bien se tromper de sens.
Phill Posted - 13 avr. 2009 : 11:17:26
Bonjour,

Je découvre ce topic très intéressant qui confirme mes impressions.

Je suis habitué aux GPS puisque j'ai commencé il y a une 20ène d'années avec un Garmin GPS45 puis un Streetpilot avant de passer sur TomTom Navigator sur PDA pour plusieurs années.

J'ai acheté mon 1er Garmin routier, un Zumo 550 l'année dernière et je suis assez déçu de son mode de calcul des itinéraires parfois tout à fait aberrant.

J'ai retrouvé un guidage plus cohérant avec l'achat d'un Tomtom Go 930T.

Exemple caractérisé:

J'habite à Hessenheim ( N48.2° E7.5°) et j'ai créé une route allant de mon domicile à la ville de Sélestat.

Résultat du calcul de l'itinéraire:

Le Zumo me dit de tourner à droite en sortant de ma cour (au lieu à gauche) et me fait traverser le village sur la D605 direction Baldenheim pour me faire tourner dans un chemin de terre à travers champs pour rebrousser chemin et rejoindre la D205 qui est la bonne route !!



Le même itinéraire par Tomtom:



Mes réglages Garmin:



Le support technique de Garmin est impuissant face à ce problème incriminant Navteq et qu'il faille que j'attende une mise à jour de la carte.

Vu le problème cela m'étonnerait qu'il s'agisse d'une erreur de carte.

La semaine dernière, j'avais rentré une route et quand un moment donné j'ai volontairement quitté l'itinéraire, le Zumo à voulu me faire passer par des chemins forestiers de terre pour rejoindre l'itinéraire alors que dans les réglages "routes non pavées" est coché !

C'est incroyable qu'un géant du GPS comme Garmin n'arrive pas à générer un mode de calcul aussi juste que Tomtom.
ncolasfa Posted - 10 avr. 2009 : 17:02:21
Bonjour à tous,
La nouvelle carto NT2010 appelée probablement Navteq Q4/2008 est sortie.
Je doute qu'il n'ont rien fait sur le code des routes pour avoir un meilleur itinéraire proposé.
A voir sur les retours des utilisateurs de cette nouvelle mise à jour.
gpspassion Posted - 08 avr. 2009 : 22:54:21
C'est une question d'attributs spécial camion, Navteq les vend séparement, ils ne sont clairement pas présents dans les nuvi actuels, mais seront proposés sur le nuvi 465T. Mais pour parler du GPS Camion Snooper c'est ici -> http://www.gpspassion.com/forumsen/topic.asp?TOPIC_ID=118929
clache Posted - 08 avr. 2009 : 09:08:55
Bonjour à tous
J'ai découvert ce topic hier soir et me pose beaucoup de question quand à l'achat du Nuvi 715T que j'ai fait Lundi et dont j'attends la livraison.
A quoi bon un GPS s'il ne donne pas d'itinéraires corrects?
Mes réflexions nocturnes et la découverte de la mise en vente récente d'un GPS spécial camping car
Lien :
http://www.123snooper.fr/gps-camping-car-pack-confort-p-314.html
m'amènent à poser les questions suivantes:
Ce Snooper utilise des cartes NAVTEQ comme GARMIN. Il propose des itinéraires utilisables en camping car, en fonction de paramètres spécifiques : Longueur, largeur, poids Etc ...Les cartes sont donc codées en conséquence. J'ose espérer qu'il n'envoie pas sur des chemins de terre ou des petites routes comme le GARMIN.
Le couple algorithme + cartes permet donc des réponses pertinantes quant à une utilisation précise.
Avec des paramètres du type :
Autoroutes Péages Chemin Nationale Voie piétone
Piéton Non Non Oui/Non Oui/Non Oui
Auto Oui/Non Oui/Non Non Oui/Non Non
Vélo Non Non Oui/Non Oui/Non Oui/Non
Camping Car Oui/Non Oui/Non Non Oui/Non Non
Etc ...

améliorés par les options habituelles : plus court, plus rapide , Trafic Etc ... on devrait pouvoir proposer toute sorte d'itinéraires réalistes.
Cela suppose : Que les cartes soient codées correctement (Un chemin n'est pas une route principale) mais à priori cela existe puisque le Snooper les utilise (Cf NAVTEQ)
Que les algorithmes (Piéton, Auto, Vélo ...) soient correctement élaborés (Cf les Ingénieurs de GARMIN "Leader Mondial, sont-ils moins bons que ceux de Snooper?).
Est-ce utopique?
Si cela n'est pas possible, pourquoi se ruiner dans un matériel qui ne répond pas à ce pourquoi il est fait : Proposer des itinéraires réalistes.
Je sais que nous sommes en période "Bling Bling", mais quitte à avoir dans la voiture un écran qui affiche des photos et permet d'écouter des MP3, alors un simple cadre électronique suffit. Ah bien sûr il manque la ventouse.
Pour terminer, quelqu'un a-t'il déjà utilisé un SNOOPER SYRIUS PROLINE S2000, et quels sont ses commentaires?
Merci de sa réponse.


Cret Posted - 09 mars 2009 : 14:42:10
Non c'est de la pure fiction isue de mon imagination fertile !

"Toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existés ne saurait être que fortuite et due en plus pur des hasards"

Disons que j'ai déjà rencontré ce genre de conversation entre client et fournisseur de produit logiciel et que j'ai simplement un peu transposé une situation vécue.
calvus06 Posted - 09 mars 2009 : 11:58:03
Bonjour,

Dis donc Cret, tu t'es défoulé !!
On dirait presque que tu as écouté une de leurs conversations.
Y a t-il des vérités dans ce que tu décris ?

@tezivcg
Je me suis inscrit sur le site de Navteq afin de leur signaler ce dysfonctionnement.
Je vous tiendrai au courant de leurs réponses éventuelles.

Cdt
Cret Posted - 09 mars 2009 : 09:56:23
Bonjour,

Oui, je pense que cela peut être corrigé. Maintenant 'rapidement" c'est pas sûr; le "bug" existe déjà sur la version V7 de City Navigator. Il faut bien comprendre que ce n'est pas un lien direct entre la B.D. Navtech et la carte compilée gmaprom.img de nos GPS. C'est un lien "commercial" !

Ce qui signifie que les modifications et améliorations apportées par NavTech (via ses agents cartographes et/ou les contributions des internautes) ne sont transmises à GARMIN que lorsque celui-ci accepte de les acheter. J'imagine facilement le type d'échanges entre les deux protagonistes :
quote:

- N. : " Tu sais j'ai bien bossé ces derniers mois sur les cartes européennes, collecté des milliers d'erreurs, corrigé des milliers de ligne de code.. Pfouff j'y ai mis 100 agents, des pros et des consultants qui bossent à 110 €/h."
- G. : " Ouiai ! Tes cartes elles en avaient bien besoin. C'est clair, tu peux pas savoir le nombre de clients qui se plaignent en ce moment de toutes ces 'imprecisions', 'erreurs' et 'omissions'... "
- N. : "Tu crois que c'est facile, ca me coûte les yeux de la tête tous ces cartographes et ces heures passées à coder et à vérifier,... Mais allez, je suis sympa, je te fais un prix d'ami. Tu me payes la moitié de mes frais et ces nouvelles cartes sont à toi !"
- G. : "Tu rigole là. Je ne payerais pas un $ de plus que ce qui avait été convenu lors de la signature de notre contrat cadre. Je trouve que je paye déjà bien assez cher tes cartes par rapport à ce qu'elles valles en fait. Elles ne sont pas aussi complètes que ce que j’espérai et il n'y a pas toutes les catégories de routes et les informations de circulation que j'avais espéré !"
- N. : "Ce dernier point, c'est de ta faute, je t'avais bien expliqué qu'en prenant les cartes premier prix, tu n'aurais pas les méta-données sur toute la zone couverte. Je t'ai offert ces données pour les capitales et les grandes villes uniquement. Si tu as besoin de ces informations sur tous les axes, il faut raquer plus et m'acheter les options '’premium'. C'est bien ce qu'ont fait Mappy et Map24. Je comprends pas pourquoi tu t’entête à pas m'acheter ces option supplémentaires".
- G. "C'est parce que je n'en ai pas besoin. C'est comme les données concernant les gabarits et charge maximales des ponts, j'avais demander un devis à l’époque et j’envisageais de les acheter. Mais en fait, trop peu de clients routiers; je ne suis pas assez engagé dans ce créneau et tu me vendait cela bien trop cher à mon goût."
- N. : "Tu sais tu a tords de ne pas prendre mes cartes avec les options ‘premium’, de la qualité des itinéraires calculés par tes GPS dépend beaucoup ces informations"
- G. : "Je le sais bien, mais malgré tes affirmations, je ne crois pas que tes cartes soient faites avec autant de soins que tu cherches à le faire croire. Et tu me vends tout ça trop cher. Tu me prends pour un imbécile, je vais pas payer pour te rembourser des frais exorbitants qu’occasionnent tes agents qui se promènent toute la journée sur les routes d’Europe au frais de la princesse…"
- N. : "C’est parce que c’est nécessaire en Europe, il n’y a pas comme aux ‘States’ un service publique fédéral qui publie ce type de données et offre cela aux entreprises américaines. Les données sont ici toutes issues de services nationaux qui vendent très très chers leurs services ou le résultats de leur travaux. Soi-disant que cela finance ici la recherche et le développement. Ce ne sont pas mes agents qui se baladent à rien faire…"
- G. : "C’est pas mon problème. Vends moi des cartes à un prix raisonnable, voir presque gratuit comme ici aux U.S. et je te les achète. Au fait, tu me dois la prochaine version basique pour fin septembre. Ce sera prêt à temps cette fois ? Parce que moi j’ai pas mal de boulot à faire encore après ta livraison pour mettre tout ça au bon format ! Et tu compte respecter le format d’échange convenu, ou il faudra encore que l’on ‘bricole’ un adaptateur ?"
- N. : "Tout sera prêt comme convenu. Et les retards dont tu m’accuse sont dus au fait que tes techniciens ne nous avaient pas validé à temps le nouveau format. C’est cela qui avait ralenti la livraison des dites cartes. Tu seras donc livré des cartes basiques comme convenus pour la fin de septembre. Ce qui te laissera la fin de l’année pour les transformer à ton format ancestral. D’ailleurs, il y a de plus en plus d’internautes qui se plaignent d’erreurs qui n’existent pas dans notre base. Je soupçonne fortement ton opération de ‘conversion’ de créer des erreurs. Tu es sûr que ton système fonctionne ?"
- G. : "Biensûr qu’il fonctionne. C’est les erreurs et le non respect du format de ta part qui nous crée tous ces tracas ! Respecte tes engagements et j’aurais moins de soucis !"
- N. :"Je t’avais proposé une assistance pour cette transformation et mettre à ta disposition nos ingénieurs fort qualifiés. Ce serait une bonne garantie de qualité et te ferais économiser du temps."
- G. :"Non, non trop cher tes ingénieurs. Et en plus il faudrait que je leur explique comment je crypte mes cartes ! Hors de question. J’ai des informaticiens bien moins cher. Je vais pas me ruiner à utiliser des ingénieurs européens et américains sur-qualifié et aux prétentions démesurées alors que mes filiales ont créés des universités en Asie et me fournissent en informaticiens bien plus travailleurs et moins exigeants !
- N. : "C’est toi qui vois. C’est toi le client tu fais comme tu veux. Tu auras tes cartes en version basique au format d’échange convenu pour la fin septembre"
- G. : "Ce serait bien de les avoir dès juin."
- N. : "Ca peut le faire avec dix ou quinze agents de plus sur ton projet ! Mais c’est toi qui me payes les surcoûts engendrés, car en fait cela ne fait pas partie des arrangements initiaux du contrat cadre,…
-G. : ….



A mon avis, comme d’autres systèmes utilisant des cartes d’origines NavTech n’ont pas ce soucis avec le D336 au niveau du rond-point des gendarmes, il y a de grandes chance que l’erreur soit un soucis d’indexage lors que la construction de la carte au format *.img par GARMIN.

J’ai imaginé ci-dessus un dialogue entre G. et N., mais j’aurais pu tout aussi bien imaginé le même type de relation entre T. et T. , etc.

Je pense qu’aucun des systèmes n’est parfait et qu’il y a toujours à certains endroits des erreurs ou des dysfonctionnements. Savoir si cela est plus fréquent chez l’un ou l’autre des fournisseurs, si tel ou tel constructeur de GPS fait plus ou moins d’erreur n’est pas facile à dire.

Io est clair que vu l’étendue des zones couverte, chaque partie des cartes est traitée par des acteurs différents qui ne feront pas le même type d’étourderies et coderont plus ou moins bien les parties dont ils sont responsables. Ensuite il y a une question de temps et de moyens alloués à cette tache qui se discute.

Quand on regarde le niveau de détail des cartes qui a littéralement explosé depuis cinq ans, on comprend que la priorité a d’abord était de coder le plus de voies possibles. Sur les premières cartes vectorielles, seuls les grands axes figuraient, pas le détail des rues résidentielles ni le détail des carrefours ou des ronds-points. On était donc moins exigent sur les détails et le calcul automatique d’itinéraire était plus facile, mais aussi plus ‘approximatif’ et on avait pris l’habitude d’interpréter les indication et de s’adapter aux circonstances.

Avec autant de détail, le système doit être plus précis, car l’utilisateur est devenus plus exigent et souhaite que les indications ‘collent’ exactement à la réalité du terrain. De plus, le calcul d’itinéraire c’est sérieusement compliqué ; plus de calcul car il faut résoudre les traversée des carrefour parfois compliqués alors que dans les ancienne version, il n’y avait qu’un point de liaison arbitrairement placé au milieu du carrefour.

C’est bien d’être plus précis, l’utilisation du GPS est plus facile et il suffit de suivre ‘bêtement’ les indications, il y a donc deux conséquences

  • le travail de mise à jour a crut de façon exponentielle ; les quelques octets en plus (facilement accessible aujourd’hui avec les grandes capacité mémoire) pour dessiner le détail du carrefour sont en fait des heurs et des heurs de travail de maintenance et de mise à jour des cartes (chose qui n’est pas accessible à cause de l’augmentation du coût du travail et de la chute des prix des GPS !)

  • les GPS ne nous laisse plus par leur interface de moyens pour vérifier ou s’adapter aux circonstances :
    Cela commence par un liseret mauve qui masque le type de route, mais c’est aussi un ‘re-calcul’ intempestif dès que l’on s’éloigne très peu de l’itinéraire prévus. On perd alors vite la notion de l’itinéraire initial et on fini par s’embarquer dans des détours et galères sans fin.



tezivcg Posted - 09 mars 2009 : 09:00:51
Bonjour,

Lorsque je rencontre une incohérence comme celle signalée par Cret et Calvus06 au niveau du rond-point des Gendarmes d'Ouvéa ou bien des Parachutistes du Drakkar et de la D336, je les signale à Navteq à l'aide de Navteq Reporter .
J'ai créé un compte, ce qui me permet de suivre le traitement de mes signalements.
Pour l'instant sur les 10 rapports, 1 seul a été traité, mais ils ont tous été "ouverts", c'est à dire affectés pour traitement à un collaborateur de Navteq. Si le problème concerne Garmin, il est théoriquement transmis à Garmin.

Pour tous ces rapports, je me suis appuyé sur Google Maps et donc sur la carto Tele Atlas pour montrer à Navteq la bonne représentation de la réalité, ce qui semble vouloir dire que Tele Atlas est plus fiable que Navteq.
Par contre, si on va sur les forums TomTom, on se rend compte que les utilisateurs "râlent" parce que la carto n'est pas à jour.

Pour Calvus06,
il est dommage de ne pas utiliser ton Nüvi pour les itinéraires. Tu peux les préparer avec MapSource et créer les points de passage à ta convenance et ensuite te laisser guider par le GPS ce qui est confortable.

Sinon, il faut effectivement les visualiser en zoommant fortement, ce qui est plus aisé avec le Garmin, l'écran tactile étant plus agréable à utiliser que celui du TomTom.

Pour ce qui concerne le Camping Car, le GPS est bien plus qu'un gadget : rejoindre sans problème les aires de service et les lieux de stationnement, communiquer les "bons coins", se déplacer à l'étranger, retrouver son camping car après la visite à pied d'une ville inconnue, préparer ses voyages...

Cordialement.

calvus06 Posted - 09 mars 2009 : 00:47:52
Bonsoir,

Cret, tu as pu vérifier ce que je soulignais.
Tu penses donc que c'est un problème de cartographie. Dans ce cas, penses tu qu'il peut y avoir une réaction " assez rapide " de Navteq, ou de Garmin qui feraient pression sur eux ?

Par ailleurs, sur la d336, il y a un nouveau rond point, datant d'environ 1 an et demi.
Inconnu pour le Nuvi.
Ce rond point est pourtant bien présent sur Google Maps, ainsi que sur Viamichelin...

Quand je me suis penché sur l'achat d'un gps, on m'avait justement conseillé Garmin parce ce qu'il se basait sur une cartographie navteq, meilleure que Téléatlas....soi disant !
Je suis bien obligé de constater le contraire.

Dans le second exemple, comme tu l'as dit, je me suis "fait avoir" par l'épaisseur du trait, pensant que c'était un axe important.
Comme je l'ai dit, je venais de recevoir l'appareil et n'avais donc pas eu le temps de percevoir cette subtilité.
Par conséquent, je suppose que mon nuvi me sera utile dans les agglomérations, à la recherche d'une adresse spécifique, plutôt que dans mes itinéraires. C'est bien dommage.

Dernière chose, quelqu'un pense t'il que les sociétés précitées vont réagir ? Avez vous déjà rencontré des problèmes de ce genre qui ont été réglés, ou est-ce comme faire pipi dans un violon ?!?

Merci
Cret Posted - 08 mars 2009 : 23:50:06
Bonjour à tous.

Cela fait un peu de temps que je ne suis pas passé par ce fil. La réflexion collective avance pourtant de façon fort intéressante et instructive. Je n'ai hélas pas eut le temps de répondre à chaque fois.


Merci à tezivcg pour son tableau comparatif.

Cela fait avancer la réflexion et on commence à mieux comprendre pourquoi parfois le calcul d'itinéraire déraille et pourquoi cela n'arrive pas si souvent; il y a effectivement des régions dont les cartes présentes les circonstances qui favorisent les désrailages du calcul automatique d'itinéraire.

En fait, il y a des circonstances qui mettent en évidence les limites des systèmes GPS actuels et d'autres qui les masquent. Il y a aussi très certainement des système GPS qui se sortent mieux d'une situation délicate dans un cas donné par rapport aux autres.

Dans ce cas, en effet on est en droit de ce demander à quoi sert un calcul automatique d'itinéraire s'il faut constamment surveiller ce qu'il fait. Ne serait-il pas plus avantageux de créer soi-même son itinéraire à chaque fois ?


Concernant les deux cas indiqués par calvus06 je désire faire les remarques suivantes :

  1. Concernant la D336, il y a clairement un soucis avec le codage de cette route :

    En testant sur MapSource ou sur mon GARMIN StreetPilot C550, je viens de me rendre compte ;quel que soit la position de départ au nord du rond-point, l’itinéraire calculé refuse obstinément et en dépit de toute logique d’emprunter la D336 à partir du rond-point des Gendarmes.

    Même en prenant comme point de départ, une position sur la D336, l’itinéraire calculé refuse de suivre la D336 pour se rendre vers le centre ville !



    Pourtant, si on se place Boulevard Pierre Sauvaigo (D2), alors, l’itinéraire empreinte très logiquement la D336.



    C’est typiquement un problème de codage de la carte, tout ce passe comme si le tronçon D336 n’existait pas au niveau du rond-point !

    Ce défaut n’est donc spécifique au Nuvi 765, mais il est bien dû à la cartographie City Navigator. Le défaut existe déjà au moins sur la version CN v9.



  2. Vérification du parcours :

    J’avais comme pré-sentiment que l’algorithme de calcul ne fonctionne pas convenablement en montagne et j’avais déjà observé ce type de défaut dans les Monts du Lyonnais ou dans le Jura. En haute montagne, c’est encore pire.

    Mais ce qui est plus grave est: il est difficile (voir impossible) de vérifier visuellement que l’itinéraire ne passe pas par des endroits cocasses à cause sur surlignage en violet qui masque la largeur ou le type de voie proposée !

    J’ai un GPS GARMIN ancien dont le « surlignage » avait la bonne idée d’être en-dessous des routes et chemins, il ne masque donc pas le type de route et de chemin. Malheureusement ce GPS est en Noir et Blanc et ne fait pas le calcul automatique d’itinéraire.

    Mais je commence à penser que cela n’est pas nécessairement un inconvénient !




calvus06 Posted - 08 mars 2009 : 18:25:47
Bonjour,

@tezivcg

Merci de ta réponse et de ton joli travail.

Ceci étant, le meilleure itinéraire n'est proposé par aucun logiciel !
En effet, le plus court certainement, le plus roulant et le plus confortable en tout cas, est de prendre la la D6202 et de passer par Puget-Théniers, Entrevaux jusqu'à Barrême.

Voir ici:
http://www.viamichelin.fr/viamichelin/fra/dyn/controller/Itineraires?strStartCityCountry=1424&strStartAddress=40+chemin+des+presses&strStartMerged=06800&strDestCityCountry=1424&strDestAddress=&strDestMerged=04+chabanon&ie=UTF-8&options=1

C'est en effet ce que j'ai fait au retour, et connaissant très bien la région puisqu'y habitant, voulais faire à l'aller, mais je m'étais dit: "tiens faisons voir ce que propose le gps...il calcule probablement mieux que moi...." Erreur !!
Cette route (d6202) est plus longue, mais quasiment en ligne droite à l'inverse de la route Napoléon, sinueuse et qui s'avère sinueuse.

Ceci m'amène à une autre question plus générale, ne concernant plus que Garmin, si les gps réagissent de la même façon dans les autres régions, quel intêret ont ils finalement ?
Je garderai tout de même le mien car j'adore les gadgets..
tezivcg Posted - 08 mars 2009 : 10:19:56
Garmin a encore frappé !

En gros le trajet est le suivant : départ La Colle sur Loup (06), arrivée à Seyne (04).

Le trajet conseillé par ViaMichelin (hors péage) est de rejoindre le plus rapidement possible la Route Napoléon (N85) (à Grasse par exemple), de la suivre jusqu'à Digne, puis de prendre la D900. Je pense que c'est le bon itinéraire pour un camping Car. J'en ai un et je connais la région.

TomTom suit la même route que Google maps qui tarde à rejoindre la N85 (seulement à partir de Malamaire), mais prend bien la D900 à Digne. Ce n'est donc pas le trajet idéal mais il est acceptable.

Garmin suit le même itinéraire que TomTom jusqu'à Digne mais tombe dans le panneau en suivant son travers habituel qui consiste à couper au plus court à travers la montagne.

A noter que Map24 donne le même résultat que TomTom avec une carto Navteq. C'est donc bien Garmin seul qui est en cause.

Voir les simulations d'itinérares : Comparatif

Donc dans ce cas, avec un Garmin ou avec un autre GPS, si on ne veut pas tenter l'aventure (surtout avec un camping car) il est prudent de préparer son itinéraire avec des cartes ou avec ViaMichelin, de visualiser l'itinéraire avec son GPS, et de créer les points de passage nécessaires.

Dans le cas du Garmin, il faut en créer 2 : un sur la N85 au niveau de Grasse et l'autre sur la D900 après Digne.

Bon voyage quand même avec le Nüvi qui est par ailleurs un GPS agréable à utiliser.



calvus06 Posted - 08 mars 2009 : 00:12:46
Bonsoir tezivcg,

Coordonnées de départ:
N43°40'17.3"
E007°07'39.2"

Arrivée:
N44°20'47.7"
E006°17'46.8"

Impatient de voir le résultat
tezivcg Posted - 07 mars 2009 : 22:14:13
Bonjour Calvus06,
Si tu me donnes les coordonnées GPS (départ et arrivée) de tes 2 trajets, je pourrais faire la comparaison avec le TomTom.
calvus06 Posted - 07 mars 2009 : 15:08:30
Bonjour à tous,

J'interviens dans ce post qui m'a été indiqué par gpspassion.
J'ai fait l'acquisition très récemment d'un nuvi 765, qui est un très bel appareil, et mon premier gps.

Celà étant, je suis un peu déçu...notamment de ne pas avoir découvert ce post avant mon achat.
En effet, je suis assez perplexe quant au calcul des itinéraires fait par cet appareil. Je préférais pourtant tellement cet achat à celui d'un tomtom, mais maintenant, je me demande si j'ai fait le bon choix...

Voici deux exemples de ce qui me tracasse.

Pour un simple itinéraire en ville, nuvi me fait faire un détour absolument inutile par des toutes petites routes, alors qu'une double voie principale (la d336) se trouve à 200m de là.





Voici un zoom de la zone de départ:






Rien à faire, il ne veut rien savoir....Situation stupide !

Voici le même trajet simulé sur googlemaps, cette fois c'est bon.





Second exemple, je me suis rendu au ski il y a 2 semaines, en camping-car, ce détail a son importance.
Je reçois mon gps la veille du départ, heureux comme un roi.
Au moment du départ, je simule le trajet, sans faire plus attention que ça aux détails, et trompé par la largeur du trait mauve qui couvre la route.

Résultat, le gps emprunte les petites routes sinueuses, basses sur les cotés, et me voilà coincé sur un col verglacé à 22h !
Le trajet de 3 heures environ calculé par le gps, aura réellement duré 14 ou 15, puisque j'ai du attendre le dégel le lendemain pour repartir.
Je vous dis pas l'ambiance le soir....
Voici les captures:





zoom sur la dernière partie






J'aurais du prendre le temps de zoomer tous les tronçons, mais je ne savais pas....et alors quel intêret d'avoir un gps si on doit perdre une heure à tout vérifier !!

Hier encore, plein de facéties sur des trajets pourtant simples.
Peut être va t'il me faire passer par l'Espagne si je veux aller en Normandie...

Dommage, car l'appareil en lui même est très agréable et très intuitif.

J'espère que ces désagréments vont être corrigés, mais j'en doute fort à la lecture de vos précédents messages.

Cordialement
tezivcg Posted - 16 janv. 2009 : 21:13:12
Encore une fois merci albertio

J'ai rectifié le tableau :
Comparatif Garmin Navigon6

Navigon6 propose un bon itinéraire dans 7 cas sur 9 avec la même carto Navteq que Garmin (1 sezul itinéraire correct).
albertio Posted - 15 janv. 2009 : 19:39:03
bonjour à tous, bonjour Tezivcg,
pardonne moi le manque de réaction pour la réponse, j'étais absent de la maison hier.
Tout d'abord je ne pensais pas que mon post pouvait t'intéresser! Alors merci d'en avoir pris considération ;-))
J'ai donc vérifié le Comparatif Garmin Navigon6 et il serait bon d'y apporter quelques modifs, (surement à cause de mon manque d'argumentation)
Donc avec mon Navigon6:
1) Pré en Pail => Mieuxcé
2) Arromanche => Tracy sur mer
3) Mamers => St Pierre/ Ormes = OK (idem Garmin)
4) Mieuxcé => Argentan (Nota: ma carte ne connais pas l'A88)
5) Beny/ mer => Ver/mer = OK
6) St Denis/Sarthon => Ciral (que j'avais oublié)= idem Tom Tom N12 => D909 à droite aprés La Lacelle.
7) Alençon => Mieuxcé
8) Plouha => Pontrieux = OK
9) Chabannais => Ruffec =OK

Voilà, j'espère avoir répondu correctement (ce qui n'était pas tout à fait le cas la première fois)
Amicalement

PS: si il y a quelques points à éclaircir, n'hésite pas.
tezivcg Posted - 13 janv. 2009 : 08:51:14
Merci, Albertio, pour "la petite pierre".

J'ai présenté ta contribution sous forme de tableau, mais j'aimerai que tu le vérifies si bien sur tu en as le temps.

Peux tu notamment valider les itinéraire Navigon et particulièrement l'itinéraire Mieuxcé-Alençon ainsi que les références du logiciel et de la carte.

Voici le projet : Comparatif Garmin Navigon6

Peux tu également faire l'exercice pour le trajet Saint Denis sur Sarthon - Ciral.

Je n'ai pas traité le trajet alsacien "Gunstett à Oberdorf-Spachbach" car il me semblait que c'était une erreur de carto.
En vérifiant, Navteq ne connaît pas le chemin (prolongement de la rue du Lavoir) qu'emprunte TomTom et donne donc forcément le bon itinéraire.
Par contre, les sites à carto Tele Atlas, ViaMichelin et Google Maps donnent le bon itinéraire (et même le nouveau site en beta TomTom Route Planner) contrairement à Mappy ? Mystère...


albertio Posted - 12 janv. 2009 : 18:51:31
Bonsoir à tous,
pas mal ce topic!!
Alors je vais essayer d'apporter ma petite pierre.
Les petites routes proposées par Tomtom je connais et comme je roule pas mal en camping-car...Réflexion de ma moitié:"Elle déconne ta pouf!!" ou alors c'est moi qui sermonne Juliette : "Non, mais tu rigoles, tu as vu par quoi tu veux me faire passer!!" et je continue sur la route principale et Juliette pas rancunière pour un sou me recalcule l'itinéraire.
Donc vous voyez, il n'y a pas que Garmin qui joue des blagues.
J'ai un gps (sur PDA d'abord) depuis la version1 de TomTom avec mise à jour immédiate vers TT2, autrement dit avec l'habitude on comprend bien vite qu'il faut faire une confiance toute relative à ces petites betes.
Mais le sujet de mon post est la comparaison des calculs d'itinéraires effectués par Tezivcg et le logiciel Navigon6 sur PDA:
Ma carto n'étant pas de plus récente (2ans environ) j'ai d'abord effectué la comparaison sur les itinéraires de la région de Mieuxcé que je connais bien (je suis d'Arçonnay) et ensuite sur les autres itinéraires avec là un risque de probleme de mise à jour de carte.
Résultats:
De Pré en Pail (53) à Mieuxcé (61): idem à Tomtom.
De Mamers (72) à St Pierre des Ormes (72): idem Garmin
De Mieuxcé (61) à Argentan (61): idem Garmin
De Alençon (61) à Mieuxcé (61): itinéraire original à Navigon qui fait passer par Condé sur Sarthe =>Vaucelle (D101) => C4
(sur ces 4 trajets, il n'y a pas d'incidence notables de non mise à jour de la carte).
De Arromanches (14) à Tracy sur Mer (14): idem Garmin
De Bény Sur Mer à Ver Sur Mer: idem Tomtom
De Plouha (22) à Pontrieux (22): itinéraire Navigon: D6 => D7 vers Lavallon => D32
De Chabanais (16) à Ruffec (16): idem Tomtom.

Par curiosité j'ai fait:
Gunstett à Oberdorf-Spachbach: idem à l'itinéraire 2 de Cédric67.

Voilà, avec un profil d'itinéraire réglé sur Voiture normale, itinéraire rapide, éviter autoroute.
MN 6.2.5 build 850 et carte Europe (Navteq).
Si ce post éclaire un peu votre lanterne tant mieux, sinon cela m'aurait fait passer un moment ;-))
Amicalement


gpspassion Posted - 10 janv. 2009 : 18:12:25
Vu, merci, mais il y a une correction à faire, voir email envoyé via les forums. Autant ajouter l'info dans le topic également.
tezivcg Posted - 10 janv. 2009 : 18:03:40
J'ai indiqué les références des logiciels et cartes (en couleur)dans le tableau dans l'entête des deuxième et troisième colonnes.
gpspassion Posted - 10 janv. 2009 : 17:22:36
Je ne vois rien dans le texte ou le tableau ? Tu parles de ta signature ? Tu seras probablement amené à la changer et tu ne parles pas du TomTom, c'est un ajout simple à faire et qui sera utile à ceux qui passeront derrière.
tezivcg Posted - 10 janv. 2009 : 17:04:34
C'est fait.
gpspassion Posted - 10 janv. 2009 : 11:57:38
On a bien compris, mais si tu peux éditer ton message et ton tableau avec le numéro des versions logicielles et carto pour chaque appareil ce sera parfait ;-)
tezivcg Posted - 10 janv. 2009 : 10:30:23
J'ai réalisé cette étude avec les dernières versions des cartes Garmin/Navteq et TomTom/Tele Atlas.

J'essaierai de l'enrichir avec de nouveaux cas personnels ou trouvés sur ce topic et de la mettre à jour en suivant les mises à jour des cartes et l'évolution éventuelle du logiciel Garmin.

Mon objectif n'est pas de montrer que les itinéraires de TomTom sont meilleurs mais plutôt d'inciter Garmin à améliorer ses calculs d'itinéraires car je souhaite rester fidèle à Garmin.

gpspassion Posted - 09 janv. 2009 : 22:55:18
Beau travail en effet, mais il faudrait que tu précises la version logicielle et la version des cartes pour que ça puisse servir de référence pour des tests futurs, on ne sait pas si tu avais les dernières cartes NT2009 par exemple qui sont censées améliorer les choses. Je vais mettre un lien depuis le premier message.

Sinon, Garmin vient d'annoncer la mise à jour ecoRoute au salon CES 2009, pour des itinéraires "bio". Séduisant sur le papier, mais quand on voit les problèmes que posent certains itinéraires simples, on reste un peu perplexe. Les 2x5 et les 7x5 devraient bénéficier de cette mise à jour.
ncolasfa Posted - 31 déc. 2008 : 11:52:56
Bonjour à toi tezivcg,
et merci d'avoir fait une synthèse des différents itinéraires avec 2 marques différentes en comparant avec les différents moteurs de calcul des sites du net.
Le Garmin est loin derrière sur les calcules proposés.
Merci pour ton travail de ton post et bonne FETE DE FIN D'ANNEE....
tezivcg Posted - 31 déc. 2008 : 09:07:56
Comparaison des itinéraires entre Garmin et TomTom

Je trouve que mon Garmin Nüvi 255T a une propension très nette à préférer les petites routes. J'en ai la confirmation par les différentes interventions sur ce topic où ce sont essentiellement les utilisateurs de Garmin (tous modèles) qui se manifestent.

J'ai voulu savoir si TomTom proposait des itinéraires plus pertinents. Un ami m'a prêté son TomTom One avec les cartes à jour et j'ai donc pu comparé.

Les itinéraires évalués sont des cas que j'ai rencontrés personnellement ainsi que les cas cités dans ce topic.
Je n'ai pas repris les cas d'itinéraires bizarres qui révèlent une erreur de cartographie ou de restriction de circulation.

Pour moi un itinéraire pertinent est un itinéraire qui privilégie les axes roulants qui allient confort et sécurité. Les itinéraires conseillés du site ViaMichelin en sont souvent de bons exemples.

Résultats : Sur les 9 cas traités TomTom propose directement 7 itinéraires pertinents plus 1 avec sa fonction "Itinéraire bis". Garmin propose 1 seul itinéraire pertinent.

Je mets ici à disposition le tableau récapitulatif. Vous trouverez pour chaque cas une simulation à l'aide de Google Maps des itinéraires Garmin et TomTom (cliquer sur les liens pour les visualiser.

J'ai ajouté pour information l'itinéraire ViaMichelin qui permet grâce aux cartes Michelin de bien se rendre compte des particularités des routes empruntées. J'ai présenté également l'itinéraire bis TomTom qui offre parfois une alternative intéressante.

Tableau récapitulatif des itinéraires comparés

Les références des logiciels et cartes Garmin et TomTom figurent en tête de colonne du tableau.
ncolasfa Posted - 23 déc. 2008 : 10:06:52
Bonjour à toi,PHILOU33.
Comme moi,il se moque de nous sur le sujet et temps que leurs vente continues,il font la sourde d'orreille.
J'ai en plus téléphoner au responsable de NAVTECH,un commerciale pour expliquer notre cas.Bien sur pas au courant,et que si il y a une correction se ne rerra pas tout de suite.
Voici la réponce que je m'attendais,mais je lui est suggérer de faire remonter l'info à ses responsables.
Bien sur je suis le premier à faire ce retour d'info pour lui.
Voici la page de contact:
http://www.navigation.com/is-bin/INTERSHOP.enfinity/WFS/Navteq-NavteqEurope-Site/fr_FR/-/EUR/View-Static?CategoryName=ContactUsMain
ET BIEN SUR
JOYEUX NOEL A VOUS TOUS ET BONNE FETES DE FIN D'ANNEE.
PHILOU33 Posted - 22 déc. 2008 : 22:32:43
Bonsoir
n'ayant pas reçu de nouvelle de la societe Garmin suite au message que je leur avait envoyé recemment avec des captures d'écran concernant les detours farfelus que me propose regulierement mon 255t, je me suis permi de les relancer(par mél) et là, oh surprise...ils me repondent simplement de bien cocher les contournements de routes à peage! Rien à voir donc, ils ont simplement botté en touche! Je viens de leur preparer un autre petit message pour les remercier de cette reponse volontairement hors sujet!
Sinon j'en deduit bien sur que la solution n'est surement pas pour demain.
Bonnes fetes de fin d'année à tous.
ncolasfa Posted - 07 déc. 2008 : 09:50:14
Bonjour,BDV.
Pour moi,je met toujours le plus rapide sur mon GPS GARMIN.
Pour le TOMTOM les tests ont été réalisés toujours avec le plus rapide.
Car le plus court ce n'est pas viable et merci pour ton post.
BDV Posted - 06 déc. 2008 : 22:16:44
Bonsoir,
J'ai 2 GPS Tomtom (un bon vieux ONE V1 et un GO 630)
Il faut savoir que sur TomTom il ne vaut mieux pas demander le "Route la plus courte" car alors TomTom peut nous faire passer par des chemins à peine roulables. c'est pour cela qu'il faut toujours choisir "route la plus rapide" si l'on veut empreinter les routes "carrossables"
Cordialement
ncolasfa Posted - 06 déc. 2008 : 14:18:10
BONJOUR,apres une période sans évènement sur ce TOPIC,je vous fait part de mon TEST avec un GPS TOMTOM NEW XL31 que mon ami me l'a donner pour le configurer,le mettre à jour.
Celà ma permis de me familliariser avec cette marque alors que je suis sur GARMIN.
Donc apres un petit apprentissage du modèle,je me suis lancé pour faire une simulation d'itinéraire,le meme que j'ai mis en début de post,a savoir mon adresse ..rue François Faubert 16150 CHABANAIS vers RUFFEC.
GPS non mise à jour pour la cartographie.
La version était la V715.1730 Europe Central 2GB.
Le calcul d'itinéraire est le meme que GARMIN,il prend aussi les petites routes.
Puis j'ai mis à jour la cartographie en V815.2034 Europe Central 2GB mais pas eu de mise à jour logiciel.
Et surpprise le meme itinéraire me fait passer par les grands axes avec bien les étapes ST-CLAUD et CHAMPAGNE-MOUTON.
Pour moi,c'est la carte qui était la cause avec ce test.
Ceux qui on une ancienne carte peuvent simuler pour voir.
Mon prochain GPS sera un TOMTOM....
tezivcg Posted - 30 nov. 2008 : 10:49:09
Pour aller plus loin, j'ai simulé les 3 itinéraires possibles sur le trajet Plouha- Lannion avec mon Nüvi 255T et je les ai comparés à ceux de Google Maps.

L'itinéraire par défaut passe par Guingamp et la 4 voies. C'est le même que celui de Google Maps et de la plupart des Atlas Routiers.

Itinéraire via Guingamp

En forçant le passage par Pontrieux :
Google Maps via Pontrieux
Garmin via Pontrieux

En forçant le passage par Lézardrieux :
Google Maps via Lézardrieux
Garmin via Lézardrieux

Il me semble qu'il y quelques différences ...

Google Maps suit les routes qui semblent roulantes sur la carte, Garmin préfère couper.
Les temps de parcours ne sont pas les mêmes.
tezivcg Posted - 29 nov. 2008 : 21:33:05
ssiruuk

En effet, les 3 itinéraires bretons simulés avec Google Maps se tiennent en une minute.

Ici, c'est au conducteur de visualiser le trajet et d'en provoquer un autre éventuellement en fixant un point de passage en fonction de sa connaissance du terrain et d'autres paramètres liés au temps, à la saison ..
marvelo25 Posted - 29 nov. 2008 : 17:42:37
Philou sur la carto la D48 est au dessus de la D47 a priori c'est donc l'nverse par rapport à toi.
lab34 Posted - 28 nov. 2008 : 16:32:09
Tu n'as pas tort mais pour ma part je conteste surtout le choix de trajet à la limite du praticable (ou alors en motocross).

GpsPasSion Forums © 2002-2015_GpsPasSion/Manzanite Go To Top Of Page
This page was generated in 2,33 seconds. Powered By: Snitz Forums 2000 Version 3.4.05